Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...

Dans Moto / Equipement

Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...

Arrêtes taillées à la serpe, écran solaire interne, système AQES (extracteurs rapides de joue casque porté), le Shoei GT-Air joue sur deux tableaux : GT et sport à moins que ce ne soit l'inverse... Essai.


Il faut bien l'avouer la nouveauté nipponne impose dès le premier coup d'œil. Avec une forme permettant d'intégrer un double écran solaire sans pour autant amoindrir la partie frontale, le GT-Air a droit à un design hors des sentiers battus qui ne renie pas pour autant la lignée de la marque.


Spoiler arrière qui n'est pas sans rappeler celui de son cousin XR-1100, écran du Neotech retravaillé pour l'occasion (amélioration entre autre du guidage de l'écran), aération de la mentonnière dans le pur style de la marque… pas de doute nous sommes en présence d'un Shoei pur et dur ! Sentiment renforcé dès le premier enfilage.


MADE IN SHOEI


Lignes tendues, volume dans la lignée de ses prédécesseurs (avec 3 tailles de coque, la nôtre étant la moins volumineuse), la nouveauté est en prise directe avec son époque.


Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...


Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...


Écran principal (sans platine) à démontage rapide avec ajustement d'écran automatique via des sous-platines bénéficiant d'une mise à jour réussie, double joint complet suivant l'intégralité du champ de vision, boucle micrométrique, déflecteur nasal et mentonnière, intérieur amovible (jusqu'aux cache-jugulaires)… tout y est, même un double écran solaire fraichement arrivé chez le manufacturier.


Si l'on ne peut pas juger de la qualité des décos Wanderer et Journey du fait de la version monochrome d'essai nous pouvons arbitrer sur la finition interne toujours aussi soignée. Ferme et douce à la fois la garniture interne ne souffre d'aucune critique même pour les plus pointilleux. Englobant, l'intérieur offre un bon maintien général dans la lignée des casques de dernière génération.


Le fabricant a pensé à proposer de série des pads d'oreilles qui laisseront leur place aux écouteurs d'un intercom qui s'intégreront sans difficulté. Notons qu'un emplacement pour les branches de lunettes a été également prévu.


Complet l'intégral est livré avec un nez et un déflecteur de cou tous deux amovibles, un écran Pinlock de bonne taille qui n'attire pas le regard, une fiole de silicone liquide en vue d'entretenir le joint d'écran et les divers mécanismes. Rien ne manque à l'exception du curseur permettant d'entrebâiller l'écran laissant ainsi passer un filet d'air.


FERME ET DOUX À LA FOIS


Pour éviter toute remontée d'air et tout remous interne Shoei a opté pour une conception qui pourrait passer sans forcer pour racing. Intérieur englobant avec des joues denses, saillantes sur leur partie supérieure et montant haut sur le visage mais également embase qui referme, le tout ayant pour but de proposer un bon niveau de maintien même lorsque la vitesse devient dangereuse pour votre permis de conduire.


Sportive, clairement la nouveauté l'est et le passage de vos oreilles le confirmera mais la génétique GT n'a pas été oubliée pour autant. Paradoxal le heaume devient un vrai touring une fois enfilé. Conformément aux standards de la catégorie, le japonais sait jouer la carte du confort avec un tissu agréable qui, ce qui ne gâche rien, sèche rapidement. Un écran solaire au fumé suffisant descendant assez bas pour avoir une réelle efficacité se chargera de vous protéger des rayons solaires (99% des UV filtrés, DIN EN1836). Simple de manipulation il sera un sérieux argument l'été mais également en hiver avec un soleil bas. On lui reprochera cependant son amour pour la buée…


Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...


Le champ de vision sera suffisamment large si vous roulez en roadster, routière et maxi-scoot mais n'empêchera pas d'accrocher votre regard une fois les fesses sur une sportive.


GT AIR POUR AÉRATION


Le R&D a particulièrement bien fait son job avec un système d'aération particulièrement bien abouti. Multiples entrées et sorties d'air, convoyeurs internes, tout y est.


Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...


Facilement manipulable même ganté hiver les aérateurs sont un modèle du genre offrant efficacité et même modularité via 3 positions (fermé, mi-ouvert, gros débit) proposées sur l'élément supérieur. On aime encore plus lorsque le thermomètre vire au rouge vif !


On regrettera la disparition du curseur latéral d'écran et des crantages certes nombreux mais dont la position la plus basse est encore trop haute, interdisant de rouler avec uniquement un filet d'air. Dommage d'autant plus que c'était une des forces de la marque…


On appréciera enfin la bonne étanchéité, tant à l'eau qu'à l'air, de ces dernières qui arriveront à limiter les sifflements généralement trop présents sur les casques bien aérés. Bon point qui permettra de faire de la borne sans prendre un Doliprane tous les 100 kms…


Essai Shoei GT-Air: du GT sportif à moins que ce ne soit l'inverse...


La caractéristique GT est une nouvelle fois présente en dynamique avec un casque capable de préserver vos cervicales en croisant à bonne vitesse en évitant tout ballottement de la tête. Bien équilibrés les 1 421 grammes (poids vérifié pour une taille S avec Pinlock+déflecteurs au complet) se montrent neutres offrant une tenue de bon niveau quelle que soit la vitesse sans pour autant emporter votre tête lors des contrôles latéraux.


BILAN


GT certes mais également sportif le fibre multi-composite est un intégral que l'on pourrait classer dans les deux catégories. Riche d'un système de déverrouillage d'urgence (EQRS qui permet, avec toujours le casque sur la tête, de retirer aisément les joues en cas d'accident) et d'une conception interne proche du visage le GT-Air n'a rien à envier aux sportifs actuels. Bivalent il est aussi touring avec un vrai confort, une richesse d'équipements indiscutable et un assemblage sans défaut. On aimera enfin sa ventil' haut débit et son look innovant. Que lui reprocher alors ? Peu de choses si ce n'est un enfilage, plus proche du sportif que du touring, (et encore c'est pour chipoter un brin) et un curseur d'écran qui a disparu, sinon je ne vois pas…


Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

le top ce casque

Par Anonyme

Je viens d'uitliser ce casque (GT air Wanderer) pour la première fois  ce matin. Des condtions météo plutôt humide ce matin sur la région Lyonnaise. Les premières impressions : Bruit de la moto beaucoup moins perceptible que d'habitude et en roulage pas de bruit suplémentaire dus à des turbulences aérodynamique donc bon point. Je roule visière fermée sous la pluie et pas besoin d'ouvrir la visières pour désembuer, juste l'aération de la mentonnière est ouverte, re bon point. J'ai essayé d'évaluer les bruits suplémentaire génér par l'ouverture de telle ou telle aération et bien rien à signaler de ce côté. Une grande différence par rapport à mes précédents casques (Shoei raid2 et Scorpion exo 1000) sur le plan aération et sur le plan insonorisation. Une fois enfiler le confort est bon et on se sent bien maintenu. Il restera à vérifier la qualité de la ventilation en utilisation par des températures plus élevées qu' en ce moi de janvier. Bilan: pour moi très trrès positif  Merci Shoei

Par Anonyme

 Après 1 an d'utilisation quotidienne, je suis toujours entièrement satisfait de ce casque. Les mousses ne se sont pas tassés et il semble sortir du magasin malgré les 10'000 km déjà parcourus. J'ai également ressentie une grande différence par rapport a mes casques précédent, un Shark et un HJC RPHA10. Le dernier étant typé beaucoup plus sportif et du coup, répondant moins à mes attentes.  

Par Anonyme

J'utilise ce casque depuis sa sortie il y a 8 mois et j'en suis extrémement décu, je ne comprends pas l'engouement pour ce nouveau casque, pour moi il y a une grosse perte de qualitée de conception par rapport aux ancien shoei. La visiére est trés mal concue car trop raide, elle se vrille a chaque manipulation, l'antibuée ne reste pas en place du coup. la jugulaire est trés inconfortable. niveau buée par temps froid ou humide je m'atendais à franchement mieux pour un casque de ce prix. trés décevant. pour moi shoei c'est definitivement terminé

Par Anonyme

trés mauvais casque, surement le pire shoei concu à ce jour (bruit, buee, qualitée) et tout le monde parle du "top du top" je ne comprends franchement pas. en ce qui me concerne shoei est aussi cheap que du "made in china" si c'etait à reffaire je ne referait plus cet achat

Par Anonyme

Il est vraiment génial ce casque, on est vraiment pas loin de la perfection, un vrai régal!

Par Anonyme

JE CONFIRME, CE SHOEI EST VRAIMENT TOP, C'EST LE PIED INTEGRAL

Par Anonyme

Très bon crû!

Par Anonyme

Merci à SHOEI pour ce casque à la fois léger, confortable et silencieux, et en plus à un prix d'ami! Les critiques ne sont pas du tout justifiées, moi je le conseille à tous...

Par Anonyme

Excellentissime casque, comme toujours avec SHOEI

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire