Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 : une punk séductrice

Dans Moto / Nouveauté

Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 : une punk séductrice

La famille S s'agrandit chez Harley-Davidson. Après la Softail Slim S et la Fat Boy S, c'est au tour de la famille Dyna de s'encanailler avec le « S ». Mais alors qu'est ce que c'est la « S Series ». Il s'agit de l'intégration du moteur de la gamme CVO (typé touring) dans un modèle plus accessible au grand public. Nous avions été convaincus il y a quelques mois par la version Softail, on change de gamme pour passer sur la Low Rider. Essai sur les routes de Provence.


Qu'on se le dise vraiment d'entrée de jeu : oui, cette moto est clairement du Fan Service… Elle ne vous dit rien ? Si je vous dis Jax Teller ? Toujours pas ? Ou encore la série Américaine Sons of Anarchy ? D'ailleurs la marque ne s'en cache pas vraiment (il est même difficile de le renier), cette Low Rider fait un furieux rappel à la moto de l'acteur principal, à quelques détails près bien entendu.


Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 : une punk séductrice


Mais au-delà de l'aspect marketing, cette Dyna est une réussite esthétique. On pourrait même aller jusqu'à dire qu'enfin, on peut acheter une Harley sans recourir au catalogue d'accessoire (hormis le Stage 1 on en convient). Il aura d'ailleurs suffi d'observer la force d'attraction dont elle fait preuve envers les passants pour s'en rendre compte. Le travail mis en place par Brad Richards, directeur du design Harley-Davidson, sur son côté épuré et agressif semble faire son effet. L'apparition de ce modèle montre clairement la volonté d'Harley de se rajeunir pour attirer la nouvelle génération et est pas mal à l'écoute de sa clientèle (mon petit doigt me dit que ce n'est pas fini pour les années à venir !).


Mais trêve de digression, elle dit quoi cette nouvelle Low Rider S ? Et bien force est de reconnaître le bon travail de la marque. Les lignes sont simples, le superflu disparaît pour ne laisser que l'essentiel. Comme pour la famille Dark Custom, il va falloir chercher d'un peu plus près pour trouver des zones de chromes. Serait-il devenu has been ? Ce choix fera le bonheur des futurs propriétaires voulant mettre en avant leur « badboy » attitude. On retrouve tout de même des touches typiques du Dyna comme le réservoir qui intègre le tableau de bord avec un compte-tours, un tachymètre, un indicateur de rapport engagé, un trip partiel et 2 totaux, une jauge d'essence et le bouchon de réservoir non verrouillable ou encore le système Keyless et les commandes au guidon identiques à l'ensemble de la gamme.


Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 : une punk séductrice


Nous avons apprécié la présence d'un vrai filtre à air cornets (déjà ça de moins sur la facture du Stage 1) et l'apparition d'une sortie d'échappement 2-1-2 en noir mat, raccord avec la machine. Le saut de vent sera aussi pratique qu'esthétique et la selle monoplace est l'excuse parfaite pour rouler en égoïste. En revanche, nous avons été plutôt dubitatifs sur le choix du coloris de ces jantes à bâtons. Autant de loin, nous pouvons admettre un effet de style pour souligner les pneumatiques ou du logo, mais une fois de près, nous nous sommes demandé si ce ton « or mat » était un aprêt de carrosserie oublié avant le coloris définitif. Il ne s'agit au final que d'une histoire de goût pour la couleur, mais pas en ce qui concerne sa qualité. Dommage.


Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 : une punk séductrice


Mais ce qui reste le plus notable et le plus important sur ce modèle est la mise en place du moteur bicylindre Twin Cam 110 issu de la gamme CVO de 1800 cm3. Avec un couple redoutable de 15,6 daN.m à 3 500 tr/min, ça laisse effectivement présager quelques bonnes accélérations, même avec les 305 kilos de la bête en état de marche. Bien intégré dans des lignes épurées, il est remarquablement mis en valeur. Pour contrebalancer ses accélérations, Harley a fait le choix de doubles disques de freins, 4 pistons avant et double piston flottant à l'arrière avec bien évidemment l'ABS. D'ailleurs c'est une des seules technologies que vous trouverez sur cette moto. Inutile de compter donc sur une quelconque assistance pour vous sauvez la mise sur une conduite optimiste. Tout se passe entre vous et la machine… Les débutants sont à proscrire, ça va sans dire !


C'est dans de très bonnes conditions que l'essai s'est effectué avec des routes propres et sèches et pas un nuage à l'horizon. Let's ride.


Essai Harley-Davidson Low Rider S 2016 : une punk séductrice


Portfolio (50 photos)

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 j'en possède une, que du plaisir,malgré mon1,71m et mes 60 kg . Bon, j'avais une électra... L'essai colle à la réalité ,il est possible de l'utiliser au quotidien,même en ville . un magnifique jouet !  

Par Anonyme

Confortable, pêchu et diabolique. Je trouve l'empattement un peu long (et pourtant j'arrive d'un Road King Classic) mais il décoiffe dés 2.000 tr/mn. Il est indispensable d'y monter des cales pieds plats qui feront gagner 1 ou 2cm de garde au sol car les petits tétons de ceux d'origine étaient limés au bout de 400km... Attention sur sol mouillé, les Scorchers n'ont jamais été les meilleurs. Néanmoins facile en ville où on se muscle vite la main gauche. Torture assurée les 2 premières fois, après ça va. Les freins semblent absents mais ils sont néanmoins efficaces. Bon, ils n'ont passé que la couche d'apprêt sur les jantes et le saute vent ne sert à rien. Mais il est facile à équiper en duo ou pour les longs run. C'est clair que ce n'est pas une moto pour débutants, car un peu brut de décoffrage et dépourvue des gadgets qu'on trouve sur moultes japonaises. Mais ce Low Rider S devrait devenir mythique tant il est plaisant à piloter !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire