Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai KTM Adventure 1050 : dans la même lignée

Dans Moto / Nouveauté

Essai KTM Adventure 1050 : dans la même lignée

Pour cette saison, KTM étoffe sa gamme avec pas un, mais deux trails : l'Adventure 1290 et la 1050. Pour ce dernier, il faut piocher du côté des permis A2 pour comprendre la volonté de sortir ce « petit » trail. Sur le papier du constructeur, il est dit qu'elle est conçue pour être plus accessible que ses aînées, plus légère (sic ?) et une consommation moindre. Mais tout ça c'est bien gentil, mais concrètement qu'est ce qu'elle vaut cette Adventure 1050 ?


Bon, qu'on se le dise clairement, pour 1 000 euros d'écart entre la 1190 et la 1050, c'est une perte concrète de 55 chevaux sur une même base moteur, de l'équipement en moins et le tout pour le même poids de 217 kg. Pour le coup, elle part avec un sérieux handicap la petite de la famille. Mais à l'inverse, elle pourra ouvrir le monde merveilleux du GT-Trail aux permis A2.


Et qui dit Trail, dit s'envoyer de la borne. C'est donc tout naturellement qu'il nous est venu l'envie d'un petit trip de 1650km en 3 jours parce que sinon ça ne serait pas drôle et qu'il s'agit d'un bon moyen de mettre à l'épreuve cette 1050.


Essai KTM Adventure 1050 : dans la même lignée


Faisons déjà dans un premier temps l'état des lieux. D'un point de vue esthétique, elle reprend les codes de la famille Adventure avec son énorme réservoir (23 litres) surmonté de son phare et sa bande LED. Et même si son aspect massif pourrait rebuter, il est clair qu'elle est plus fine que les anciennes versions, mais qu'on se le dis,e les photos ne lui rendent pas justice. Dans l'ensemble les lignes sont équilibrées, la machine est très bien finie, pas de câble qui dépasse, une qualité de peinture qui limite bien les microrayures (un vrai plus pour les baroudeurs) et l'assemblage est tout à fait correct sauf sur le cache de l'optique avant qui flotte un peu (comme sur sa grande sœur)


Pour l'équipement, on va aller de haut en bas. On commence avec le système de réglage de bulle qui est ultra-simple à utiliser avec deux manettes à chaque extrémité. Il suffit de les déverrouiller, d'ajuster la hauteur voulue et de refermer. D'ailleurs, l'ajustement se fera vraiment en fonction de la taille du pilote et du type de route empruntée. Par exemple, pour mon mètre soixante-dix, la position basse me faisait un retour d'air dans le casque qui est vite insupportable à haute vitesse. J'ai donc opté pour le trip la position haute de la bulle qui restera comme cela sur tout l'essai pour la protection et qui ne gênera en rien ma visibilité. Petit crochet ensuite du côté des rétroviseurs, car ils m'ont bien fait sourire. Pourquoi ? Tout simplement Marceau' ils sont ronds et que cela faisait des années que ça ne s'était pas vu et encore moins sur des designs aussi tranchés que ceux de KTM. Un petit côté vintage qui m'a séduite.


Essai KTM Adventure 1050 : dans la même lignée


Sur les espaces de rangement, on trouve une petite loge fermée à droite, idéale pour de la monnaie et les tickets de péage, mais non verrouillable et qui prend l'eau si la machine est trop exposée à la pluie. Sous la selle passager, comptez juste une place pour un bloc disque. J'ai eu un semblant d'espoir en essayant d'y mettre mon pantalon de pluie, mais c'était peine perdue. Mais bon, quand on voit la taille de la trousse à outils KTM livrée avec la moto, on ravale sa déception surtout qu'avec cette dernière il possible de démonter la machine dans sa totalité. Comme pour la 1190 le plus pratique au niveau organisation est sans conteste le porte-bagages d'origine sur l'arrière de l'Adventure et l'ensemble des armatures porte-bagages déjà installées d'origine. Au top pour avoir une multitude d'attaches pour une araignée par exemple.


Côté tableau de bord, il est composé de 2 parties (le même que pour les 2 autres trails). La partie droite pour les informations générales : Compte-tours, tachymètre, indicateur de rapport engagé, jauge d'essence, température d'huile, indicateur du mode de traction et l'indicateur de pression des pneus. La partie gauche est l'écran de choix du MTC/ABS et des informations relatives à l'autonomie, les trips et la consommation. Il faut savoir que la version 1050 ne dispose pas de l'EDS (Système suspensions Electroniques) comme pour la 1190 et la 1290. Il faudra donc gérer à l'ancienne la répartition du poids sur la moto.


Essai KTM Adventure 1050 : dans la même lignée


En ce qui concerne le MTC (Motorcycle Traction Control ou Contôle de la traction) qui gère la puissance délivrée par le couple moteur, il est bien présent de série et propose 3 mapping (4 pour les autres versions)


  • Sport : pleine puissance, ça envoie sec le pâté. Les relances sont franches et dynamiques
  • Road : Idéal pour enrouler sans se fatiguer, lors des longs trajets. Il s'adapte très bien à un roulage sur le couple sans se faire secouer par le comportement du bicylindre.
  • Rain : un parfait complément de l'ABS pour rouler dans des conditions difficiles. Il réduit de quasi de moitié la puissance du couple (j'ai eu du mal à dépasser les 6/7000 tr/min dans ce mode) et évitera les pertes d'adhérences à cause une mauvaise gestion de la poignée des gaz. Et même si l'Adventure a des relents de veau asthmatique c'est très sécurisant.

Au final, ceux qui connaissent déjà un modèle similaire chez le constructeur ne seront pas perdus bien au contraire. De plus, bonne nouvelle pour les petites pattes, la 1050 se décline en hauteur de selle à 850 mm (contre 875/860mm pour le reste de la famille). La prise en main se fera donc plus facilement à l'arrêt en plus de l'étroitesse de la selle. Les 217 kg sans essence seront plus facile à manipuler. Cela sera moins évident en revanche quand les 23 litres d'essences seront là (enfin pour les petits gabarits), surtout dans les dévers, vu la répartition des masses en hauteur. En fait, il faut voir cette Adventure plus imposante qu'il n'y paraît, c'est en fait une bonne surprise une fois posée dessus.


Essai KTM Adventure 1050 : dans la même lignée


Portfolio (49 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire