Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Racer Veron Winter: souple et confortable mais peu pratique

Dans Moto / Equipement

Essai Racer Veron Winter: souple et confortable mais peu pratique

Un zip tant pour le look que pour l'enfilage, un cuir de chèvre d'une extrême souplesse, le Racer Veron Winter fait de son mieux pour se démarquer du restant du plateau. Nous l'avons essayé, voici nos conclusions.


Le français surfe sur la déferlante vintage et en profite pour se démarquer grâce à un long zip argenté sur le dessus de la main comme on aurait pu le voir il y a quelques décennies. Urbain voire routier le Veron Winter mise avant tout sur le confort avec une souplesse bien présente.


TOUT EN DOUCEUR


En enfilant pour la première fois le gant on se rend immédiatement compte de l'effort fait par la marque pour offrir cet excellent niveau de confort.


Essai Racer Veron Winter: souple et confortable mais peu pratique


Extrêmement souple le cuir de biquette fait merveille au même titre que les coutures externes au niveau des doigts ou encore la doublure polaire très agréable au toucher et formidablement moelleuse. Ce confort ne sera pas amoindri par la rigidité de quelques coques totalement absentes, le classant immédiatement dans la catégorie urbaine.


On aurait néanmoins apprécié des renforts (type d3O) sur les endroits les plus exposés toujours aussi rassurants en dynamique et indispensables en cas de perte d'équilibre.


Simple de part sa conception le gant l'est peut-être un peu trop avec le minimum syndical : pas de serrage d'aisance ni aucun gadget en vue (raclette ou autre).


Certes basique le Veron Winter n'en est pas pour autant dépourvu de technologie pour preuve l'isolant de type Fiberfil et l'étanchéité confiée à Polymax.


Essai Racer Veron Winter: souple et confortable mais peu pratique


SYMPA MAIS PEU PRATIQUE


Pouvant compter sur une coupe ajustée bien faite, le gant n'est pas trop volumineux pour un équipement chaud mais pèchera par une manchette trop courte et une protection thermique quelque peu juste si vous quittez la ville en pleine saison froide.


Essai Racer Veron Winter: souple et confortable mais peu pratique


Si le zip aidant à l'enfilage est réussi esthétiquement il le sera beaucoup moins au quotidien. Avec une amplitude pas assez marquée entre ses positions ouverte et fermée il ne sera pas suffisant pour recouvrir la manche de votre blouson hiver sans déboucher sur une crise de nerf. Dommage.


Du côté de la résistance à l'eau le Racer se situera dans la moyenne haute avec une barrière efficace (jusqu'à un certain point) lors des roulages pluvieux. Moins bien notée, la prise des leviers se montrera aléatoire sous la pluie du fait de l'absence totale de pad antidérapant. Regrettable d'autant plus que le feeling par temps sec est plus que correct !!


BILAN


Bien réussi esthétiquement parlant le français peut compter sur une incroyable souplesse, une douceur de haut vol et un confort omniprésent. Suffisamment chaud pour le début de l'hiver il avouera ses limites durant les mois les plus froids. L'œil appréciera le zip frontal ce qui ne sera pas le cas en pratique à cause notamment d'une manchette pas assez large ni haute et l'absence de patte de serrage.


Avec une bonne préhension des commandes par temps sec le Veron Winter perdra cet avantage sous la pluie avec des bouts de doigts quelque peu glissants. On regrettera enfin l'absence de protection digne de ce nom même pour un gant typé city…


Essai Racer Veron Winter: souple et confortable mais peu pratique


Portfolio (1 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire