Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...

Dans Moto / Equipement

Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...

Né en 1982 au Japon, Kabuto débarquait en France en mars 2015. Positionnement haut de gamme, tarif maîtrisé, slogan explicite : « la sécurité et le style », la marque a de quoi se faire une image flatteuse…


Mais que valent ses casques au fil des bornes ? Essai d'un RT33 sur 1 an.


Quand on parle de casque japonais on pense généralement à deux marques : Arai et Shoei. Kabuto compte également profiter de l'image qualitative du soleil levant pour grappiller quelques parts de marché. Pour y parvenir il signe une gamme plutôt bien finie avec équipement et matos de qualité le tout dans un confort bien réel.


KABU…QUOI ?


Soignée, la conception de ce fibre se veut haut de gamme avec tout ce qu'il faut pour séduire.


Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...


Design et prestations qui n'ont rien à envier à la concurrence : deux tailles de coques (ACT pour Advanced Composite Technology : fibres de verre et fibres organiques à résistance élevée), intérieur Coolmax avec mousse double densité, Pinlock MaxVision, prédisposition tear-off, démontage rapide d'écran, système G-slit pour le passage des branches de lunettes, doublure de jugulaire double D tout y est… à l'exception de la notoriété de la marque. Hélas en France Kabuto n'a quasiment aucune image et un renom proche du néant. Dommage car les prestations sont bel et bien présentes même si l'on aurait aimé une protection nasale plus heureuse.


Si notre déco Glodis n'est pas des plus travaillées elle donnera clairement le change avec une peinture qui n'aura rien perdu durant notre année d'essai.


La qualité est clairement au rendez-vous avec une longévité qui est dans la lignée des casques de cette gamme. Si l'intérieur s'est quelque peu détendu les garnitures proposent toujours un bon niveau de maintien sans usure prématurée ni signe de faiblesse à l'exception de la bavette inférieure qui s'est clairement détendue. Appréciable.


DU SPORT TOUT EN DOUCEUR


Ne voyez pas en lui un heaume racing mais plutôt un intégral sportif capable de faire de la borne et de vous emmener le week-end sur circuit.


Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...


Routier le japonais l'est par son niveau de confort qui n'a pas à blêmir face aux fabricants plus connus. Simple d'utilisation il n'aura pas besoin d'ajustement pour trouver sa place sur votre tête en offrant en prime un excellent dégagement pour les oreilles. Bien équilibrés, les 1 349 grammes (poids vérifié pour une taille S totalement équipé) seront meilleurs en dynamique sans résistance particulière ni prise au vent. Un casque qui sait se faire oublier avec un niveau sonore dans la moyenne.


Mention spéciale pour la manipulation des ventilations : simple et efficace même ganté d'équipements hiver. Le rendement sera au rendez-vous au niveau de l'élément supérieur efficace à souhait avec en prime un extracteur arrière qui prendra son rôle au sérieux, hélas on ne dira pas la même chose concernant la prise d'air de la mentonnière : on cherchera encore un début de ressenti !!! On se rassurera pas une garniture correctement englobante bien réalisée, interdisant les flux d'air parasites.


Peu de critique concernant l'écran avec un champ de vision bien dégagé latéralement, un verrouillage efficace et qualitatif au même titre que la lentille Pinlock MaxVision offrant efficacité et bon dégagement visuel, seul manque à l'appel un curseur d'écran laissant passer un filet d'air. On ne lui en tiendra pas rigueur en vue des nouveaux standards dans ce domaine.


Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...

Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...

Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...

Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...


BILAN


Essai Kabuto RT33: il ne lui manque plus que la notoriété...


Même si le joint inférieur a droit à deux stabilisateurs ayant la fâcheuse tendance à accrocher le haut de vos blousons (ça énerve toujours un peu!!), le RT-33 est un excellent outsider. Capable de rivaliser avec une concurrence à la notoriété plus marquée ce Kabuto propose une finition soignée, de réelles prestations dynamiques et une durée de vie digne d'un haut de gamme.


Joli, agressif, complet il sera un précieux allié sur route mais aussi lors de vos escapades pistardes dominicales même si là n'est pas son champ d'action favori.


Le seul réel problème du japonais est son manque cruel d'identité! Il ne reste donc plus à Kabuto qu'à travailler sur sa distribution avec de vrais points de vente pour s'imposer, car ce RT33 gagne à être plus connu...


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire