Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.

Dans Moto / Equipement

Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.

Présenté en avant première au salon de Milan, l'intégral HJC FS-11 s'inspire de son compatriote Scorpion en adoptant un Air Pump System. Pour savoir si l'élève a dépassé le maître, Caradisiac moto en fait l'essai. Action !


Impossible de ne pas faire la comparaison avec les différents Exo que propose Scorpion. Et même si l'idée est identique, les moyens de gonflage retenus par les deux concurrents sont complètement différents…. le précurseur opte pour des coussinets gonflables sous les joues tandis que le FS-11 mise sur un gonflage des joues à part entière … de quoi rendre jaloux Vahiné.


Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.


SHADOKS SPIRIT


« Je pompe donc je suis », outre le proverbe Shadoks, résume l'idée de cette nouveauté 2010.


Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.


Moins oppressant, plus subtil que pour la version de l'intégral « médicamenteux », le système HJC permet à la garniture de s'ajuster tout en douceur à votre morphologie faciale.


D'une garniture douce et accueillante, le sentiment de confort arrive dès le premier enfilage pour ne plus jamais vous quitter. L‘intérieur très doux du casque bénéficie du nouveau tissu alvéolé traité anti-bactérien à base de Gingko, une substance naturelle.


Le gonflage se fait aisément, grâce à un bouton bien accessible sans le déflecteur inférieur amovible. Quand celui-ci est en place, HJC a prévu une petite ouverture par une fermeture éclair, pas assez pratique à mon goût lorsque l'on est ganté.


Il y a très peu (pour ne pas dire aucune) perte de pression durant le roulage.


Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.


Après démontage de la garniture attention cependant à bien placer les joues pour un bon raccordement à la pompe évitant une perte d'air ou un gonflage moins efficace…


A TOUT DE MÊME !


Avec 1581 grammes vérifiés sur la balance, le FS-11 ne fait pas partie des poids plume. Idéal pour muscler votre bras lorsque vous vous baladez à pied en ville, l'HJC sait être moins lourd en dynamique qu'en statique, même si son poids se rappelle à votre bon souvenir après des balades de plus de 2 heures…


CONTORSIONNISTE


Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.


Pourvu d'un double écran solaire interne, légèrement trop clair à mon goût, le FS 11 pèche par un curseur de manipulation implanté beaucoup trop sur l'arrière du casque.


Pas pratique à l'usage, seul le motard hyperlaxe y trouvera son compte.


Dommage car une fois le curseur en main, son utilisation se fait sans problème, de même que le verrouillage, qui n'a pas été pris en défaut durant toute la durée de l'essai.


Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.


J'ai apprécié le choix que laisse le double crantage (plus ou moins bas) de l'écran interne permettant son ajustement par rapport au nez du motard ainsi que le déverrouillage « freiné » d'une manipulation plus agréable que ceux trouvés couramment.


MÉCANO


Lavable, le démontage de la garniture interne ne pose aucun problème et le système de fixation par pression plastique retenu par le fabriquant donne une bonne confiance pour l'avenir.


Tout aussi facile, le déclipsage de l'écran principal est un jeu d'enfant… simple, rapide et pratique. Rien à redire.


Essai HJC FS-11: un casque tout en douceur.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je suis tout à fait d'accord avec votre essai. En magasin ce casque est parfait, seul le mécanisme de l'écran solaire est mal place, dangereux même quand on rentre dans un tunel et qu'il faut relever l'écran, se retrouver la main à l'arrière du casque pendant quleques secondes c'est nul! Mais la grosse déception ce sont ces courants d'air, incroyable dès que l'on dépasse les 90 kmh on ne pense plus qu'à ça, au vent qui assèche les yeux. J'ai été tellement déçu que je l'ai rendu, sans ce problme de courants d'air je l'aurais gardé.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire