Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.

Dans Moto / Equipement

Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.

Semblant directement venir du prêt-à-porter, le Quantum DNS est portant un vrai blouson deux-roues. Parée pour affronter la ville une fois piéton, la proposition d'Alpinestars est-elle aussi à son aise au guidon d'une moto ? Pour répondre à cette question rien que quelques milliers de bornes de l'Italie à la France.


Capuche amovible, tissu façon peau de pêche, poches hautes à soufflet… pas la peine de chercher plus loin nous sommes en plein dans la collection City du manufacturier transalpin.


Fidèle à sa réputation Alpinestars le gratifie d'une finition soignée sans raccordement hasardeux ni coutures disgracieuses. Flatteur pour son utilisateur, le Quantum respire la qualité tant côté extérieur qu'intérieur avec en prime un long zip de raccordement qui permettra une greffe éventuelle avec un pantalon de la marque, au cas où.


TECHNIQUE INSIDE


Avec son look Bomber, le blouson Alpinestars est paré pour braver les éléments. Pour ce faire, le manufacturier impose une nouvelle technologie d'étanchéité répondant au nom de DNS (comprenez Dual Nano System).


Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.


D'une efficacité tout à fait correcte elle vous gardera au sec même si le tissu extérieur aura tendance à se gorger d'eau une fois l'effet déparlant passé. Sensation peu agréable, le tissu n'est pas des plus rapides à sécher et aura donc tendance à jouer la mare aux canards dans votre salon.


Outre ce problème logistique vous obligeant à exiler votre quantum au-dessus de la baignoire, le blouson s'en sort bien et passera les ondées sans trop laisser de plumes.


Côté protection thermique, la doublure chaude s'en sort avec les honneurs. Pouvant compter, au niveau du zip central, sur un rabat interne assisté d'un sérieux repli extérieur bien fait et suffisamment couvrant, les intrusions diverses ne seront plus qu'un mauvais souvenir.


Lors de nos roulages hivernaux, nous avons apprécié le col bien pensé suffisamment haut et couvrant pour éviter l'angine à chaque sortie. La critique vient avec le retour des beaux jours forçant l'ouverture de la partie haute afin de laisser l'air s'engouffrer.


Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.


Trop câlin, le scratch supérieur aura tendance à attraper votre jugulaire limitant ainsi les mouvements latéraux de la tête. Et hélas rien n'évitera ce phénomène fort désagréable et un brin dangereux si vous devez réagir rapidement… tel est son gros point faible.


Le velcro au niveau du cou, en charge de maintenir la doublure chaude, se montera un peu trop agressif lors des roulages en tee-shirt, une fois la protection thermique enlevée. Dommage d'autant plus que le confort général est de haute facture.


Souple et agréable à souhait, le Quantum n'a pas besoin de temps d'adaptation. Sans effet cartonneux, il sait se faire agréable dès le premier tour de roue, d'autant plus qu'il peut se vanter d'avoir des protections idéalement implantées et parfaitement bien intégrées.


Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.

Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.


On appréciera la prédisposition des protections au niveau de la poitrine, dommage qu'elles restent optionnelles au même titre que la dorsale. Étonnant pour un textile affiché à pratiquement 300 euros !


KANGOUROU SPIRIT


Riche de nombreuses poches internes et externes, l'italien vous permettra de transporter l'essentiel sans vous restreindre. Sécurisées par des zips discrets, on reprochera une position trop haute des poches externes à soufflets de type cargo limitant leur accès si vous n'êtes pas contorsionniste. Dommage d'autant plus qu'elles sont de taille honorable et qu'elles savent garder leur trésor au sec.


Mais là est le prix à payer pour pouvoir porter un blouson au look sympa.


EN ROUTE


C'est simple, une fois la capuche enlevée (trop grosse prise au vent), le blouson est difficilement critiquable. Quel que soit le deux-roues, le blouson se comporte bien en dynamique. Avec son élastique aux hanches, suffisamment efficace pour vous garder au chaud sans pour autant vous oppresser ni limiter vos mouvements, le Quantium se joue de la ville mais aussi de la route.


Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.


Pouvant compter sur un ajustement au niveau des poignets qui, à la différence de nombre de ces concurrents, ne fait pas de surépaisseurs désagréables ni ne limite le port de gants à manchettes hautes, il s'en sort avec les honneurs.


Confortable avec une doublure de col agréable, le blouson propose une bonne tenue même lorsque le rythme s'accélère sans pour autant gonfler… que du bonheur.


FRANGES


Moins salissante qu'il n'y paraît, notre version Kaki en test s'en sort bien les kilomètres passant.


Pas sujet aux taches, le blouson nécessite cependant une certaine attention, mais quoiqu'il arrive vous pourrez toujours le nettoyer à froid à la main sans craindre qu'il ne change de taille.


On remarquera cependant au fil des mois apparaître de petites franges au niveau du col, qui pourront disparaître à l'aide d'une paire de ciseaux…


Essai Alpinestars Quantum DNS: un blouson paré pour la route.


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire