Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...

Dans Moto / Equipement

Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...

Présageant d'une utilisation tout au long de l'année, le blouson Ixon Sismic Sport fait confiance à une technologie 3 en 1. Pour nous rendre compte de ses réelles possibilités nous l'avons testé dans différentes conditions climatiques. Voici nos conclusions.


Look radical, coupe ajustée, le blouson annonce tout de suite la couleur… En même temps il ne faut pas être devin pour s'en rendre compte, c'est écrit dans son nom. Sportif, il l'est mais aussi polyvalent, c'est d'ailleurs sur ce dernier point qu'il mène sa bataille. Pour ce faire Ixon propose un concept permettant de rouler en toutes saisons via des empiècements en Mesh, un insert étanche et une doublure hiver tous deux zippés, permettant une adaptation des plus précises aux conditions météo.


UN CÔTÉ SUPER HÉROS


Techniquement, pour être raccord avec la saison, Ixon impose à son Sismic Sport une succession d'inserts et de doublures façon oignon. Pour obstruer les généreuses parties en mesh, le motard mettra tour à tour un insert étanche et respirant Drymesh puis une doublure thermique, les deux amovibles par zip.


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Il est clair que le concept n'a pas été fait à la va-vite et a attendu d'être abouti pour être mis en place. Bien pensées, les différentes manipulations se font facilement et rapidement sans accrocher de tissu lors des mutations. On regrettera simplement l'absence de poche interne au niveau de l'insert étanche.


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Orienté roadster sous hormones, le blouson se prédispose à une clientèle jeune qui sera séduite pas son look actuel et dynamique.


TPU aux épaules façon astéroHache (quoi, vous ne connaissez pas Goldorak???), pads de mousse sur les abdos, les dorsaux, les épaules et les lombaires lui confèrent un look à la Batman. Réussissant à rester discrets et associés à un assemblage précis sans fausse note, ils font du Sismic Sport un équipement flatteur pour l'utilisateur qu'il soit jeune ou moins.


Comme tout bon super héros qui se respecte, les protections ne sont pas oubliées avec des coques Arron homologuées CE aux épaules et auxcoudes (rien pour le dos même si une dorsale CE pourra être bouturée en option). Bien insérées, les coques se montrent discrètes et bien placées se faisant instantanément oublier dès les premiers tours de roues.


Ixon a pensé à mettre différents réglages sur de nombreuses zones de serrage afin d'ajuster la forme en même temps qu'il s'adapte au climat.


SEA, RIDE AND SUN


C'est la Sicile qui sera le théâtre de nos roulages estivaux. Une fois débarrassé de toutes ses couches protectrices, le Sismic Sport est fin prêt à affronter le chaud. Le très chaud même.


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Le motard appréciera les généreuses parties en tissu Mesh sur le torse, les bras et le dos facilitant grandement la pénétration de l'air sans pour autant faire l'impasse sur la résistance à l'abrasion, puisque le frenchy a eu la bonne idée de mettre des renforts en Riplan et Spytech, sans être synonyme d'effet carton nécessitant un temps de rodage pour vous être agréable.


Il ne reste plus qu'à ajuster les différents points de serrage pour éviter au maximum les divers battements. Hélas les zones d'ajustement aux biceps se montrent insuffisantes dans une telle configuration, ne pouvant empêcher les mouvements de rotation autour des coudes et des avant-bras. Outre une efficacité moindre en cas de gaufre, le manque de tenue est loin de mettre le motard en confiance au quotidien.


Un second serrage au niveau de l'avant-bras pourrait pourtant éviter le phénomène… A peaufiner, d'autant plus que la globalité du blouson se montre bien réussie.


DE LA PLUIE AU RETOUR DU FROID


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Certes les larges parties en Mesh ne sont pas là pour aider mais une fois l'insert Drymesh en place, le résultat est plus que surprenant.


Nous ne somme pas ici en présence d'un vrai blouson hiver mais la protection contre l'eau se montre convaincante et vous permettra de traverser une averse plus qu'honorablement et même mieux que certains de ses concurrents cette fois typés mauvaise saison !


La première doublure s'insérant dans le blouson se montre agréable même en tee-shirt, d'autant plus que son côté respirant prend son rôle relativement aux sérieux sans trop vous faire suer à grosses goutes en balade.


Seule manque à l'appel une poche interne (étonnant d'autant plus que les deux autres configurations peuvent se targuer d'en avoir une). Du mieux du côté des coques qui restent là où on les attend une fois les serrages au max…


C'est sur ce thème de la protection thermique que j'attendais de pied ferme l'Ixon et je dois bien dire qu'il a su me surprendre. Capable de passer sans trop de difficultés un hiver sudiste si l'on ne roule pas trop longtemps de nuit, le Sismic est loin d'être ridicule lorsque le mercure du thermomètre refuse obstinément de gripper.


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Pouvant compter sur son double rabat central (un étanche, l'autre chaud) qui limite réellement les intrusions, le blouson arrive à vous garder au chaud plus qu'il n'en a l'air.


Vrai confort au niveau du col proposant un rempart correct, tout comme au niveau des poignets qui accepteront sans problème d'être surmontés d'un gant à manchette longue.


Les ajustements sont désormais de bon ton, limitant les prises d'air, les gonflements et les divers mouvements des protections proposant ainsi une bonne tenue générale même à vitesse proscrite. Seuls les pilotes de sportives regretteront sa coupe trop courte dans le dos ayant tendance à découvrir vos reins…


BILAN D'UNE ANNÉE DE ROULAGE


Sans pourtant être un ténor, le Sismic Sport s'en sort plutôt bien. Dans son élément lors des saisons estivales avec ses généreux empiècements en Mesh, le blouson arrive à s'adapter à l'hiver si toutefois ce dernier n'est pas des plus rigoureux.


Étanche, luttant contre les morsures du froid sans être vraiment chaud il peut être la solution pour qui veut un équipements capable de tout faire sans pour autant être au niveau des références en la matière, nettement plus chères… et c'est bien là sa plus grande force. Pour moins de 200 euros vous avez droit à un blouson modulaire, passe-partout et même looké. On lui pardonnera donc sa coupe un tantinet trop juste aux reins et un ajustement pas assez précis au niveau des protections des coudes dû à la perte de ses deux doublures.


Essai Ixon Sismic Sport: de l'été à l'hiver... à mois que ça ne soit l'inverse...


Portfolio (1 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

"le thermomètre refuse obstinément de gripper" ? :)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire