Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière

Dans Moto / Equipement

Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière

A l'heure où le 2 en 1 fait partie intégrante de notre quotidien, c'est au tour des écrans de s'y mettre. Capables de passer de transparent à foncé en quelques secondes, ils facilitent la vie des motards sans pour autant amputer leur budget… c'est du moins le rare cas de celui proposé par Kiwi. Nous l'avons essayé dans différentes situations, voici nos conclusions.


Pour ne plus rogner sur le polystyrène du casque avec l'imposition d'un double écran solaire, certes manipulable simplement, l'écran photochromique se teinte en fonction de la lumière ambiante.


L'idée d'avoir un équipement plus ou moins foncé devant le regard sans pour autant faire de manipulation est plus que séduisante mais encore faut-il que la mutation se face rapidement…


TOP CHRONO


Pour être le plus raccord avec le besoin de votre vision, Kiwi a opté pour une base d'écran de couleur jaune. Augmentant considérablement les contrastes par temps de pluie, brouillard ou tout simplement par faible luminosité ce choix est un précieux allié lorsque les conditions climatiques sont plutôt… nordiques. Si ce n'est pas le cas l'écran photochromique prend le relais pour s'adapter à l'augmentation de la luminosité. L'idée est plutôt maline mais est-elle viable dans la vraie vie ?


Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


Force est de constater que la réponse est positive en fonction de la rapidité de changement de teinte.


Bien entendu le chrono varie en fonction de la luminosité ambiante mais sur les routes méditerranéennes une poignée de secondes (moins de 50) suffit pour passer d'un écran fumé foncé (faible transmission de la lumière) à un état clair (avec un haut pourcentage de transmission de la lumière).


Si cette rapidité de changement d'état n'est pas mal du tout côté éclaircissement et plus qu'acceptable lorsque l'on traverse un tunnel, elle devient très bien du point de vue de l'assombrissement. Promesse tenue…


Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


  • Naturel

Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


  • à 5 secondes

Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


  • à 15 secondes

Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


  • à 30 secondes

Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


  • à 40 secondes

ÉCRAN NOIR POUR NUIT BLANCHE


A la différence d'un écran fumé foncé traditionnel qui donne immédiatement au motard l'envie de rouler accompagné d'un chien (d'aveugle) dès qu'il entre dans un tunnel, la solution Kiwi ne procure pas la même sensation et n'est pas si déstabilisante que ça, même lors des premiers mètres sombres.


Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


Progressif, le changement de luminosité ne donne pas le même ressenti qu'un écran standard typé été mais ne peut pas pour autant être comparé à un écran transparent… alors restez vigilants dans les zones sombres.


Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


Un fois de retour à la lumière, le système photochromique bosse correctement en augmentant sensiblement la visibilité. Face au soleil, finis les yeux plissés et autre éblouissement, vous roulerez avec une vraie tranquillité d'esprit.


FROG


Avec une bonne appréhension gantée « été », les manipulations sont moins évidentes avec un équipement hiver nécessitant un temps d'adaptation pour ne pas louper l'ergot un brin trop petit à mon goût.


On regrettera néanmoins l'absence totale de traitement anti-buée de quelque type que ce soit… buée garantie lorsqu'il fait froid ou pire lorsque cette condition est cumulée avec de la pluie.


VERDICT


Essai écran photochromique Kiwi: de l'ombre à la lumière


Affiché à un tarif défiant toute concurrence, l'écran photochromique proposé par Kiwi fait son taf et ce en un temps acceptable…


Permettant de rouler été et hiver sans prévoir un écran clair de rechange si votre balade se prolonge jusqu'à la nuit, il arrive, grâce à sa teinte jaune à « mettre du soleil » lorsque le temps n'est pas au beau fixe mais aussi à rendre cléments les rayons du soleil…


Que lui demander de plus outre un traitement anti-buée qui lui fait aujourd'hui cruellement défaut, mais peut-on lui en vouloir compte tenu de son prix affiché à 49 euros ?


QUEL DOMMAGE


Depuis la parution de notre essai le fabricant a fait évoluer son tarif... dans le mauvais sens, le faisant passer, ce jour (3/02/2012) de 49 à 75 euros s'alignant (tout en étant bien inférieure) sur la concurrence, Lazer en tête (129 euros).


Espérons que l'augmentation tarifaire ne suivra pas l'envolée du thermomètre, saison estivale venant.


Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

C'est bien beau, tout ça! MAis comment peut-on se le procurer. Je suis allé voir sur le site officiel de Kiwi et ils n'en parlent même pas. Va-t-on encore devoir attendre un an avant de pouvoir passer de la phase test à la disponibilité en magasin? Merci

Par Anonyme

Bonjour, Pour Info: Uvex GT 500 Prix: 244 euros www.fc-moto.de :oui:

Par Anonyme

sans oublier aussi le: Uvex Boss DS Polavision pour 110 euros :oui:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire