Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Sym Joyride Evo 125 cm3 : Succession assurée

Dans Moto / Nouveauté

Essai Sym Joyride Evo 125 cm3 : Succession assurée

La saga Joyride a débuté il y a environ 7 ans, lorsque Sym a procédé au lancement de son scooter Grand Tourisme. 2009 marque un tournant pour la firme asiatique avec la présentation lors du salon de Milan de son nouveau fer de lance, baptisé Joyride Evo. Sym réalise une excellente opération, d'autant que le successeur n'a plus grand chose à voir avec son aîné. L'évolution se porte sur une robe résolument moderne, mais aussi sur quelques changements techniques et pratiques...


Un design plus charismatique


Sym a vu les choses en grand en établissant une refonte totale de sa gamme 125 cm3. Comme son frère aîné GTS, le Joyride Evo bénéficie d'un sérieux coup de crayon et revêtit une nouvelle armure bien plus consensuelle, dynamique et en parfaite adéquation avec la catégorie GT. La face avant, beaucoup plus expressive, comporte maintenant deux optiques bien distinctes, contrairement à la simple optique de l'ancienne génération. La grille d'aération, intégrant le radiateur rajoute un zeste de sportivité. Les bas de caisse et les flancs gagnent en homogénéité, tandis que l'ancien bloc laisse place à des feux tout en rondeurs. Les poignées de maintien pour les passagers ont également été retravaillées et se terminent par l'adoption d'un petit aileron. Ce Joyride Evo arbore une selle re dessinée et bien plus volumineuse que sa devancière. En matière de protection, le pilote pourra compter un pare-brise de moyenne taille.


un équipement à la hauteur


Adulés par les français pour leurs côtés pratiques , les scooters GT se doivent d'être équipés de pléthores d'équipements. Le Joyride Evo dispose d'une belle capacité d'emport. L'ouverture de la selle s'effectue au moyen d'une serrure placée sur le flanc et non au contacteur. Une fois ouverte, on y découvre un volume de coffre satisfaisant avec la possibilité d'y loger un casque intégral et un demi-jet. Cette version Evo conserve le bouton ON/OFF du coupe-circuit. Toujours au chapitre des rangements, deux minuscules vide-poches trouvent leurs places de chaque côté du guidon. Leurs faibles volumes permettent de placer une carte de crédit ou un trousseau de clés. La version 2009 propose un plancher plat, ainsi qu'un accroche-sac pour un sac de sport ou un pack d'eau minérale. La nouvelle selle, plus généreuse, facilite le duo. Malheureusement le passager ne profitera pas d'un dosseret pour se maintenir le bas du dos. En revanche, il pourra compter sur des poignées de maintien et une paire de repose-pieds repliables. Très pratique, il suffira d'une simple petite pression du doigt pour les déplier. Toujours pour le côté pratique, l'utilisateur a le choix de béquiller son scooter soit sur la béquille centrale, soit par une béquille latérale dotée d'un coupe-circuit. Enfin, le kick de secours garde sa place. Le réservoir d'essence, équipé du système ressort, placé sur le côté gauche du haut du tablier s'ouvre au contacteur. Sa contenance s'avère petite pour cette catégorie, puisqu'il n'accepte que 7,6 litres de carburant.


L'instrumentation du Joyride Evo reste de bonne facture avec trois cadrans à lecture analogiques. Sans être d'un design novateur, il reste complet et parfaitement lisible. Au centre, on trouve un compteur de vitesse, alors que le petit cadran de gauche annonce le régime moteur. Celui de droite indique la température du moteur. En parallèle, un cadran digital affiche l'heure, le totalisateur journalier, sans oublier le niveau d'essence.


Essai Sym Joyride Evo 125 cm3 : Succession assurée


Portfolio (18 photos)

Mots clés :

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Bonjour ça fait 1mois que je suis en possetion d'un SYM joyrider125EVO,bien sur sur la route il est au top,mais malheureusement a l'arret j'ais souvent des probleme,des que j'incline trops la roue vers la drt ou la G l'appareil chute et j'ais du mal a le relever ce qui fait que j'appreande de le rouler,je ne comprend pas que l'inclination ne peut etre bloquer pour eviter de s'etaler. Merci de me repondre au hortense.klapperstuck@orange.fr

Par Anonyme

 Qu'est ce que vous appelez par incliner les roues vers la droite ou la gauche

Par Anonyme

Bloquer l'inclinaison ? Heu il s'agit d'un 2 roues pas d'un 3 roues. Vous devriez suivre quelques cours dans une moto école pour palier ce priblème car si vous attendez que l'inclinaison soit blocable sur un 2 roues ... (petites roulettes ?) En tout cas pour moi c'est un excellent scooter :).

Par Anonyme

Pour avoir été satisfait par un gts de 2006 , je regarde se scoot devenu sexy !!! Dommage la taille du réservoir me refroidit pas mal ....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire