Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud

Dans Moto / Equipement

Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud

Pour rouler cet hiver Bering a imposé à ses Yucca une membrane Gore, une doublure chaude et tout ce qu'il faut pour une certification comme EPI. Essai d'un gant axé « Grand froid ».


Nouveauté 2015 le Yucca met toutes les chances de son côté pour permettre au motard de rouler au chaud durant la saison froide.


Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud


Bering ne lésine pas sur les moyens et offre à son Yucca les cadors dans leur domaine.


Gore garantira l'étanchéité et la respirabilité tandis qu'une doublure micro-polaire aura pour mission de garder vos mains au chaud, le tout avec la promesse de ne pas se faire la malle en cas de perte d'équilibre.


TOUR DU PROPRIO


Pour justifier son tarif Bering soigne sa nouveauté. Finition sans faille, mix de cuir de chèvre et polyamide, paume en Amara, membrane Z-liner de chez Gore-Tex, renfort de protection au niveau de la première phalange… bref, un équipement certes sobre mais flatteur. Pour le serrage le français a uniquement opté pour une bande velcro qui viendra en complément du commun serrage élastiqué au poignet.


Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud


Manchette longue, normal pour un équipement hiver et une doublure en micro-polaire fine qui ne donnera pas une impression de moufle ou de maintien approximatif lors de la prise de commande.


Bering maîtrise son encombrement mais aussi le poids de ce Yucca (avec un impressionnant 92 grammes vérifiés pour une taille 10), permettant ainsi de se faire oublier dès l'enfilage. De quoi réconcilier ceux qui refusent de rouler à la sauce gant de boxe.


Du côté du confort le mix cuir de chèvre/ textile fait une nouvelle fois recette avec une souplesse immédiate qui ne sera pas entravée par des coques bien faites et bien placées qui ne seront aucunement dérangeantes quel que soit le type de machine.


TECHNIQUE MAIS BASIQUE


Avec un look pour le moins habituel, Bering propose un gant qu'il classe dans la catégorie « grand froid ». Certes efficace il offrira des rendements techniques communs pour cette gamme. Le rempart contre le froid atteindra ses limites une fois sous les 4°C avec un rythme de croisière soutenu.


La membrane étanche et respirante fait merveille et prendra son rôle au sérieux tant au niveau de la pluie que du vent.


Étanche, le français l'est et arrivera à garder vos mains au sec pendant plus d'une heure sans difficulté… ça vous semble peu, pourtant c'est bien, très bien même ! La respirabilité sera tout aussi convaincante.


Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud


Une fois encore on critiquera le choix du fabricant concernant la longueur et la largeur de la manchette. Ceux qui rouleront la manchette sous le blouson n'y verront là aucune faiblesse mais les autres pesteront lorsqu'ils devront la faire passer par dessus la manche. Une fois parvenu le moindre mouvement l'en sortira. Rageant au possible et je ne vous en parle pas si votre route croise un péage !


Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud


BILAN


Bering propose un gant thermiquement haut de gamme sans pour autant être impressionnant. Dans la moyenne, il se distinguera par un encombrement et un poids particulièrement bien placés et ce notamment grâce à sa membrane Gore-Tex remarquable.


Léger et fin il aurait mérité une manchette plus large et plus longue, facilitant son positionnement sur le blouson. Enfin on appréciera sa certification comme EPI toujours aussi bienvenue.


Essai Bering Yucca: fin, léger... et chaud


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire