Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Honda CMX 500 Rebel 2017 : une conception simple et propre

Dans Moto / Nouveauté

Essai Honda CMX 500 Rebel 2017 : une conception simple et propre

La gamme des 500 s'étoffe chez Honda, après la CB, la CBR et la CBX, voici le dernier né de la famille des permis A2 : le Rebel. Construit sur la même base moteur, il appartient en revanche au monde du Custom. Il complète ainsi les attentes des motards de tous poils. Alors que vaut cette nouvelle apparition au catalogue ? Réponse ci-dessous.


Comme tout bon rebelle, il sait se faire attendre. Non pas présenté comme le reste des machines à Milan, le CMX 500 a été dévoilé bien après à grands coups de Spyshot et d'annonces. Et c'est dans l'arrière-pays de Barcelone que nous avons pu le prendre en main, par un superbe temps ensoleillé et sec. Ça a été aussi l'occasion pour nous de faire un tour sur l'historique Autodromo de Sitges-Terramar, un circuit anneau construit en 1922 qui a reçu 2 Grands Prix automobile à l'époque et… C'est tout. Il ferma quelques années plus tard pour des soucis financiers. Aujourd'hui à l'abandon, il reste suffisamment propre pour nous recevoir et tester ses deux grandes courbes dont l'une culmine à 90 degrés d'inclinaison.


Essai Honda CMX 500 Rebel 2017 : une conception simple et propre


Mais quid du Rebel. Et bien il s'agit d'un custom aux allures modernes mais en reprenant les codes Bobber avec une mono selle basse par exemple, des gros pneus ronds et un style minimaliste. Sous les yeux, les proportions sont vraiment sympas, surtout avec l'allure « full black », car oui chaque pièce est de couleur noire jusqu'à la visserie et au pot d'échappement. Le travail est soigné, les montages sont propres, hormis quelques détails comme le tuyau du radiateur passant sous le bloc-moteur. Elle est étonnante de part le choix de l'angle du réservoir très prononcé ou sa monte de pneu de 130/90. Mais pas de panique pour les jeunes permis, il n'a de « Rebel » que le nom puisqu'il s'avère très accessible par son petit gabarit et sa selle basse de 690mm.


Du côté de l'équipement, il n'y a pas de fioriture et l'essentiel est là. Le compteur unique LCD regroupe, la vitesse, la jauge d'essence, l'heure, 2 trips partiels, un total et c'est tout. Parfaitement lisible peu importe les conditions, il est en plus très esthétique avec son affichage sur fond noir. Les phares sont à LED, les cale-pieds sont retirables tout comme il est possible d'ajouter une selle passager, la position est donnée avec les pieds et le buste en avant accroché sur un guidon assez large tout en gardant une position assez neutre. Le seul reproche que l'on pourrait faire de ce côté-là, est le choix des rétroviseurs qui font un peu simple.


Essai Honda CMX 500 Rebel 2017 : une conception simple et propre


En épluchant la fiche des spécifications, il ne reste au final que le bicylindre de 471 cm3 qui reste en commun avec ses frangins de la même cylindrée. Le cadre qui le soutient est entièrement nouveau tout comme le réservoir de 11,2 litres. Honda a fait le choix d'une suspension classique de 41mm de diamètre avec un angle d'ouverture de 28mm. Les amortisseurs arrière, quant à eux, sont signés Showa et sont réglables en précontrainte. Muni de l'ABS, le Rebel se dote à l'avant d'un simple disque de 264 mm.


Et c'est après avoir bien fait le tour du propriétaire qu'il est temps pour nous de sautiller sur la bête et d'en découvrir la substance.


Essai Honda CMX 500 Rebel 2017 : une conception simple et propre


Portfolio (34 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire