Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure

Dans Moto / Equipement

Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure

Pour répondre à la déferlante Maxi-trail Spidi propose un ensemble pour le moins Step-in-cloting (adapter sa protection en fonction de la météo et de son utilisation) : le Hard Track. Nous avons fait son essai. Verdict.



L'italien n'y va pas par quatre chemins et prétend que son ensemble est capable de braver toutes les utilisations quel que soit le terrain de jeu.


Pour ce faire il fait appel à ce qui se fait de mieux actuellement en terme d'adaptabilité et d'ergonomie et nous devons bien l'avouer le résultat final est impressionnant, quelle que soit votre demande, à tel point que nous avons peiné pour voir le début de ses limites, se soldant par un accroc sur une manche dû à une branche très récalcitrante…


TOP DE CHEZ TOP


Aldo Drudi a bien pensé son coup avec un ensemble haut de gamme… pour de vrai. Il est vrai que vous le sentirez dès votre passage à la caisse, un compte en banque allégé de presque 850 euros pour l'ensemble. C'est cher mais pour une fois nous ne lui en tiendrons pas rigueur en vue de ses prestations exemplaires.


En premier, le soin apporté à l'assemblage et aux matériaux retenus. Extérieur laminé 3 couches (avec traitement déperlant), cuir de 1,2 millimètres sur les épaules et les genoux, tissu extensible, smocks d'aisance, Extra-Tenax… tout y est jusqu'aux guêtres télescopiques ajustables en deux positions.


L'ajustement est également de haut vol avec un ensemble de zips, scratchs, bretelles (inguinales) qui permettront de s'adapter à la morphologie du pilote au plus près de ses exigences. Vous l'aurez compris la modularité est de mise et ce jusqu'aux protections climatiques capables de se faire aux caprices de la météo : à vous la possibilité de mettre ou d'enlever vos doublures thermiques et autres membranes étanche et respirante H2OUT.


Et pour une fois ces superpositions ne se feront pas payer par une coupe trop large synonyme de ballottement et de protections mal adaptées. Un carton plein en somme qui pèchera uniquement par ses options, telles que la protection dorsale et thoracique que l'on aurait aimées de série.


UNE PLUME PROTECTRICE


Pour faire simple l'ensemble impressionne par sa légèreté et sa souplesse. Avec un poids vérifié (pour une taille M) de 2402 grammes pour la veste (avec ses doublures) et de 1483 grammes pour le pantalon (avec sa membrane), l'italien est le champion de la catégorie poids plume.


Le confort se montre omniprésent avec une coupe proche du corps qui ne limite en rien les mouvements, si importants lorsque le terrain le demande.


Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure


Bien intégrées les protections CE de série présentes au niveau des coudes, épaules, hanches et genoux se font immédiatement oublier. Manches préformées pour limiter la fatigue, la veste a une âme de voyageuse avec ses nombreuses poches (uniquement celles internes seront vraiment étanches) et un esprit de baroudeuse avec son étui plastique relié par cordon capable de sécuriser de l'eau vos appareils électroniques tels que votre téléphone. Bonne idée, la membrane étanche démontable pourra être portée seule avec ou sans la doublure chaude.


Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure

Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure


Le pantalon quant à lui est un modèle d'ergonomie. Souple et confortable il reçoit des guêtres télescopiques pour un meilleur raccordement avec vos bottes. Le seul reproche se situera au niveau de l'étanchéité à l'eau avec des poches uniquement résistantes aux petites ondées (mais pas totalement étanches)… dommage pour du matos haut de gamme.


DES PRISES D'AIR UN PEU CHICHES


Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure


Dans une utilisation normale, l'ensemble italien fait des prouesses. Proche du corps sans limiter ses mouvements il n'aura aucune prise au vent.


La protection thermique est également de haute voltige avec une doublure chaude qui prend son rôle au sérieux même en hiver dans un département frisquet comme celui du Doubs.


Remarque identique concernant l'étanchéité. Pour un meilleur raccordement veste/ pantalon, Spidi a opté pour des bretelles inguinales pas des plus agréables, nous aurions préféré un zip de bonne taille, moins dérangeant sur de longs roulages.


Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure


Le constat estival sera moins flatteur avec des aérations pas assez nombreuses pour refroidir le motard en plein moins d'août. Heureusement l'Hydroback est livré de série, lui permettant de s'hydrater à défaut d'être rafraîchi!


La qualité est ici de mise, faisant son taff sur route, chemin roulant et même enduro. L'ensemble Hard Track fait le job même si une ronce particulièrement agressive est parvenue à percer le tissu du blouson mais nous étions clairement en utilisation extrême… nous ne lui en tiendrons donc pas particulièrement rigueur.


BILAN


Visant une clientèle aisée l'ensemble Hard Track est un modèle d'ergonomie, de souplesse et de confort. Léger, chaud et étanche il sera un allié de taille quelles que soient les bornes que vous ferez. Pour ce faire Spidi n'a pas hésité à faire appel à ce qu'il y a de plus technique dans son savoir-faire. Dommage que l'italien n'ait pas mis le même effort dans les aérations, trop limites en plein été.


Reste le prix élitiste qui a du mal à faire passer la pilule « option » telle que les protections thoracique et dorsale…


Essai Spidi Hard Track: en avant pour l'aventure


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire