Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.

Dans Moto / Equipement

Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.

Après 4 ans de bons et loyaux services avec le Pilot Road 2, Michelin innove dans le segment Sport/ Touring Radial avec son tout nouveau Pilot Road 3. Lamelle XST, technologie 2CT dernière génération, la dernière version du Pilot Road a de quoi séduire. On the pilot road again.


Après 5 années de développement à Clermont-Ferrand donnant naissance au « PR3 », c'est dans la vallée de Chevreuse que Michelin nous avait conviés pour un galop d'essai chaussé de son tout dernier gommard, riche d'innovations avec comme point de mire l'adhérence, qu'il s'agisse de route sèche, humide ou mouillée. Sur ces deux derniers points, difficile de se faire une impression vu le soleil magnifique d'hier…


ENTRE LAMELLES, PUITS ET BI-GOMME


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


Inspiré des pneus auto hiver, la technologie XST (comprenez X-Sipe Technology) mixe lamelles et réservoirs pour permettre de raccourcir la distance de freinage de 2,5 mètres à 5 mètres (données constructeur réalisées par Dekra sur un test de freinage à 50 km/h. Données non vérifiées par nos soins) en cas d'adhérence particulièrement faible.


Ce nouveau design (protégé par 3 brevets) sur la bande de roulement coupe le film d'eau sur la chaussée, tout en l'évacuant de la zone de contact.


Côté usure, le frenchy y a pensé et assure que le Road 3 conservera les avantages des lamelles et de leur effet « couteau » durant la totalité de la vie du pneu, avec de surcroit une taille en biais (15°) pour une usure régulière.


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


Carcasse et échauffement proches du PR2 (Pilot Road 2), dernière génération de bi-gomme pour ne pas à avoir à rougir devant la longévité du chausson, Michelin propose bien entendu ici un composé de gomme différent sur l'avant et l'arrière du train.


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.

Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.

Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


Plus de grip sur l'épaule grâce à un composé plus soft, une longévité accrue au centre, la troisième version de Pilot Road devrait offrir au motard une durée de vie similaire à son prédécesseur, voire plus (+4%)… information relative et fluctuante en fonction des routes, de la moto mais aussi du style de conduite plus ou moins agressif !!


Différentes promesses que nous n'avons pu vérifier lors de notre premier essai mais que nous approfondirons prochainement dans des tests complémentaires version longue durée…


ROAD BOOK


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


Les choses sérieuses commencent, permettant de passer de la théorie à la pratique. Et on ne peut pas dire que le sujet soit simple pour ce nouveau pneu qui doit faire mieux que son illustre et célèbre prédécesseur (qui restera toujours au catalogue au même titre d'ailleurs que la première version).


Le manufacturier clermontois l'a bien compris et nous offre la possibilité de tester son chausson avec un panel riche, allant de la petite KTM 690 Duke à la généreuse BMW K1300 S, histoire de voir ce qu'il donne sur des machines très différentes.


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


Le Road 3 part en croisade contre les pièges de la route et, pour faire face rapidement à ses guets-apens, le pneu enregistre une montée très correcte en température. Les gommards travaillent correctement et acceptent sans vaciller les remises de gaz violentes de la petite autrichienne ou encore les freinages de bûcheron façon stoppie sans aucune dérobade, mettant rapidement le motard en confiance.


Le moins que l'on puisse dire c'est que le pneu est loin d'être pataud et permettra des prises d'angle plus que correctes dans ce segment de gamme. Il répond immédiatement, sans fourberie, tout en retranscrivant parfaitement au pilote les informations de la route. Sans aucun vice, le comportement général se montre neutre, acceptant sans difficulté les changements d'angle et tout ça dans un bon confort de roulage.


Les jeunes bibendums montés sur une Kawasaki Z1000 SX s'en sortiront aussi avec les honneurs sans jamais « tomber » sur l'angle, prouvant que les dires de Michelin ne sont en rien usurpés lorsqu'il nous parle d'un profil similaire au PR2.


Une moto lourde ou non, vitaminée ou pépère ne l'impressionne pas le moins du monde et il continuera à offrir un bon grip et une tenue de cap qui n'a pu être prise en défaut durant l'intégralité de notre roulage, qu'il soit monté sur une japonaise, une anglaise ou une allemande et ce sur une chaussée pavée ou goudronnée.


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


DESIGN


On le sait, le dessin d'un pneu joue incontestablement sur ses ventes alors qu'en sera-t-il avec cette nouvelle sculpture à lamelles? Difficile de se prononcer même si perso, le côté esthétique et innovant de l'avant (surtout) et de l'arrière est loin de me déplaire… au contraire.


Mais fera-t-il l'unanimité…?


Essai Michelin Pilot Road 3: un concentré d'innovation pour rouler tous les jours.


Portfolio (3 photos)

Commentaires (24)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Les boulesd'avoir acheté le 2 y a un mois....

Par Anonyme

Pourtant, le PR3 est disponible depuis le début d'année chez les monteurs. En tous les cas, sympa l'essai. J'attends avec impatience le test longue durée :bien:

Par Anonyme

Moi qui doit changer de pneus bientôt, je vais peut être me laisser tenter.

Par Anonyme

 Tu fais bien, il parrait qu'il est royal sous la pluie, ça doit être un très bon pneu "roule toujours"

Par Anonyme

Je les ai depuis 1000 bornes environ. Ils mettent en confiance et sont trés homogénes. Bonnes sensations. Pas testé sous une grosse pluie, ni sur grosse prise d'angle, à venir... mais j'hésiterai pas^^

Par Anonyme

" Côté prix, le Pilot Road 3 aura un prix plus élevé de 3% par rapport à la version 2 " Heu, ils sont sortis depuis un moment déjà, j'en ai monté sur mon Z1000 en full il y a deux mois, encore mieux que le PR2, au niveau d'un Power en grip sur l'angle, les calle pied frotte et la moto ne bouge pas de son rail... par contre, toujours pas efficace sur les traces de gazoil dans les rond points lol

Par Anonyme

Bonjour, ayant eu de très bonne sensations avec le pr 2 ct sur ma vfr,  je me suis rué sur le pr 3 pour ma cbr 1100 xx. J'avais acheté la moto chaussée de batlax 021 qui se sont avéré être une catastrophe....à tout point de vue. Avec  les pilot road 3 j'ai fait un test en montagne par temps de pluie/neige avec une ptite pellicule neigeuse sur la route et je peux vous dire que c'est juste parfait; les sorties de virages, le freinage,  la confiance est là. Voilà bonne route!

Par Anonyme

Bonjour, pourriez faire parvenir, à titre gracieux bien sur, quelques jeux des ces fabuleux pneus pluie à : Valentino Rossi et Marco Simoncelli   ??   ils en ont grand besoin       :D      Salut

Par Anonyme

Salut ! Monter sur un RSV 1000 en full, pr2 devant et pr3 derriere c'est simplement du bonheur. On prend tres vite une grande confiance, que ce soit sur les freinages, sortie de virage viril ou meme la pluie. Ne surtout pas hesiter ! Et puis quand c'est pour sa sécurité ^^

Par Anonyme

Adepte du michelin pilot road 2 sur une BM R1200 RT avec déjà un grip fabuleux dans des petites départementales (ai enfumé 4 sportives en ayant une passagère et des bagages), je viens de mettre une pilot road 3 sur l'arrière. A noter que sur la BM avec les road 2, je changeai l'arrière et l'avant en même temps au bout d'environ 18000 bornes (dont une partie trajet boulot) Concernant mon road 3 arrière, pour le roder, je le passe aussi au papier de verre, mais attention aux 100 premiers km. Je ne l'ai pas encore poussé sur des départementales à virolos, mais premières impressions très bonnes, y compris sur le mouillé. A noter une grosse glissade sur une énorme plaque de gasoil dans un virage serré en sortie A86: grosse frayeur mais le pneu arrière a racroché, probablement aussi avec un coup de pouce de l'ESP +un coup de talon au sol et aussi une bonne étoile qui veille... En tout cas, je suis accro à ces bi gommes chez Michelin et j'ai demandé lors de l'achat de ma bécane de changer la monte d'origine pour les avoir tout de suite. Bonne route à toutes et tous. Eric

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire