Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Piaggio New Beverly 125 cm3 : Une esthétique en hausse

Dans Moto / Nouveauté

Essai Piaggio New Beverly 125 cm3 : Une esthétique en hausse

Apparu sur le marché des scooters ''Grandes Roues'' en 2001, le Piaggio Beverly n'a cessé d'évoluer et de proposer des déclinaisons comme par exemple le Cruiser en 2007 et le Tourer en 2008. Au total, le Beverly a séduit la bagatelle de 270 000 personnes dans plus de 33 pays. Fort de ce succès, le constructeur italien se devait de pousser l'évolution un cran au-dessus. Chose promise, chose due pour 2010 avec l'arrivée sur l'hexagone courant Juillet d'un millésime extrêmement séduisant. Et pour en avoir le coeur net, Caradisiac Moto s'est rendu à Milan, capitale de la Lombardie, pour une prise de contact...



Raffiné


Essai Piaggio New Beverly 125 cm3 : Une esthétique en hausse


Parfaitement alignés sur la béquille centrale, les Beverly attirent tout de suite l'organe oculaire par leurs coloris scintillants (Bronze/Blanc/Bleu/Noir et rouge Antares). D'autant que le constructeur transalpin a travaillé sur la refonte esthétique : La ligne générale, tournée vers le glamour, se modernise et ses galbes élégants se fluidifient notamment dans la partie arrière des carénages. La face avant avance un bloc optique en forme de nez ''busqué''. Autrefois disposés au guidon, les clignotants émigrent sur le carénage avant : Etirés en forme de sourcils, les feux adoptent la technologie à Led. Même constat pour le bloc optique arrière, où l'on distingue désormais les feux scindés en deux parties. Piaggio élève nettement le niveau de finition comme le montre le chrome sur les rétroviseurs, la bande chromée traversant le faciès de haut en bas et les inserts argentés présents de chaque côté du garde-boue avant. S'il faut avouer que le plumage s'avère très bien réussi, le chapitre équipements ne manque pas d'atouts : Mal aimé sur le sol français pour leurs faibles aptitudes en terme de capacités de rangement, les scooters grandes roues aux travers du Beverly prouvent qu'ils peuvent satisfaire sur ce secteur. En effet, une pression sur le bouton, placé sur la gauche du guidon, ouvre la selle et l'utilisateur pourra compter sur une superficie de stockage accrue passant de 20,3 litres sur l'ancien modèle à 35,3 litres aujourd'hui. Ce joli surplus permet de glisser l'équivalent de deux casques jet, un vrai petit plus par rapport à la concurrence. D'autant que le tablier intègre une boîte à gant, où il est possible de loger une panoplie d'effets personnels, ainsi qu'un branchement de la prise 12V. Piaggio accroît encore un peu plus l'offre de logement avec la commercialisation d'une gamme d'accessoires proposant des petits saut de vent, un pare-brise et des top-case (36 litres et 48 litres).


A bord du Beverly, le savoir-faire de Piaggio prend toute sa dimension. Conforme à l'identité du constructeur transalpins , le dessin de la planche de bord se caractérise par des anneaux aux rebords argentés. Lisible et complète, la lecture analogique affiche le niveau d'essence, le compteur de vitesse et la température moteur. La ''réglette'' numérique dispose d'un lettrage imposant facilitant la lisibilité. On peut y trouver une horloge et le bouton ''mode'', situé juste à côté du démarreur, suffit à faire défiler les totalisateurs kilométriques et journaliers. N'oublions de mentionner un patchwork de témoins utiles (voyant de réserve d'essence, clignotants, injection électronique et huile). Enfin pour clore le chapitre des équipements de série, le Beverly emporte un réservoir placé sur le ponton central. L'ouverture à clé soulève le bouchon et autorise un ravitaillement conséquent de 12,5 litres.


spacieux


Luxe, calme et volupté, voilà trois mots célèbres résumant les sensations à bord du Beverly version 2010. D'emblée, la selle, spacieuse, propose différents enduits, contrastant avec le reste de l'habillage. Cet apport sonne comme le ticket chic. S'élevant à 790 mm de hauteur, la mousse permet une installation rapide et confortable. En revanche, sa largeur pénalisera les personnes ''court sur patte''. De plus, elle livre un design en relief démarquant ainsi la place dédiée au passager. Bénéficiant de larges barres de maintien, le passager calera ses deux pieds sur les repose-pieds escamotables. Une fois dépliés, ces derniers se montrent d'une discrétion à toute épreuve.


Portfolio (20 photos)

Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 BONJOURS CHER QUEL CONCESSIONNAIRES JE POURRAIS VOIR SE SUPERBE BEVERLY 125 I SUR LA REGION LIONNAISE TRES INTERRESSE POUR L'ACHAT .SUR LA LISTE DES COCESSIONNAIRES PIAGGIO A LYON PERSONNE NE PEUT LE PRESENTER JE SUIS TRES IMPATIENT DE FAIRE UN ESSAIS ET DE LE COMMANDER MERCI D' AVANCE CORDIALEMENT

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire