Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse

Dans Moto / Equipement

 Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse

Beringer c'est tout une gamme de systèmes de freins… mais pas seulement. Le fabricant français propose également des leviers d'embrayage. Essai.


Beringer c'est l'Aerotec et son système de glissière en acier rectifié servant de guide aux plaquettes ou au niveau du levier avec un montage sur roulement à billes visant à réduire les frottements, offrant par conséquent un agrément en feeling pour le moins convainquant… bref Beringer ça freine fort, c'est confortable et c'est parfaitement bien dosable… quel que soit le type de moto.


Le français s'est orienté, en plus de sa gamme actuelle, vers les Classiques afin qu'elles deviennent elles aussi des ténors du freinage (retrouvez nos différents essais ici, ou encore ). Freiner c'est important embrayer ça l'est tout autant… Partant de cette lapalissade une gamme de leviers adaptables est au catalogue avec une version à câble et une autre hydraulique.


BILLES EN TÊTE


 Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse


C'est plutôt facile de juger d'un gain en agrément lorsque le point de départ est calamiteux. Certes fabricants concevaient (ou conçoivent encore) le levier gauche comme un véritable objet de torture visant à malmener votre avant-bras voire à lui offrir une tendinite si plus d'affinités. Les anti-inflammatoires (non stéroïdiens of course) et les kinés remercient encore les Ducati… pour leurs « services ». Harley-Davidson n'est pas mal non plus avec des éléments imposants, au jeu… pour le moins conséquent.


Sur la GSX-R ce n'est pas le cas avec un système bien né pouvant être pris comme référence dans le domaine.


Outre l'uniformité visuelle avec le levier droit de la gamme Classic, le bonus se retrouve au niveau du confort. Dès les premières manipulations on ressentira une facilité à débrayer et à embrayer… un peu comme si votre câble venait d'être graissé : notre mamie de 26 ans arrive désormais à faire le grand écart (comprenez qu'elle gagne en souplesse) et n'est plus sujette aux tremblements… adieux leviers branlants, on ne le regrettera pas.


La cause est toute simple et coutumière chez Beringer : le montage sur roulement à billes et le réglage de la course morte fait en interne (100% des produits sont réglés manuellement, ils ne sont donc pas tributaires d'une chaine de cotes) !


 Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse


Au quotidien ces roulements donneront l'impression d'une démultiplication pour le moins agréable… et reposante. Le gain se fera également au niveau de la précision avec un point de cirage identique. Attention néanmoins à mettre du freinfilet (Loctite à résistance moyenne) sur la vis de réglage qui perdra de son utilité afin quelle reste en position voulue…


UN ADAPTABLE QUI S'EN SORT BIEN


Pas d'élément spécifique mais plutôt un levier adaptable qui, comme son nom l'indique, demandera éventuellement une adaptation pour trouver sa place sur votre monture. Sur notre Suzuki d'origine le montage a été simplissime sans modif', demandant en tout et pour tout un réglage du côté du moteur pour que l'embrayage fonctionne comme il se doit.


 Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse

 Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse


Si la « boule » (avec sa bague en téflon) du câble d'origine s'est logée sans difficulté dans l'emplacement prévu à cet effet par Suzuki, d'autres ont imposé à Beringer de proposer une version spéciale notamment pour Moto Guzzi ou Harley-Davidson.


BILAN


 Essai Beringer levier d'embayage (gamme Classic): tout en confort et en souplesse


Flatteur avec un esthétique qui ne souffrira d'aucune critique, le levier d'embrayage se déclinera en version hydraulique ou mécanique. De par sa conception même il donnera un effet de démultiplication facilitant grandement la manipulation du levier droit.


Dosage plus fin, moins fatiguant, précis il sera une vraie source de confort de pilotage comme si votre câble était extrêmement bien graissé (pour la version mécanique bien évidemment). Conclusion identique pour la version hydraulique.


Mais avant de profiter de ses bienfaits un réglage au niveau de la partie moteur a été impératif, pas cher payé en vue d'un élément adaptable qui, dans certains cas, demandera un peu plus de doigté pour prendre place sur votre monture…


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire