Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL

Dans Moto / Nouveauté

Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL

Lors de sa présentation officielle, la ZZR 1400 a fait beaucoup parler d'elle de par son look massif et imposant, mais surtout par le moteur de série le plus puissant de l'histoire de la moto : 190 cv. Mais dans notre beau pays, tous les deux roues sont logés à la même enseigne et ce missile se voit donc amputé de près de la moitié de sa puissance totale. Que se passe-t-il lorsque l'on paralyse une des deux jambes d'un athlète entraîné pour le sprint ? C'est ce que l'on allait découvrir.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Dernière née dans la gamme des GT Sportives de grosse cylindrée, la Kawasaki ZZR 1400 est venue prendre le flambeau tendu par la mythique ZX-12R qui développait déjà une puissance record à l'époque de 178 cv. La ZZR, de part son appellation, rend le "X" au bénéfice du "Z" pour une vocation moins sportive mais ne vous y trompez pas, son moteur de 1352 cm3 ne se résume pas à la balade du dimanche en famille. Nous nous sommes rendus à la concession Floride Moto à La Valentine pour découvrir ce que pouvait offrir ce missile bridé par les lois françaises.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Christian nous a accueillis et présenté la belle dans sa version grise, agrémentée d'une bulle noire galbée. Le temps de la surprise esthétique est révolu et nous nous sommes habitués à apprécier les formes de la ZZR, avec ses 6 optiques bordant la prise d'air centrale, son carénage imposant et sa double sortie d'échappement. Lorsque l'on fait le tour de l'engin, on se rend vite compte que les designers de Kawasaki ont pris le plus grand soin des détails. Les rétroviseurs sont profilés et particulièrement réussis. Le regard donné par les phares ronds et souligné par la prise d'air est particulièrement agressif. Les flancs de carénages qui intègrent les clignotants sont striés vers la selle. Cette dernière semble plutôt confortable, en accord avec la catégorie de la machine. Au final, on obtient un look assez novateur et qui lui va à merveille. De quoi mettre un bon coup de vieux à ses deux concurrentes directes, la Suzuki GSX-R 1300 Hayabusa et la Honda CBR 1100 XX.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Côté équipement, on en a pour notre argent. Tout d'abord la planche de bord avec les deux compteurs analogiques pour la vitesse et le régime moteur, et au centre, un large écran digital ultra-complet qui affiche toutes les informations nécessaires à un grand voyageur : la jauge de gauche indique la température du moteur, celle de droite le niveau d'essence, puis de bas en haut, on retrouve l'heure, le kilométrage total, deux partiels, et en navigant grâce au bouton de sélection, on obtient la consommation moyenne et instantanée, l'autonomie, la vitesse moyenne mais aussi la tension de batterie et le rapport engagé. Les voyants qui le bordent offrent une indication d'alerte ABS et un shift-light paramétrable. Un subtil mélange de sportivité et de grande routière. Tout y est.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Le freinage ABS est de série, avec à l'avant une paire d'étriers Nissin radiaux et des disques pétales que l'on retrouve aussi à l'arrière. Voilà qui devrait permettre de contenir les ardeurs du monstre. Dès que j'ai pris place sur la selle, je me suis trouvé agréablement positionné. Elle me rappelle en tout point la position de conduite de la BMW K 1200 S, légèrement basculée sur l'avant mais tout à fait confortable.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Le moteur se réveille et laisse échapper un bon ronronnement feutré par les deux longs silencieux de chaque côté de la roue arrière. Lors de la manœuvre, les 218 kg du ZZR ne se font pas sentir. La colonne de direction permet de mettre en butée les bracelets sur le réservoir et offre un rayon de braquage très appréciable. Le vendeur nous indique qu'un client a prévu un essai dès notre retour, il est temps de mettre tout ça en pratique.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


J'ai fait mes premiers tours de roue l'esprit empli d'impatience concernant le moteur de série le plus puissant du monde. Je me doutais bien que le bridage allait freiner les performances mais j'étais intimement persuadé qu'il ne pourrait en rien assagir le fauve. 1400 cm3, même en 100 cv, je me disais qu'il fallait être prudent avec la poignée droite car le couple serait violent. Je sentais mon niveau d'adrénaline prêt à se jeter dans mes artères et mes zygomatiques dans les starting-blocks de la contraction. On fait le tour du rond point pour regagner l'autoroute qui nous mènera jusqu'à Aubagne. Ma première impression de maniabilité est toujours d'actualité, l'excès de poids ne se fait guère sentir grâce au juste positionnement du centre de gravité. Nous voici sur la voie d'accélération, le moteur monte doucement en température. Je suis derrière Ju' et son Z1000, je remonte les voitures dont les occupants ne peuvent s'empêcher de regarder l'énorme moto qui les dépasse. Avec la ZZR 1400, passer inaperçu devient un sacré défi !


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


La route se dégage et la mécanique est prête, voyons un peu ce qu'il se passe là-dessous. Je tourne la poignée de gaz comme un gamin ouvrant un papier cadeau, je bouillonne d'impatience de voir ce qui m'attend. Dès les bas régimes, le moteur pousse la massive GT sans à-coups ni latence. Je me couche sur la moto car la bulle m'envoie l'air directement dans le casque. Abrité derrière elle, la protection est très appréciable.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


L'aiguille des tours/minute monte sans rechigner de manière linéaire, emportant dans sa course celle du tachymètre. Le moteur est plein, il n'y a aucun doute... mais ça manque de sensation ! Le bridage ne se limite pas à empêcher la ZZR d'être poussée dans ses derniers retranchements, il l'étouffe complètement. On n'a pas vraiment paralysé une jambe au sprinter, on l'a tout simplement bourré de Xanax et il court le regard vide, les yeux à moitié fermés, les bras ballants... Quelle frustration !


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


On sort de l'autoroute et on arrive à Gémenos. Les Dunlop sont chauds et les ronds-points sont pris sans difficulté. Des passages rectilignes séparent les différents ronds-points, l'occasion de pousser un peu la machine à plusieurs reprises. Bon, il ne faut pas cracher dans la soupe non plus. Le couple disponible relance vivement l'ensemble, ça pousse assez pour s'amuser et on arrive rapidement à des vitesses excessives. L'allonge est assez impressionnante, avec un 140 km/h atteint sur le premier rapport, j'ose à peine imaginer ce que ça donnerait en version libre.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Nous voici maintenant dans le sinueux. Positionnement à l'extérieur, bien groupé sur le réservoir, la moto tombe ensuite sur l'angle vers la corde, se redresse sans effort et on peut essorer la poignée sans appréhension. A l'arrivée du suivant, le freinage offre un feeling exemplaire, la moto ne plonge pas sur l'avant, juste ce qu'il faut pour faire le transfert de masse et l'entraîner à l'intérieur de la courbe. Voilà tout l'intérêt d'une GT Sportive : être assis confortablement au guidon d'une moto dont la partie cycle permet de se balancer d'un angle à l'autre sans faire d'histoire. Le bruit du moteur reste fidèle à la marque, assez rauque et suffisamment puissant pour être grisant.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Traversée de village, on ralentit le rythme et un groupe de jeunes suit du regard la traversée de l'aigle sombre. Ses projecteurs en marche lui donne vraiment un look hors du commun et la couleur gris foncé renforce le côté atypique du modèle. L'heure tourne et nous devons presser le pas. Fin du panneau de limitation de vitesse et nous voilà de nouveau sur la nationale sinueuse vers le Castellet.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Avec un rythme plus soutenu, la ZZR ne devient pas pour autant difficile à emmener. Elle plonge toujours aussi facilement dans les virages, repart avec autant de vivacité, c'est un régal. Le frein arrière est très efficace. Très progressif aussi, il permet de se ralentir pour doser une entrée de courbe en toute quiétude.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Nous devons maintenant faire demi-tour et je passe le guidon à Julien. Il ne sera pas si déçu que ça du moteur car contrairement à moi, il était persuadé que le bridage donnerait un moteur sans vie, complètement anémique selon les dires de certains journalistes de la presse moto. Il a donc apprécié tout particulièrement les reprises à bas régime, offerte par le coffre conséquent des 1400 cm3, et l'allonge qui donne l'impression que la moto n'en finit pas d'accélérer. Je reprendrai un peu plus tard le guidon pour faire un comparatif sans vraiment d'intérêt mais juste par curiosité : la grande ZZR contre sa filleule Z1000. Nous voilà sur l'entrée d'autoroute, le Z1000 avec ses 20 kg de moins mais surtout sa puissance en plus est à mes côtés. Sur les premiers mètres, la ZZR prend le large mais très vite le Z revient à sa hauteur, les deux motos resteront côte à côte puis le Z filera devant sans que je puisse le rattraper... merci l'exception française.


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Donc pour résumer, une moto très agréable qui comble les attentes des clients de cette catégorie. Une machine souple, vive, efficace, rassurante et confortable. Je ne peux m'empêcher de souligner une fois de plus ce satané bridage car je reste quand même sur ma faim. Je m'attendais à piloter un monstre, je n'ai eu droit qu'à une version domestiquée de la bête. Mais toutefois, le moteur est plein de répondant, l'équipement est très complet, la finition est soignée et la partie cycle au poil. On n'en attendait pas moins quand on voit le prix du bolide : 14 399 €. A ce prix-là, ça vaut le coup de déménager...


Essai Kawasaki ZZR 1400 : la GT Sportive XXL


Merci à Floride Moto pour nous avoir permis de faire cet essai :


19 CD 2 av St Menet La Valentine


13011 Marseille


04 91 44 45 46


Portfolio (28 photos)

Commentaires (109)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

avec un 140 km/h atteint sur le premier rapport, j'ose à peine imaginer ce que ça donnerait en version libre.

:lol: :lol:

Une boite 2 suffirait donc pour la France !!!

Par Anonyme

Je ne vois vraiment pas l'intérêt d'acheter cette moto en version bridée. Alors bien sur, on érite du couple de la cylindrée mais on perd pres de la moitié de la puissance!!!!!

Autant acheter une Z1000 ou autre routière de moins forte cylindrées qu'ils faudra aussi bridée d'ailleurs mais dans une moindre mesure.

Enfin c'est mon avis, je ne sais pas ce que vous en pensez?

Par Anonyme

Je rebondie sur Xfather, je dirais meme qu'un variateur (comme sur les mobs) suffirait en france. :D

Par Anonyme

je suis dans le meme esprit que toi Bulby ... c'est relou cette castration Francaise sur le bridage des 2 roues.

apres passé la ZZR en full ca doit etre un peu To Mutch et tres peu utilisable pour le commun des mortels ...

pour ma part, mon twin de 80cv me suffit amplement ... :jap:

Par Anonyme

Bin dis donc c la premiere brouette qui ne passe pas pour le velo de ta p'tite soeur une fois que t dessus .... :D

Dam

Par Anonyme

@Olive : Voilà, maintenant que tu nous l'a vexé, notre beau Aime-rique :love: n'ose plus :

- montrer son unique t-shirt qui lui va si bien

- mettre en valeur ses biscottos

- se percher sur la bécane avec la béquille

Ah bravo !!! Tu peux être fier de toi !! :q

:lol:

Par Anonyme

Olive et F£ö, j'avais pris une petite photo rien que pour vous pendant cet essai, mais lors de la rédaction de l'article, j'ai pas osé la poster...

Vu que vous insistez, je vous invite vivement à cliquer [ici->http://img157.imageshack.us/img157/8002/zzr016lk7.jpg].

:ange:

Non non, ne me remerciez pas pour cette dédicace, tout le plaisir est pour moi :D

:lol:

Par Anonyme

A quoi servent 190 cv sur la route surtout si c'est un âne au guidon , plus sérieusement 100 cv suffisent largement a se faire plaisir et a rester en vie , n'est ce pas tous les apprentis champions ( ils vous restent les circuits , Ledenon par exemple.......) :lol: pour utiliser des machines débridées ! :jap:

Par Anonyme

D'un aut'e coté, un "camion" pareil ça doit être chaud a emmener sur ce tourniquet qu'est Ledenon :lol:

Par Anonyme

t'as fiere allure sur cette superbe monture noire mon frero ! mais la 1ere a 140 m'inquiete un peu ... oh ca va faut bien que j'use de mon grade de grand frere de temps en temps !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire