Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Essai Rieju RS3 50 cm3 : Svelte et aboutie

Dans Moto / Nouveauté

Essai Rieju RS3 50 cm3 : Svelte et aboutie

Le marché du 50 cm3 connaît dans sa globalité une période difficile. Cette difficulté touche la catégorie scooter mais aussi et surtout les méca-boites (50 à boite de vitesses). Une perte de vitesse qui n'empêche pas les constructeurs de continuer à développer ce genre de véhicules. Prisées par une clientèle très ciblée voulant s'identifier sur une moto dans l'ère du temps en attendant de pouvoir passer le permis A, les cyclomoteurs à boite de vitesses comportent plusieurs catégories dont les sportives. Carénées comme leurs soeurs aînées, elles affichent néanmoins des prestations moins élevées et un prix pouvant rebuter les potentiels acheteurs. Sur le segment des sportives, quelques marques posent de leurs empreintes : La Yamaha TZR, l'Aprilia RS et la Derbi GPR. Toutefois, un troisième acteur se déclare comme une belle alternative : Il s'agit de Rieju et sa toute nouvelle RS3...


Présentée en 125 cm3 l'an dernier durant le salon de Milan, la firme de Figueres surprend tout son monde en lançant sa progéniture en version 50 cm3. Etonnant lorsque l'on sait que la version 125 aurait largement sa place, mais pour l'usine espagnole, la petite cylindrée demeure plus stratégique sur l'hexagone. Alors que vaut réellement cette RS3 ? reçoit-elle les armes pour venir chasser sur les terres de ses petites concurrentes ? Caradisiac moto vous livre ses premières impressions...


aiguisée comme une lame


Essai Rieju RS3 50 cm3 : Svelte et aboutie


RS1 puis RS2, la troisième génération se présente tout naturellement sous l'appellation RS3. Sur cette dernière, le mot ''sport'' prend toute sa dimension : La petite bomba espagnole reçoit un design travaillé, comme le prouve des lignes acérées et anguleuses notamment au niveau des arêtes du réservoir, permettant d'avoir les genoux bien calés et protégés. Le bouchon de réservoir à ouverture avec la clé de contact, et monté sur charnière et goulu, accepte un volume de carburant s'élevant à 12 litres. Fruit d'un travail soigné, et de signer son indépendance par rapport à ses devancières, la face avant dissimule une grille d'aération typée nid d'abeille et deux optiques ellipsoidal. Le long et fin carénage arrière propose un feu arrière composé de diodes. Cachée sous la mini bulle, la console de bord brille par son étroitesse, ne facilitant pas vraiment la lecture des informations. Cependant, l'instrumentation s'avère assez fournie pour un 50 cm3 : Mêlant la touche analogique pour le régime moteur et un écran digital regroupant deux trips, la vitesse maxi et l'horloge, mais pas de jauge à essence. Au dessus, un bouton rouge s'allume lorsque vous atteigniez le sur régime. Sur la gauche, un autre cadran accueille les différents témoins (réserve d'essence, point mort, température moteur et clignotants). La finition générale reste de bonne qualité, que ce soit l'ajustement des coques et la présence de deux jantes 17 pouces en alliage léger. Toujours en quête de parfaire les moindres petits détails, la RS3 s'arrime de plaques de carbone placées de part et d'autre de la selle.


confort minimal

Essai Rieju RS3 50 cm3 : Svelte et aboutie


Comme la plupart des machines sportives qui se respectent, la position de conduite procurée par la RS3 ne favorise pas un confort optimal. En effet, le buste penché vers l'avant sera susceptible de provoquer un léger mal de dos à la fin de la journée. Perchée à 845 mm de hauteur, l'assise reste accessible à toutes les morphologies. Malgré une épaisseur convenable pour la catégorie, nous aurions aimé une tranche supplémentaire sur la selle. Le passager, quant à lui, se contentera du service minimum et sera légèrement sur élevé par rapport au pilote. Ses pieds profiteront de deux emplacements repliables en aluminium.


Portfolio (21 photos)

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Un vélomoteur ça intéresse qui?

Par Anonyme

les jeunes qui ont pas encore le permis, un peu de tolérance.

Par Anonyme

QUI peut se payer une machine comme ça ?  elle est magnifique mais sans doute tres chere !!!!!!! les gosses ne croivent plus au pere noel  !!!!!!!!!!!

Par Anonyme

Mais .... On se reprend ... ce n'est pas comme ça que l'on va démontrer quelque chose .... Nan ? C'est une très belle petite moto, dans sa robe noire, je la trouve superbe ... une petite gueule de Rsv1000 r , avec sa fausse prise d'aire entre ses optiques ! Pour ce qui est du prix, bein c'est 3000 roro, je ne pense pas que si l'on compare avec la production de masse des scooters, ce soit si honteux, c'est le prix pour une belle machine ... Moi, personnellement  je rêverais d'être un ados (sans boutons quand même) et de chevaucher cette moto pour me déplacer et me montrer en ville ... Un aspirateur à filles ??? je ne sais pas, mais à rêves sûrement, et c'est bien ça qui est important dans le monde du deux-roues motorisé ... Moi je suis pour ce genre de moto, qui fera que de jeunes ados puissent attraper cette passion qui est la moto, notre passion non ?    Alors partageons là ...

Par Anonyme

Et bien entendu, c'est bridé à 45km/h pour la france... :roll: Quelle hypocrisie...

Par Anonyme

Totalement d'accord avec Gilles Christen, quand j'avais 14 ans (17 ans maintenant), j'avais la RS 50 elle m'a véritablement donné la passion moto, à 16 ans j'ai pris sa grande soeur la 125, désormais, je roule en DT 125 X, et je pense déja a la prochaine. J'ADORE LA MOTO!

Par Anonyme

Pour être allé la voir en magasin avec mon fiston qui rêve déjà à son anniversaire dans 3mois, je peux vous dire que si j'avais eu une 50 cc comme ça à mon époque (et oui un vieux) j'aurais sauté au plafond. Certes, les petites cylindrées sont désormais plus chères que les grosses, hélas ! mais c'est du beau travail et ça n'a rien à voir avec nos 103 et autres mobymatic ou flandrias de ma jeunesse. De près ou de loin, on pourrait se méprendre et les confondre avec leurs grandes soeurs, bon moteur, le chassis est digne d'une vraie bécane avec tout ce qui va avec, des vrais freins, du beau carénage et tout et tout... Alors tant pis 3 000€ c'est cher, c'est très cher mais si c'est pour jouer les pingres et leur acheter un scoot made in schtroumph, je préfère y mettre un peu d'artiche et qu'il se fasse plaisir pourvu qu'il me choppe le virus du deux roues.

Par Anonyme

Salut,Salut, franchement, c'est une superbe becane, j'ai 21ans et toutes mes dents (lol)... non serieusement, elle et magnifique, moi personnelement j'ai rater mon code 2 fois donc je ne pouver pas passer la conduite. j'ai debourcer plus de 2000€  pour ce pu**** de PERMI, bas croyer moi que cette becane je vais l'acheter meme ci ce n'est qu'une 50cc et qu'elle coute 3000€ .Car je me suis rendu conte que rouler en ville et surtout a PARIS avec une 600cc OU une 750cc et j'en passe, releve du SPORT et revien au MEME, ( a par que mon pote c'est fais flacher et que moi non ^^) , à par que l'on ne peux pas prendre le perif ni l'autoroute, mes bon qui ne la jamais fais

Par Anonyme

désoler je voulais metre:  "rouler a paris avec une 50cc ou une 600cc revien au meme" dsl pour la faute de frape :oops:

Par Anonyme

 Niveau moteur et qualiter , est-elle vraiment bien ? merci davance :)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire