Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Shark Evo-One: attachant mais...

Dans Moto / Equipement

Essai Shark Evo-One: attachant mais...

Meilleures prestations dynamiques, baisse du niveau sonore et plus pratique à manipuler, Shark mise beaucoup sur son Evo-One. Qu'en est-il au quotidien. Verdict après 1000 kilomètres.


Système breveté « Auto-up et Auto-down » (l'écran se relève lors de la manipulation pour passer en jet et remonte automatiquement lorsque l'on passe de jet à intégral), arrivée d'une lentille Pinlock, volume réduit, design agressif à souhait la nouveauté française s'oriente haut de gamme, pour preuve le superbe mécanisme de rotation de la mentonnière qui à lui seul impose le respect…


Si l'idée est celle du casque évolutif né en 2007 le concept a fait un bon de géant entre les séries EvoLine (série 1, 2 et 3) et ce nouvel Evo-One toujours homologué jet ET intégral.


Essai Shark Evo-One: attachant mais...


UNE JOLIE LIGNE MAIS…


Cette nouveauté bénéficie des évolutions de son prédécesseur avec un style tendu, agressif à souhait.


Shark soigne son look et sa finition. Intérieur plus confortable, mousses qualitatives, bavette intégrée, Pinlock de série et même un spoiler arrière issu des études CFD (études des flux). La réflexion ne s'arrête pas là avec un profil général inédit de type NAKA (comme les ailes des avions) pour un effet anti-buffeting (oscillation du casque) promettant un bon écoulement des fluides.


Essai Shark Evo-One: attachant mais...


Flatteur avec son nom (lisible dans les deux sens) imposé sur un élément façon alu brossé, nom de la marque sur un élément en silicone (qui hélas ne passera pas l'épreuve de la pluie sans se décoller), platine de rotation (de la mentonnière) avec système excentrique, convoyeurs d'air supérieurs au niveau des curseurs de ventilation en vue de limiter le bruit, bavette aimantée à l'intégration astucieuse capable de se plaquer contre la mentonnière en un seul geste, tour de cou élastiqué… la liste est longue pour un résultat en hausse.


Essai Shark Evo-One: attachant mais...


Si la qualité est clairement en hausse elle ne sera hélas pas sans critique. Le démontage de la garniture interne laisse apparaître un rislan apparent à la coupe approximative, un démontage d'écran (comme sur l'EvoLine) imposant un tournevis plat ou encore un Pinlock qui demandera astuce et doigté (à cause de la rigidité de l'écran principal) pour être mis et surtout enlevé (on cherche encore la solution)…


Shark a particulièrement travaillé sur son système d'ouverture de mentonnière avec aujourd'hui une rotation excentrique dont le mouvement de l'écran suit au plus proche la coque… Cette dynamique de mouvement aura hélas pour finalité de rayer la lentille Pinlock juste au niveau du regard. Un véritable problème. Il va y avoir du SAV…


De façon générale la lentille anti-buée se montre sans reproche avec l'efficacité qu'on lui connaît. Bien imposée, elle n'accrochera pas le regard.


Essai Shark Evo-One: attachant mais...

Essai Shark Evo-One: attachant mais...

Essai Shark Evo-One: attachant mais...

Essai Shark Evo-One: attachant mais...


MIEUX ÉQUILIBRÉ, PLUS CONFORTABLE MAIS…


L'une des faiblesses de son prédécesseur était le poids et la fatigue engendrée une fois le casque en position jet. Shark a remédié au problème avec un heaume qui certes n'a pas particulièrement maigri (1700 grammes vérifiés pour une taille S (petite taille de coque), Pinlock inclus) mais gagne réellement en stabilité une fois la mentonnière en position arrière.


Essai Shark Evo-One: attachant mais...


Finies les séances d'ostéo dès que vous passez les 80 km/ h en configuration ouverte, le casque n'entraîne plus votre nuque en arrière acceptant les roulages en jet. Notons cependant que les angles saillants des joues seront agressifs pour certaines physionomies.


Ce qui limitera vos trajets aux enceintes de la ville sous peine de fossilisation de la garniture dans votre visage une fois le rythme devenu plus soutenu.


C'est donc dans sa configuration intégrale que cet évolutif marquera le plus les esprits avec une ventilation de bon niveau (avec en prime une prise d'air interne à la mentonnière efficace), un niveau sonore très acceptable pour ce type de casque et un bon équilibre général sans turbulence ni mouvements parasites. Reste quelques petites infiltrations d'eau après une poignées de minutes roulant sous la pluie...


LES MANIP' DANS TOUT ÇA ?


Le modulaire a fait des progrès au cours des évolutions et cette version « One » se montre mieux aboutie notamment du côté des ventilations (facilement manipulables). Écran solaire mieux freiné que par le passé, bon contact et bonne fermeture des curseurs de ventilation.


Essai Shark Evo-One: attachant mais...


On appréciera également le système de verrouillage simple et intuitif, la rotation uniforme et l'excellent système de bavette aimanté efficace à souhait. Plus silencieux que par le passé avec une garniture inférieure efficace, la manipulation imposera le repli du système anti-remous. Ne reste plus qu'à peaufiner les curseurs latéraux de l'écran principal (vraiment trop petits) pour faciliter sa manipulation (compliquée une fois ganté) et on sera bien…


BILAN


Le casque évolutif selon Shark a progressé c'est une certitude mais est loin d'être parfait. Mieux équilibré, plus silencieux, modulable facilement, l'Evo-One gagne en confort ainsi qu'en finition. Si sur ce dernier point il reste encore du travail notamment au niveau des joues, du passage du Pinlock rayé après quelques ouvertures et des infiltrations d'eau, le français sait se faire attachant malgré ses erreurs de « jeunesse ».


Avec une prouesse technique qui parle à elle seule, le casque se transforme en roulant en véritable jet et redeviendra un vrai intégral à votre demande. Le Transformer du casque en somme…


Essai Shark Evo-One: attachant mais...


Portfolio (2 photos)

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Bonjour Merci pour votre test. Je le possède depuis maintenant 4 mois et j'en suis vraiment satisfait. Bien sûr je suis passé par la case remplacement de la visière (en voulant retirer le pinlock) et j'ai du coup trouvé l'astuce pour le retirer sans dommage (ouf !), avec quelque chose de très fin mais assez rigide (type coupe papier). Le seul gros défaut à mon sens (il en faut bien), c'est lorsqu'il pleut, tant que l'écran est baissé, zéro infiltration et pas de buée, mais dès qu'on le relève, l'eau qui se trouve sur le haut du casque au niveau du front  reste sur l'intérieur de l'écran. Vraiment pas top lorsqu'on le redescend !!!

Par Anonyme

 Acheté il y 3 mois, j'en suis trés satsfait, mais hélas, mon pin-lock s'est rayé (juste en face des yeux). Le magasin où je l'ai acheté a déjà un sacré stock de pin-lock rayés suite à ce défaut de conception, dans l'attente de l'échange de la visière par Shark. Espérons que ça ne sera pas trop long.  

Par Anonyme

bonjour j en ai achete un hier je decouvre se soir que pinlok a le meme probleme que vous

Par Anonyme

 Acheté le 14/04/2017, et venant d'un LAZER Paname modulable de 6ans (230€ à l'époque). 1 - le shark est moins confortable, en effet les mousses du paname sont beaucoup mieux. 2 - Le démontage pour le lavage est plus facile sur le LAZER ! La calote du shark est difficile à remettre. 3 - La coiffe du Shark trouée laisse des marques sur les cheveux. Inexistant avec le LAZER. 4 - Malgré la coiffe trouée, le système de ventilation est bien meilleur sur le LAZER. 5- le 23 mai 2017, de la buée plein la visière et des rayures plein le Pinlock ! Jamais aucun problème sur le LAZER. 6 - L'insonorisation est bien meilleure sur le LAZER !!! 7 - Le 05 juin 2017, toujours en attente d'un soit disant kit visière car shark connait le problème, mais 15 jours après, toujours rien ... 8 - Pour un casque à 400 €, ils nous prennent vraiment pour des c.... 9 - Le seul point positif est qu'il fait 200g de moins que le LAZER. 10 - N'achetez surtout pas ce casque, pour quelques euros de plus, les concurents vous proposent des casques modulables encore plus légers et surtout, sans soucis de fabrication ...  

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire