Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...

Dans Moto / Nouveauté

Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...

Le printemps pointe le bout de son nez. Une époque de l'année bien connue pour faire naître des bourgeons sur les branches, des fleurs sur les pâquerettes… et des motards sur les routes. Pour séduire les amateurs de longues balades, Moto Guzzi a revu le modèle GT de sa gamme en redoublant d'efforts sur l'agrément de conduite, critère de choix principal dans cette catégorie. La marque italienne compte bien avoir son mot à dire en proposant avec la Norge 1200 une alternative à la concurrence allemande. Pour évaluer le résultat, il était de bon ton de faire appel à une passagère sexy et de se mettre en situation de grand tourisme.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Autant jouer cartes sur table tout de suite, la passagère a décliné l'invitation. Or pour un modèle de cette catégorie, il fallait bien être deux sur la moto. Heureusement, l'ami Katoche a répondu présent à mon appel et il s'est montré particulièrement motivé pour tester les aptitudes GT de l'italienne. Sûrement un élan de sympathie patriotique, étant lui-même propriétaire d'une Ducati. Très volontaire pour les mises en situation, peut-être un peu trop d'ailleurs. Enfin, je vous laisse juger le niveau de son implication d'après les photos.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Bien que l'esthétisme ne soit pas tout à fait le critère déterminant pour les clients de cette catégorie, où les machines sont généralement imposantes et massives, Moto Guzzi a mis l'accent sur une certaine modernité des lignes. La face avant a des allures de reptiles, avec des projecteurs polyelliptiques surplombants le garde-boue. Les carénages intégrant les clignotants lui affinent la taille, collant au corps du bicylindre en V face à la route.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


L'arrière de la Norge est aussi très réussi, notamment le feu stop composé de diodes sur deux cercles. Un joli monobras offre une pleine vue sur la jante arrière trois bâtons. Le souci du détail se poursuit sur le tableau de bord, où les compteurs analogiques sont cerclés de chromes et proposent un affichage très complet.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Quand on y regarde de plus près, la finition laisse parfois à désirer. Notamment au niveau des raccords de carénages qui baillent ou qui ne sont pas parfaitement ajustés. On regrette aussi le côté plastique de certains éléments. Dommage enfin que les rétroviseurs n'aient pas été intégrés au cockpit à la place des classiques miroirs montés sur tige. Mais bon, on chipote là. Il faut reconnaître que l'ensemble est de très bonne facture.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Niveau équipements, la Norge se décline en quatre versions de finitions. Sécurité avant tout, l'ABS fait partie des éléments que l'on retrouve sur tous les modèles. La facture s'allonge lorsqu'on souhaite le pare-brise réglable électriquement, la bagagerie, le bas de carénage, le GPS et les poignées chauffantes. Le modèle qui nous est proposé dispose entre autres de ce dernier accessoire, il s'active par un bouton près de l'accélérateur, et la température des poignées se règle selon trois niveaux. Position maxi d'entrée de jeux, parce qu'il caille sérieusement ce matin.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


La clé tournée, une pression sur le démarreur met la machine en émoi. Et on se rend tout de suite compte que le charme inhérent aux mécaniques de Moto Guzzi est très présent sur la Norge. En clair : ça vibre. Ah oui, on est loin des modèles aseptisés où il faut tendre l'oreille pour savoir si le moteur est en route. Ici, la moto vie, elle vous parle, enfin, elle communique avec le pilote, et ça passe par tous les points de contacts, des cale-pieds aux poignées. D'ailleurs, le passager aussi communique, il est intenable ! Eh, tu veux pas reposer tes fesses sur la selle, s'il te plait ?


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


La carte jouée par Moto Guzzi a été d'allier le confort à l'agilité de la Norge. Le premier critère se fait sentir dès que l'on s'assoit à bord. La selle incorpore un gel très efficace et donne l'impression au pilote d'être dans un fauteuil de salon. Idem pour le passager qui bénéficie d'une large assise et de poignées de maintient très bien intégrées à la coque arrière. Katoche aura même envie de l'essayer dos à la route, position très habituelle des passagères boudeuses qui tiennent à marquer leur désaccord envers le pilote. A l'envers ou à l'endroit, le verdict est sans appel : c'est super confortable. Et ce confort est effectivement conjugué avec l'agilité de la machine en mouvement. Une fois les pleins faits, elle approche des 300 kg et pourtant, elle se laisse emmener avec une facilité déconcertante. Un centre de gravité judicieusement placé rend la Norge très vive et joueuse. Elle plonge sur l'angle à la manière d'un trail routier comme la Varadero 1000, sans forcer, à l'image d'un gros vélo.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Tellement facile qu'elle vous inviterait presque à sortir de la catégorie GT pour jouer les sportives. Mais bien vite, votre optimisme sera freiné dans son élan. Le moteur tout d'abord, plein de ses 90 cv, ne s'illustre pas par sa vigueur. Il est doux comme un agneau, souple et coupleux. Il reprend à bas régime sans cogner, et monte gentiment dans les tours de manière linéaire. A l'opposé du twin de même cylindrée de chez Moto Morini. Une sagesse surprenante pour un bicylindre d'un tel coffre. La boîte de vitesse, quant à elle, demande un peu de fermeté pour enclencher correctement les rapports. J'ai eu un mal de chien à passer la 3ème, qui avait besoin d'un franc coup de botte pour s'enclencher.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Le freinage est confié à du Brembo série Or, offrant un bon feeling et une attaque très progressive. La puissance des étriers 4 pistons reste cependant limitée et manquera de mordant sur les grosses pressions. Enfin, la suspension, très souple, confère à la Norge un comportement qui manque de précision et de stabilité sur les enchaînements rapides. Mais de ces constatations se révèlent les véritables qualités de la Norge, parce qu'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre (et la de la crémière, bien entendu). Le compromis s'est porté essentiellement sur la facilité de prise en main et le confort de conduite. Tant pis pour ceux qui voulaient arsouiller tout en argumentant auprès de madame les qualités routières du prochain achat familial.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


En résumé, dans la catégorie Grand Tourisme, la Moto Guzzi Norge 1200 tient une place de choix avec un prix très intéressant. Machine italienne au charisme indéniable, elle s'affiche avec un look réussi et dispose de sérieux arguments pour ne pas briller que par l'esthétisme. Le confort, du pilote comme du passager, est optimal, avec une suspension souple, une selle ultra confortable, des carénages et un pare-brise très protecteurs. Le moteur lui aussi offre une grande souplesse et rassurera les motards qui veulent se balader sans compter les kilomètres au guidon d'une GT vive et agile. Pour le voyage, la gamme d'équipements est très complète et le prix des versions s'échelonne de 13 490 € pour la Norge T à 15 490 € pour la GTL. Si vous êtes un amateur du genre et que les vibrations ne vous dérangent pas, il y a de fortes chances pour que vous ne restiez pas insensible au charme latin de cette Norge au grand coffre.


Essai Moto Guzzi 1200 Norge : chi va piano va sano...


Détail des versions :


  • Version T : ABS, pare-brise réglage manuel et protection de selle amovible.
  • Version TL : T + pare-brise réglage électrique.
  • Version GT : TL + sacoches latérales, bas de carénage, protections latérales et poignées chauffantes
  • Version GTL : GT + feet protection, top case et GPS.

Merci à Shooter Mc Nico pour les photos et une fois de plus à Xavier pour la moto. Si vous aussi vous êtes tenté par l'essai, foncez retrouver les Moto Guzzi chez :


Méga Bike
300, Chemin Roger Martin
13100 AIX EN PROVENCE
Tel : 04 42 94 39 43

Portfolio (30 photos)

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Elle est bonneeeeeeeeeeeeeeeee ta passagère , elle doit être gourmande !!!!!!!!  pouahhhhhhhhh

Par Anonyme

Super report comme d'hab et super photos comme d'hab aussi ;) Je la trouve belle, elle a un bon look assez classieux malgré les qq plastiques mal ajustés . Par contre le confort est au top et c'est pas ce que l'on demande à une GT ? Meme si c'est pas mon style de bécane, je la trouve pas trop mal ..... quand j'aurai 50 ans.  :D Ca vaut pas une ducat' ok mais c'est deja un twin. :fier:

Par Anonyme

toujours aussi agréable à lire tes essais et en plus en prenant votre pied !! :bien:... par contre, ne me dis pas que tu es en train de préparer ta retraite de motard parce qu'après la translap, le Fuoco et maintenant la Norge :voyons: :p ... j'espère que le prochain essai sera un peu plus "sportif" :wink:

Par Anonyme

@Katoche, est-ce que la Norge est le nouveau sex-toy 2008 ? Un gros twin de 1200 cc qui vibre non stop, ça pourrait plaire aux passagères ça, non ? :) lol. @Oliv, oui effectivement, c'était une phase un peu "plan plan", mais y a du lourd qui arrive très bientôt, t'en fais pas ;)

Par Anonyme

te connaissant, je ne m'en fais pas !! :roi:... le zoomer peut être !? :p  en plus ca doit etre bon pour l'arsouille cet engin :sol:

Par Anonyme

Non tu rigoles, le zoomer, j'ai pas encore le niveau. Je veux pas mettre ma vie en jeu pour un simple essai moto ! :eek: Non non, le prochain article, c'est l'essai de la nouvelle CBR 1000RR sur le circuit Paul Ricard au Castellet. Un truc tout peinard quoi :D

Par Anonyme

hummm.. j'en connais qui vont te lire avec attention !! :oui:

Par Anonyme

Et en plus, y aura une petite surprise concernant ce reportage... une spéciale dédiace à un certain duo Oliv n' f£o ! :oui:

Par Anonyme

cool :sol:.... on va pouvoir délirer comme à la grande époque :fier:. Mais le soucis c'est que les "oufs" ont déserté donc ca va être chaud pour dire des conneries :blague:.

Par Anonyme

Déserté ? Bully aussi ? Suite au débat de l'essai du R6 ?!? Rhoooo non, c'est trop bête :cry: (ironie du sort, les 4 lettres que je dois taper pour confirmer ce message sont : VEXE...)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire