Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série

Dans Moto / Nouveauté

Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série

Lancé début avril 2015 sur le segment des scooters GT 125, le Honda Forza s'est immédiatement positionné en tête des ventes, détrônant son grand rival japonais, le Yamaha X-Max. Une sacrée performance de la part du best-seller de la firme ailée qui, en 2016, a conforté son leadership en terminant le dernier exercice loin devant se rivaux avec 5104 immatriculations recensées sur 12 mois. Dans ce contexte, le scooter sportif de la marque n'avait pas besoin d'une profonde refonte mais ne boudons pas notre plaisir de passer au crible cette version 2017 marquée par l'arrivée de l'Euro4 et l'apport de petites touches techniques bienvenues.



Difficile de faire évoluer un scooter quasi irréprochable et qui truste depuis plus d'un an la première place d'un segment GT plus concurrentiel que jamais. C'est pourquoi, le premier constructeur mondial n'a pas souhaité apporter de refonte en profondeur : fabriqué à l'usine d'Atessa en Italie, le Forza 2017 conserve sa ligne générale bien proportionnée et sa finition dite ‘'premium'' n'appelle aucune critique. De plus, trois coloris inédits viennent enrichir la gamme pour 2017 : gris mat/marron, noir brillant et cette magnifique teinte argent mat/bleu (notre modèle d'essai)


équipement pléthorique…smart key de série


Comme évoqué précédemment, il faut scruter le véhicule dans ses moindres détails pour jouer au petit jeu des différences. Ne cherchez pas, il n'y en a pas. Pourtant, il faut notifier la présence des rétroviseurs placés un peu plus haut que sur l'ancienne version : une subtilité qui peut paraître anodine au premier abord, mais qui s'avère astucieuse et judicieuse car il devient plus facile de se faufiler dans le trafic surchargé des grandes agglomérations. La circulation inter-files devient alors plus facile et l'on apprécie par la même occasion la bonne rétrovision. Cet apport permet aux clignotants intégrés d'être mieux visibles par les automobilistes, un vrai gage de sécurité.


Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série


Côté pratique, le best-seller de la gamme de scooters dispose d'un arsenal toujours aussi conséquent avec en point d'orgue le volume du coffre sous la selle qui peut loger deux casques intégraux. L'instrumentation ne présente aucun changement : au programme, deux compteurs affichant la vitesse et le régime moteur entourent un pavé LCD où l'on retrouve les informations nécessaires au quotidien (jauge à essence, température moteur, deux trips partiels, odomètre, indicateur de consommation instantanée, horloge), seule la température extérieure manque à l'appel si l'on veut être un peu tatillon. La boite à gants dispose d'une prise 12 volts, mais toujours pas de port USB, dommage.


Essai Honda Forza 125 Euro 4 : smart key de série


Cependant, la grande nouveauté sur ce millésime réside dans la mise en place d'une smart key fonctionnelle. Le contacteur traditionnelle à clé a disparu au profit d'un bouton rétro-éclairer en bleu et il suffit de conserver la petit boitier dans sa poche pour enclencher le système de démarrage. Le nouveau bouton permet également de bloquer la direction et d'actionner le bouton poussoir permettant l'ouverture de la trappe à essence ainsi que de la soute. La Smart Key se présente sous la forme d'un petit boitier identique à celui du monde automobile. Deux boutons s'offrent à l'utilisateur : l'un permet d'allumer les warning (très pratique pour retrouver sa machine que ce soit de jour comme de nuit), l'autre active le système anti-démarrage.


Portfolio (23 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire