Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Piaggio MP3 125 cm3 ie : une véritable dynastie

Dans Moto / Nouveauté

Essai Piaggio MP3 125 cm3 ie : une véritable dynastie

En 2006, Piaggio avait fait couler beaucoup d'encre avec la sortie de ses usines du MP3. Trois ans se sont écoulés et le succès du fameux scooter à trois roues n'est plus à démontrer. C'est pourquoi, la firme italienne enfonce un peu plus le clou en proposant ce MP3 125 cm3 relooké et adoptant le système d'injection électronique. Toutes ses améliorations sont les bienvenues malgré un prix élevé...


Durant l'année 2008, Piaggio avait fait sensation avec la sortie des MP3 LT 250 et 400 cm3 accessible avec un permis B. Plus de 1000 unités mensuelles, baptisés LT sortent des concessions. Plusieurs questions se posent sur la nécessité de Piaggio a redorer la blason de son MP3 125 cm3, alors que pour 1000 € de plus, les utilisateurs peuvent rouler au guidon d'un MP3 250, plus puissant. Le MP3 125 ie apporte les réponses à ses questions avec un moteur plus performant et une réduction de la consommation de carburant d'environ 20 %.


La robe du LT


Même pour les novices, le MP3 125 ie est facilement identifiable de son frère doté d'un carburateur. Il bénéficie d'une calandre plus importante et bien plus élégante, d'un pare-brise teinté de bleu et d'un dosseret passager. Cette robe a tout simplement été reprise des modèles LT. L'autre subtilité nous arrive de la clé de contact avec la suppression des commandes électriques (ouvrant notamment la selle et le coffre arrière. Celles-ci sont désormais placés au centre du guidon, frappé du sigle MP3. Au quotidien, cette nouvelle manipulation s'avère très pratique. Ce MP3 125 ie est disponible uniquement avec le système Roll Lock. Il devient alors possible de bloquer la suspension une fois arrêté. Grâce à cette manipulation, il est inutile de poser les pieds par-terre ou de béquiller le scooter durant le stationnement, ce qui augmente sensiblement le confort d'utilisation. Côté équipement, le MP3 reprend la totalité de son frère : Le tableau de bord comprend deux gros cadrans pour la vitesse et le compte-tours. Un ordinateur de bord indique l'heure, le nombre de kilomètre parcourus et la température du moteur. Entre les deux, on distingue le voyant du frein de parking et le témoin d'huile. Le coffre à casque peut contenir un casque, ainsi que des vêtements.


Le système Ride By Wire


La version injection du MP3 accueille la technologie appelée ''Ride By Wire''. Elle permet le contrôle électronique de l'accélérateur, car il n'existe pas de connexion mécanique entre la poignée d'accélération et le papillon d'ouverture des gaz. Ce système permet également une optimisation de la carburation : Ainsi, le mélange air/essence injecté dans la chambre de combustion reste toujours parfaitement calibré. Même dans toutes les conditions de marche du véhicule, et quelque soit les conditions atmosphériques environnantes. L'injection électronique fait également son apparition pour limiter les émanations de CO2 et la consommation d'essence. Le système de refroidissement fait peau neuve. ce dernier est maintenant géré par une pompe électrique, garantissant une faible absorption d'énergie. Les intervalles des révisions deviennent alors beaucoup plus espacés et passent de 6 000 à 10 000 kms.


Essai Piaggio MP3 125 cm3 ie : une véritable dynastie


Portfolio (16 photos)

Mots clés :

Commentaires (10)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Bravo caradisiac, c'est bien de penser aux personnes à mobilité réduite

Par Anonyme

Je roule en Fuoco tous les jours (périph.) et j'ai jamais eu un sentiment de sécurité pareil.

Par Anonyme

Je roule en Golf tous les jours et, comparé à une moto ou même un MP3, je n'ai jamais eu un sentiment de sécurité pareil. :ddr:

Par Anonyme

Injection et commande sans câble de l'accélerateur....bien joli tout ça. Mais bien plus compliqué à réparer ou lorsque tout simplement on se retrouce en rade sur le bord de la route. Sur le X9 500 injection que j'avais, il fallait passer par l'ordinateur du concessionnaire pour règler le ralenti. Sur mon XEvo 125 (à carburateur), la vis de ralenti est accessible sous la selle. "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?" semblent penser les constructeurs ! Le modernisme n'a pas que des avantages. Les automobilistes l'ont bien compris quand on voit leur recherche de plus en plus importante pour des véhicules simples, sans électronique et sans gadgets inutiles, fragiles et onéreux.

Par Anonyme

L'injection éléctronique ne sert à rien : la puissance du 125 est de toute façon limitée à 15cv. Quand à la diminution de 20% de la consommation, ce n'est vrai qu'en théoriesur un banc. Pas en usage normal. La meilleures économie d'essence se fait en adaptant une conduite coulée qui de plus épargnela mécanique.

Par Anonyme

 L'injection électronique permet tout de même une meilleure plage d'utilisation du moteur. Il faut savoir également que le MP3 125 à carbu consommait 5,6 litres (mesurée)

Par Anonyme

5,6 litres au 100.... Comment arriver à de telles consommations ? On m'avait, dans le temps, annoncé des chiffres identiques pour le Piaggio LXT 200cc (2 temps). J'ai fait presque 50.000km avec lui (Paris et région parisienne) et n'ai jamis dépassé 4,5 litres. Aujourd'hui avec un 125 Xevo, je suis en dessous de 4litres.  Précision : je ne travaille pas pour Piaggio ! Alors dans quelles conditions sont faits les essais ? Toujours à fond ou quoi ??? 

Par Anonyme

 Le MP3 à carbu consommait  5,6 litres handicapé par son poids et donc il fallait le maintenir toujours dans les tours. Celui-ci aussi mais grâce à l'injection, la consommation est redescendu sous les 5 litres. Les essais se font en ville et sur autoroute.

Par Anonyme

Sans vouloir polémiquer,  Damien, vous dites que l'injection électronique permet une meilleure plage d'utilisation du moteur pour ensuite préciser que le MP3 étant lourd il faut toujours le maintenir dans les tours. N'y a t'il pas là une petite contradiction ? Mais à supposer que votre argumentation soit la bonne (pourquoi pas) cette technologie peut alors se justifier sur un véhicule très (trop ?) lourd mais perd beaucoup de son intérêt sur un scooter traditionnel. Par contre les risques apportés par des technologies trop sophistiquées subsistent et ne vont pas dans le sens d'une plus grande sérénité de l'utilisateur, encore plus prisonnier de son concessionnaire et de la disponibilité ou non des pièces détachées. Cordialement à vous.

Par Anonyme

 L'injection gomme le ''trou'' au démarrage. il répond mieux par rapport au modèle carbu. Les 15 ch donnent leur pleine puissance entre 7000 et 9000 tr/mn.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire