Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Honda NC750X DCT 2016 : l'optimisation au poil

Dans Moto / Nouveauté

Essai Honda NC750X DCT 2016 : l'optimisation au poil

Croyez le ou non, la NC750X est une des plus grosses ventes d'Honda en Europe avec 33 000 unités vendues depuis sa sortie. Avec son look très standard et sa boîte double embrayage DCT, on ne peut pas dire que cette moto représente la pure passion de la moto. Et pourtant, n'en déplaise aux puristes, elle relève le défi haut la main et démontre que la marque sait répondre à l'attente de sa clientèle. Pour 2016, la NC mérite donc bien quelques améliorations esthétiques et techniques.


C'est sous le soleil de Malaga, dans le sud de l'Espagne, qu'Honda nous a présenté les dernières évolutions de la base NC/Integra. Si d'un premier abord, les changements ne sont pas flagrants, ils sont surtout là pour optimiser l'usage au quotidien de la moto en particulier sur le confort et le feeling .


Sur le papier, la NC750X est annoncée avec un « style plus rude et plus aventurier », et là j'ai beau chercher, je ne trouve pas où il est allé se nicher. En revanche, on notera le passage du phare avant à LED qui lui donne un look un peu plus tranché. À l'arrière, le feu est désormais intégré à la boucle arrière de la moto. La bulle aussi a été revue avec l'apparition d'une ouverture à sa base pour mieux gérer le flux et de deux encoches de part et d'autre pour réduire le bruit à haute vitesse, elle est aussi plus haute de 70 mm. Mais dans son ensemble, la moto est propre et sobre visuellement. Sans pour autant déchaîner les passions, cette NC a son petit charme et chacun se fera son idée. Mais ce n'est pas l'aspect esthétique qui fait le succès de ce trail, c'est ce qu'il se passe à l'intérieur.


Essai Honda NC750X DCT 2016 : l'optimisation au poil


Et quand on parle de technologie, Honda n'est jamais en reste puisque sa NC est équipée du DCT, sa boîte de vitesses à double embrayage. Si sur sa première version, nous étions restés sceptiques quant à son intérêt, c'est l'occasion de lui laisser une deuxième chance, d'autant plus qu'elle a été encore optimisée pour 2016. Les ingénieurs ont voulu rendre les passages de rapport plus souples et moins intrusifs. Se rapprocher le plus possible de la sensation naturelle d'une boîte, surtout sur l'ouverture et la fermeture des gaz. Même sur les versions manuelles, la commande d'embrayage a été adoucie.


Les cartographies du DCT ont été revues. En plus du mode D, le mode S (sport) bénéficie maintenant 3 trois paliers de réglage contre un seul jusqu'à aujourd'hui. Ces trois levels s'activent directement sur le bouton de sélection sur la droite du guidon, ils permettent une gestion plus ou moins sportive du passage des rapports et il est toujours possible d'ajuster manuellement ces derniers grâce aux palettes. Pour compléter la gestion du DCT, on notera toujours la présence du frein de parking et de l'icône S/D plus maintenant un indicateur de mode S sur le tableau de bord. Toujours sur la partie cycle, le monoamortisseur hérite du réglage en 7 positions en précharge et les fourches avant Showa ont été optimisées. Côté motorisation, on retrouve le même bicylindre en ligne, 4 temps, de 54,8 chevaux à 6 250 tr/min identique à l'ensemble de la gamme NC. Il se termine par un nouveau pot d'échappement plus compact et qui dispose de la Norme Euro 4 et fait évoluer la sonorité de la machine.


Essai Honda NC750X DCT 2016 : l'optimisation au poil


Les fans du modèle seront contents de savoir que Honda a augmenté d'un litre la capacité du coffre « réservoir » de la moto le faisant passer ainsi à 22 litres. Placé sous la selle, le réservoir d'essence dégage l'ensemble de cet espace pour y placer un casque intégral et le fameux gilet jaune. Toujours du côté de l'ergonomie, le tableau de bord a été revu avec un fond noir et une écriture blanche. Il permet aussi la possibilité de choisir la couleur d'affichage du compte-tours sur les 9 palettes de couleurs disponible. En gros, plus vous montez dans les tours, plus la couleur change. Il est également faisable de configurer la couleur selon le rapport engagé, la plage de régime ou encore pour les versions DCT. Si vous choisissez une couleur d'affichage unique, il existe deux modes supplémentaires : Eco (bleu clair pour une conduite soft et vert pour une conduite économique) ou Shift (orange si le couple dépasse le couple prédéfini). L'affichage comprend le compteur, un compte-tours, un trip total et deux partiels, une jauge de carburant, un indicateur de consommation moyenne et instantanée, une horloge, un indicateur de rapport engagé ou encore le HISS (antidémarrage).


Essai Honda NC750X DCT 2016 : l'optimisation au poil


Après donc un petit tour d'horizon des modifications, il est grand temps pour nous de prendre en main la machine sous un beau soleil, mais des routes parsemées d'humidité puis des routes sèches en montagne.


Essai Honda NC750X DCT 2016 : l'optimisation au poil


Portfolio (59 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire