Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Endurance - Bol d'Or - Interview : Sébastien Gimbert vise la victoire avec sa BMW

Dans Moto / Sport

Endurance - Bol d'Or - Interview : Sébastien Gimbert vise la victoire avec sa BMW

Une superpôle et 2 victoires de manche devant son coéquipier : voilà le palmarès de Sébastien Gimbert hier sur le circuit Bugatti du Mans en championnat de France Superbike. Le pilote BMW, actuel 2e du championnat, n'a pas amusé la galerie et compte bien ravir le titre qui semble promis à Erwan Nigon. Sébastien nous relate son week-end et nous parle du Bol d'Or du week-end prochain.


Bonjour Sébastien. 2 victoires de manche au Mans. Pour toi, c'est un week-end parfait ?


Ah oui c'est vraiment top. Je suis super content. Pour moi, ça a été un week-end magique. J'ai vraiment été très à l'aise avec la moto et j'ai pu faire parler la poudre lors de la superpôle et pendant les 2 manches.


Comment l'expliques-tu ?


Je suis vraiment très motivé mais depuis le second round de Ledenon, je suis vraiment de mieux en mieux avec la moto. Il m'a fallu un peu de temps pour comprendre les pneus qui étaient nouveaux sur une nouvelle moto. Maintenant je me rapproche d'Erwan qui développe ces pneus. Pour te dire, avec des machines quasiment stock, nous ne sommes qu'à 1,5 seconde du moins bon temps des motoGP. C'est vraiment fantastique.


Depuis le début de la saison, vous battez tous les records. Vous semblez vraiment intouchable ?


La moto est vraiment terrible. Et puis nous avons beaucoup travaillé dessus.


Tu es maintenant à 11 points d'Erwan. Penses-tu pouvoir toujours gagner un 2e titre ?


Je vais allez à Albi pour gagner. Et la superpôle, et les 2 manches. Maintenant, Erwan peut assurer 2 seconde place et il sera titré au nombre de victoire. Malgré tout, je crois toujours à ce titre et je vais tout faire pour le conquérir.


Pour le Bol d'Or, te voilà engagé aux côtés de Mickael Bartolémy. Comment vois tu cela ?


Je connais très bien Michael et après les 24 h du Mans, il fallait trouver une équipe forte pour l'endurance avec de l'expérience. L'équipe technique de Michael est vraiment très performante et j'ai une entière confiance en lui. D'autant plus qu'il a une forte expérience au plus haut niveau de la moto.


Avez-vous pu rouler avec la nouvelle moto ?


D'entrée, nous avons eu une moto magnifique et très rapide. Toutes nos demandes ont été rapidement résolu ce qui est très important.


Pourtant, il y avait tout à faire sur votre BMW ?


Effectivement. Chez les japonais, il existe par exemple des faisceaux kit pour l'endurance. Nous, tout est prototype, rien n'existe. Ce qui est le cas pour toutes les pièces. Je suis vraiment très fière de rouler sur cette machine rien que pour tout le travail de l'équipe


Comment se sont passés vos premiers roulages ?


La moto est déjà très rapide mais aussi saine ce qui est une bonne chose. Nous avons aussi cherché à provoquer des pannes mais sans succès ce qui augure une bonne fiabilité. Nous avons un moteur qui a fait 4000 km à fond et qui fonctionne bien. En termes de fiabilité, je suis vraiment confiant. Maintenant, je suis capable en voyant une moto de dire si elle est bien préparé. Et là, on a une moto magnifique.


Peux tu nous expliquer les différences entre tes 2 motos : Celle du Superbike et celle de l'endurance.


En championnat de France, nous sommes très près de la série. Seul l'amortisseur arrière, les carénages ou encore l'échappement sont changés. La fourche (hormis les ressorts que l'on peut changer, le moteur, les freins ou les roues de 17'' sont d'origine. Pour l'endurance, le réservoir est plus gros de 7 litres, quelques pièces du moteur mais aussi la fourche complète et le bras oscillant sont complètement changés. Il y a des changements de roue rapide et pour cela, le bras oscillant est plus gros que celui d'origine. Cela a donc pour effet d'alourdir la moto


Et donc de modifier vos réglages ?


Tout à fait. Il faut donc revoir les settings complètement. Le but est d'aller aussi vite qu'avec la machine de championnat de France mais il y a du travail de développement que nous allons entreprendre. La moto est plus lourde dans les changements d'angles par exemple, le réservoir est plus gros donc on roule moins vite, comme tous les teams, qu'en championnat de France.


Quel est ton objectif ?


La victoire sans aucun doute. Nous pouvons vraiment être présent aux avant-postes. Et avec l'arrivée de Matthieu Lagrive, ça fait vraiment une très belle équipe. Maintenant, on verra dimanche à 15 H.


Merci Sébastien et bonne semaine.


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Super Pilote Sebastien     :bien: La fin de saison va etre pationnante      :up:

Par Anonyme

c'est clair que seb est un super pilote, vivement ce we à Magny, avec du beau temps (ca c'est moins sur) gros gaz ils vont mettre les 3. allé Séb

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire