Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Allégée, modernisée et désormais connectée, la nouvelle Astra vit un très bon démarrage commercial. La compacte allemande est-elle aussi compétitive que ses grandes sœurs sur la tranche de puissance la plus disputée du marché ? Réponse au volant de la version 1.6 CDti 110 ch.

Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité

En bref

À partir de 22 900 €
Système Opel On star
Volume de coffre : 370 litres

 Opel, en plein renouvellement de gamme, a franchi la barre du million de véhicules vendus l’an dernier sur le Vieux Continent. Le constructeur ne compte pas s’arrêter sur sa lancée puisque 29 nouveaux modèles sont programmés jusqu’en 2020.
Si le Mokka et la Corsa ont servi de détonateur, c’est l’Astra qui a fait exploser les ventes. En 3 mois de commercialisation, la marque a déjà écoulé près de 18 000 exemplaires de sa compacte en Europe. Ne vous fiez pas donc pas à son physique de comptable car la nouvelle génération d’Astra est une redoutable compétitrice qui risque bien de surprendre les ténors du marché, Peugeot 308 et Volkswagen Golf, grâce à ses qualités techniques et pécuniaires. En plus de progresser dans tous les domaines : qualité perçue, multimédia, habitabilité, dynamisme, elle offre l’un des rapports prix/équipement les plus attractifs du marché.

Cet argument commercial se vérifie aussi avec la motorisation cœur de gamme, le 1.6 Cdti 110 ch. Cette dernière est accessible dès 22 900 € en finition de base « Edition ». Elle embarque de série l’ordinateur de bord, les feux de jour et clignotants à LED, les jantes alliage 16’’ la climatisation automatique bi-zone, le dossier rabattable 2/3-1/3, les vitres électriques avant, 6 airbags, l’allumage automatique des feux, le capteur de pluie et le système multimédia IntelliLink avec écran tactile 7’équipé de la radio, d’un port USB, de l’Apple CarPlay, d’Android Auto, du Bluetooth mains libres, etc.

À titre de comparaison, une Renault Mégane 4 dCi 110 ch Life de finition équivalente et pourtant moins bien équipée est vendue 24 020 €, une Volkswagen Golf TDi 110 Trendline, 24 290 € et une Peugeot 308 BlueHdi 120 Active, 25 600 €. Seul Ford avec sa Focus Tdci 120 Trend à 21 400 € tient la corde grâce à ses énormes reprises.  

Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité

La bonne surprise se poursuit dans l’habitacle. Malgré un dessin tristounet du cockpit, comme savent si bien le faire les constructeurs allemands, le sentiment de qualité perçue est en nette progression par rapport à sa devancière. Opel a fait place nette sur les boutons de commandes en regroupant tout dans l’écran tactile 7’ de série. Il faut en revanche avoir un penchant pour les plastiques laqués présents à foison sur la planche de bord.

Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité
Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité
Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité

L’apport d’une nouvelle plateforme permet à l’Astra de se montrer plus accueillante qu’auparavant. Il y a pas mal d’espace aux places arrière, à la tête et aux épaules. La diminution de la longueur (- 5 cm) impacte en revanche le volume de coffre qui se place tout juste dans la moyenne de la catégorie (370 litres/310 l avec roue de secours).

Malgré une cure d’amaigrissement drastique (-100 kg), l’Astra reste une enclume sur le marché des compactes affichant 1 360 kg sur la balance. C’est environ 160 kg de plus qu’une Renault Mégane 4 ou une Peugeot 308 à motorisation et finition équivalentes. Ce surpoids n’est pourtant pas rédhibitoire pour le quatre cylindres diesel 1.6 CDti 110 ch. Ce dernier n’est jamais à la peine et profite de son couple généreux (300 Nm) pour donner à l’allemande une vitalité feutrée. L’agrément n’est pas encore au niveau du 1.5 dCi110 de chez Renault, mais l’on s’en rapproche. L’Astra combine silence de fonctionnement et appétit de moineau (moyenne de 5,1 l/100 km relevée durant notre essai) ce qui devrait séduire les gros rouleurs. Paradoxalement, cette motorisation n’est pas proposée avec la boîte automatique à 6 rapports.

Essai - Opel Astra 1.6 CDTi 110 : un éclair de lucidité

Au-delà de la motorisation, ce sont les progrès du châssis qui marquent le passage d’une génération à l’autre. L’Astra offre davantage de dynamisme avec un train avant plus alerte et moins d’inertie en virages. Le typage des suspensions met en avant le confort ce qui aboutit à un comportement routier proche de celui de la Volkswagen Golf 7. L’Astra reste un outsider de choix qui mérite le coup d’œil.

Parmi les nombreuses innovations technologiques disponibles de série sur notre version d’essai « Innovation » (à partir de 24 100 €) nous retiendrons le pack Opel Eye avec reconnaissance des panneaux, avertisseur de changement de voie et vibration au volant en cas de déport, alerte anticollision avec projection LED sur pare-brise, freinage automatique d'urgence jusqu'à 60km/h mais aussi l'Opel On star (gratuit la première année) qui associe l’appel de détresse avec localisation et un système de conciergerie. Enfin s’il y a une option à cocher impérativement sur votre liste, ce sont bien les feux Matrix adaptatifs Intellilux LED (1 350 €) qui apportent un gain en termes de sécurité énorme vu son efficacité.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 :

93 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Octobre 2015

A titre d'exemple pour la version V 1.6 CDTI 110 S/S INNOVATION.

1,48 m1,80 m
4,37 m
  • 5 places
  • 370 l / 1210 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (17 photos)

Mots clés :

Opel Astra 5

En savoir plus sur :
Opel Astra 5

Vidéos populaires

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je veux le test du tout nouveau tigan!

Par

Elle est d'un sinistre dans cette teinte... Sellerie ringarde, volant laid, inserts piano black sur le tableau de bord pour avoir plein de reflets dés que le soleil tape dans l'habitacle et face avant peu expressive... Beaux feux arrières, quelques détails esthétiques sympas, tableau de bord plus "fun" que chez VW, bel écran bien grand et bien positionné... Comment se fait-il qu'elle soit aussi lourde par rapport à ses concurrentes? Sinon, bonne idée que Caradisiac a eu de faire la présentation de l'auto dans ce type de décor, cela rappelle la campagne pub de l'Opel Adam.

Par

Comment voulez-vous mettre en valeur une voiture dans un lieu aussi sinistre ? Déjà que le choix de la peinture et pas franchement joyeux...

Par

une voiture du 9.3 de wesh wesh...

Par

En réponse à super mimi

Je veux le test du tout nouveau tigan!

Hors sujet !

Par

Elle a plus de gueule que la Golf en tout cas

Par

Il lui manque qq centimètres pour faire rentrer un cercueil ...

Par

1360 Kg malgré un moteur "dowsnsizé" et une conception toute nouvelle soit-disant allégée... les ingénieurs de chez Opel ont encore des cours à prendre ! Quelle enclume !

Par

" L’agrément n’est pas encore au niveau du 1.5 dCi110 de chez Renault, mais l’on s’en rapproche"

elle est belle celle la, le 1.5 creux en dessous de 2000tr/min et les 110ch qu'il faut aller chercher a 5000tr/min???

Par

Pourquoi la présenter dans une décharge?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire