Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent

Dans Moto / Equipement

Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent

Les évolutions chez Alpinestars sont cycliques, la haut de gamme racing n'en est pas exclu. Difficile de faire mieux que les Supertech R, l'italien pense qu'il le peut et dégaine une version encore plus aboutie. Possible ? Essai.


Les équipements ont eux aussi droit à leurs évolutions. Pour savoir si ça vaut le coup nous avons comparé deux versions différentes de l'excellente Alpinestars Supertech R.


Si nous ne pouvons pas comparer l'aération (version Air et version standard) il est possible de mettre les deux millésimes en concurrence (retrouvez ici nos conclusions de la version passée au crible en 2010).


L'italien a retravaillé sur une multitude de détails sans pour autant bousculer les fondamentaux avec en prime un look très proche qui ne sera aucunement une faiblesse du fait d'un coup de crayon particulièrement réussi.


Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent


L'ÉVOLUTION DANS LE DÉTAIL


969 grammes contre 1031 grammes (poids vérifié en taille 41) en faveur de la version la plus ancienne en livrée blanche et rouge. La botte gagne quelques dizaines de grammes avec le temps ce qui s'explique notamment par l'arrivée d'une homologation CE rassurante.


Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent

Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent


À y regarder de plus près la transalpine se bonifie tant au niveau du chausson que de sa partie externe. On retiendra notamment pour le chausson (outre un laçage désormais jaune): un nouveau tissu Mesh 3D, une découpe arrière plus importante ainsi qu'un passant plus généreux ou encore une languette mieux rembourré et plus haute. Le but de toutes ses modifications est clairement orienté vers le confort.


Alpinestars ne s'arrête pas là et peaufine la partie externe toujours dans la même optique. Smocks arrière redessinés, protections supérieures plus fines sur la partie frontale et désormais découpée au niveau du mollet, pad de changement de vitesse mais aussi semelle tous deux affinés… sliders et système d'accroche différents, bref la botte c'est clairement pas la même !


CES PETITES CHOSES QUI CHANGENT TOUT


Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent


Pour une grande partie des pistards le haut de gamme racing du fabricant étoilé est le nec plus ultra de la botte comme peut l'être la Sidi Crossfire (ici en test) pour ceux qui roulent en TT.


Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent


Alpinestars a encore fait mieux avec un confort clairement meilleur même si la dernière version se veut plus rigide que par le passé (nécessité pour une certification comme EPI?). Paradoxe ce bonus se ressent encore plus sur la route alors qu'à la base elle est pensée pour la piste…


Progrès notable également sous la pluie avec une meilleure adhérence de la semelle. Cette dernière gagne également en ressenti avec un retour des informations en hausse.


Sur circuit c'est une nouvelle fois du tout bon avec un excellent raccordement de la partie supérieure, un confort d'utilisation exceptionnel et une usure moindre grâce au nouveau slider (toujours interchangeable) et un gain en finesse certes léger mais suffisant.


Enfin, on appréciera toujours autant l'imposition du serrage sur la partie externe comme c'est le cas en TT pour un contact hors pair avec la machine et un confort sans égal.


Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent


BILAN


Si les évolutions peuvent parfois plus ressembler à une mise à jour maketing qu'à autre chose, Alpinestars réussi son coup avec sa Supertech R. La botte racing gagne en confort mais aussi en sécurité avec désormais une certification EPI.


Plus "lourde" de 62 grammes (une paille) la botte sait tout faire, de la piste à la route à tel point que l'on cherche encore son point faible. Le prix diront certains… mais en vue de ses performances il est clairement justifié !


Essai longue durée Alpinestars Supertech R: deux versions s'opposent


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire