Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine

Dans Moto / Equipement

Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine

Présenté lors des salons hivernaux fin 2014 le Redox est l'un des premiers blousons lookés, ce n'est pas pour autant que Macna en oublie la technique. Essai.


Avec le Redox, Macna souhaite clairement rajeunir sa gamme avec des équipements design en plus d'être techniques. Et sur ce point le néerlandais propose un florilège de ses compétences… Night Eye en tête de proue.


Annonçant une utilisation toutes saisons, le Redox a droit à des zips d'aération et tout ce qu'il faut pour rester au sec et au chaud durant l'hiver. Dynamique, jeune et technique ce blouson arrivé cette année a clairement de sérieux arguments de séduction… L'imprimé camouflage sera ici un impératif qui se déclinera néanmoins en différentes nuances : black, green ou comme ici grey.


UNE, DEUX ET TROIS


Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine


Pour s'adapter le mieux possible aux conditions météo Macna retient une conception trois couches avec membrane étanche et respirante Raintex et doublure thermique toutes deux amovibles.


Devenu monnaie courante cette conception a l'avantage de permettre une bonne adaptation aux besoins du motard permettant de lutter contre les pluies des mi-saisons et les menaces hivernales. Que vous choisissiez de rouler sans, avec l'une ou les deux doublures, l'ajustement du Redox ne posera pas de problème grâce à des serrages de hanches efficaces mais surtout un encombrement maîtrisé des diverses couches.


Bien faite la protection thermique a droit à un rabat central qui limitera efficacement les intrusions du froid par le zip principal.


Sans avoir la prétention d'être un équipement grand froid ce blouson à vocation urbaine s'en sort plutôt bien avec une résistance à l'hiver suffisante en ville et lors des balades dominicales, sans pour autant pouvoir être comparé avec une veste touring pure et dure. On aimera le décroché au niveau des reins ainsi que le col suffisamment montant pour éviter une angine à chaque sortie.


SORTIE PLUVIEUSE SORTIE HEUREUSE ?


Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine


Dans sa configuration la plus estivale le Macna donnera le change lors des petites pluies aoûtiennes avec un textile déperlant correct, mais si le temps se gâte la membrane sera indispensable.


Une fois en place elle prendra son rôle au sérieux avec hélas une sensation d'humidité interne après une vraie rincée due à un textile gorgé d'eau qui aura besoin de temps pour sécher et retrouver une sensation de sec.


Bonne nouvelle les zips d'aération (difficilement manipulables en dynamique) ne seront pas source d'une infiltration supplémentaire… merci la membrane amovible. On leur reprochera enfin un manque de ventilation lui interdisant le sud en été sous peine de liquéfaction immédiate.


Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine


Le fabricant a bien fait les choses avec un bon niveau de souplesse de son textile et une parfaite intégration des coques CE (hélas toujours rien au niveau de la dorsale) quelle que soit la configuration du blouson.


Macna en profite pour placer des éléments Night Eye toujours aussi discrets et efficaces pour un vrai plus en sécurité passive ! On aime.


Bien coupé, capable de rester en place quelle que soit votre machine le blouson présente de vraies prestations moto avec en prime de nombreuses poches bien pensées… un point fort au quotidien.


VERDICT


Macna a fait clairement un effort sur le look avec un design jeune et dynamique loin des versions tristouilles que l'on a pu connaître.


Incapable de rafraîchir l'été, le Redox s'oriente vers un blouson mi-saison/ hiver qui aura sa place dans le milieu urbain en vous protégeant suffisamment du froid.


On aime sa modularité pour une protection à la carte sans le payer avec une coupe mal ajustée. Néanmoins le concept aura ses limites lors des grosses pluies avec un textile gorgé d'eau et une sensation d'humidité pas très agréable même si l'on reste au sec !


Le néerlandais soigne sa copie avec la technique qu'on lui connaît et un réel confort tant en dynamique qu'à la terrasse d'un café.


Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine

Essai Macna Redox: pour la jungle urbaine


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire