Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Harley-Davidson Electra Glide Ultra Limited: L'Histoire sans fin

Dans Moto / Nouveauté

Essai Harley-Davidson Electra Glide Ultra Limited: L'Histoire sans fin

Harley-Davidson a pensé, pour sa dernière fournée de gamme, à toiletter son inamovible GT Electra Glide. Une évolution qui ne se voit guère de l'extérieur mais qui est pourtant fondamentale à l'intérieur puisqu'il s'agît de la promotion du moteur 103Ci. Une mécanique qui est à présent en dotation, en lieu et place du 96Ci. En gros, on passe de 1 596cc à 1 690cc pour un peu plus de couple et légèrement plus de watts le tout avec une acoustique un tantinet plus rocailleuses. Là-dessus, la dame de Milwaukee en a profité pour faire quelques aménagements pour embellir le quotidien de ses inconditionnels. Certes, mais pour autant, ce nouvel opus peut-il séduire ce nouveau public que le blason américain n'a de cesse de draguer sans jamais l'avouer ? Voire...


Essai Harley-Davidson Electra Glide Ultra Limited: L'Histoire sans fin


La Glide c'est comme le Softail chez Harley. Une sorte d'institution, de modèle incontournable dont les contours ont fini par marquer les esprits. Sa plastique a traversé avec bonheur les âges et par touches chirurgicales, les gens de Milwaukee ont su préserver un patrimoine génétique qui inspire un certain respect et une aura qui transformerait presque les défauts congénitaux en qualités recherchées. La concurrence s'énerve d'ailleurs à sortir le citoyen lambda de cette hypnose. Honda a ainsi écrasé de son savoir-faire le genre avec une bluffante Goldwing tandis que Kawasaki s'est résolu à emballer son inspiration dans un copier-coller esthétique qui ne rend pas forcément justice à la personnalité attachante d'un VN 1700.


Objectivement, entre ces deux pôles, la Glide aurait du se briser en faisant le grand écart puisqu'elle est aussi onéreuse que la première citée sans en offrir la même polyvalence et qu'elle vaut largement plus chère que la seconde qui montre que l'on peut suivre le même cahier des charges avec plus de talent. Seulement voilà, depuis des décennies, le GT américain se plait à faire un pied de nez à toutes ces considérations technocratiques. Lui, c'est sur la philosophie, le paraître et le style de vie qu'il capitalise. Des notions que l'on pourrait croire futiles de prime abord, mais qui, au fil de notre essai, vont s'avérer tout à fait pertinentes.


Portfolio (34 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire