Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai vidéo - Infiniti Q60 (2017) : une direction opposée

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Infiniti persiste sur le marché déclinant des coupés de luxe avec le Q60. Cette seconde génération à la plastique soignée et au contenu technologique renforcé comme une direction digitale, s’adresse à ceux qui souhaitent se différencier des standards allemands. Nos impressions au volant de la version 2.0 T de 211 ch.

Essai vidéo - Infiniti Q60 (2017) : une direction opposée

 En bref 

À partir de 44 390 €


Puissance : de 211 à 405 ch


Propulsion ou intégrale


 

La division luxe de Nissan persiste et signe sur le vieux continent. Si la France n’est pas son marché de prédilection (748 exemplaires vendus au premier trimestre), Infiniti compte bien résister en renouvelant petit à petit sa gamme. Après le « succès » de la Q30, une Mercedes Classe A lourdement rebadgée, le japonais renouvelle aujourd’hui l’un de ses véhicules image : la Q60.

Ce grand coupé, autrefois appelé G37 et rebaptisé en milieu de vie Q60, n’a jamais réussi à s’imposer sur un marché de niche dominé par les constructeurs allemands (Mercedes Classe C coupé, Audi A5, BMW Serie4). Toutefois dans sa logique de renouvellement, la firme a choisi de le conserver et de renforcer au passage sa personnalité avec cette seconde génération.

Selon la marque, cette stratégie s’oriente autour de deux piliers fondamentaux : le design et la performance. L’équipe de design menée par Alfonso Albaisa a su répondre présente en proposant un coupé élégant, sportif et surtout original par rapport à la concurrence. La nippone reprend les signes distinctifs de la marque avec une calandre à double arche, des épaules larges et des jantes de gros diamètre (19'’).

L’aspect performance est quant à lui symbolisé par l’implantation de motorisations puissantes et notamment par le tout nouveau V6 biturbo de 405 ch associé à une transmission intégrale et assorti d’un malus de 10 000 €.

Essai vidéo - Infiniti Q60 (2017) : une direction opposée

A bord, le coupé reprend dans les grandes lignes, l’aménagement de la berline, la Q50, avec une planche de bord arrondie et une console centrale équipée de deux écrans superposés. Le contraste entre les deux est frappant. Celui du haut, au design archaïque, est un modèle de lenteur et se contente (heureusement) d’afficher la navigation. Celui du bas, plus fluide à manipuler malgré un menu compliqué est bien plus sophistiqué.

Essai vidéo - Infiniti Q60 (2017) : une direction opposée

La position de conduite est plutôt sportive avec une assise basse, des commandes orientées vers le conducteur et des sièges au bon maintien latéral. Le standing est au niveau des prix pratiqués avec du cuir surpiqué sur la planche de bord, de l’aluminium brossé et un matériau qui ressemble à du bois laqué. Malgré les efforts apportés, la qualité perçue se positionne un cran en dessous des allemands tout comme la dotation technologique. Pas de cockpit virtuel, de suspension pneumatique ou de système multimédia qui tient la route.

En matière d’accueil, le coupé qui n’a pas pour vocation le transport de troupes, propose deux places arrière qui serviront exclusivement de dépannage tant la garde au toit et l’espace aux jambes sont faibles. S’y installer et s’extraire réclame en prime quelques talents de contorsionniste. Elles ont toutefois le mérite d'exister. Enfin, le coffre d’une contenance de 342 litres peut grimper en rabattant la banquette monobloc, histoire de loger des objets encombrants.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Infiniti Q60

156 g/km - malus : 2153 €

Début de commercialisation du modèle :
Infiniti Q60 (2e Generation) Coupe

Octobre 2016

A titre d'exemple pour la version II 2.0T SPORT TECH BVA.

1,39 m2,05 m
4,69 m
  • 4 places
  • 342 l / NC

  • Auto. à 7 rapports
  • Essence

Portfolio (11 photos)

En savoir plus sur : Infiniti Q60 (2e Generation) Coupe

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Infiniti enterre Renault dans le monde du luxe cest officiel maintenant!

Par

En réponse à franck8316

Infiniti enterre Renault dans le monde du luxe cest officiel maintenant!

.... faire cohabiter "monde du luxe" avec "Rîno", t'es amusant toi....

Mais bon....vue la note attribuée à cette caisse à l'issue de cet essai, pas sûr qu'ils aient cette fois encore trouvé la bonne formule...

Par

"L’équipe de design menée par Alfonso Albaisa "

un nom qui devrait faire les délices du Zemik.... :bien:

Par

13,6 c'est comme une insulte pour moi.

Par

Bref, après avoir lu l'essai, c'est pas encore demain qu'on risquera d'en croiser beaucoup...

Par

Une direction digitale ? Une direction que l'on utilise uniquement avec les doigts ?

Nan parce que digitale ne veux rien dire d'autre que cela. "Digital" est un mot anglais qui a pour correspondance française "numérique".

Bernard Pivot vous remercie.

Par

Dommage que le jolie design extérieur ne se retrouve pas à l'intérieur.

L'intérieur fait vieux, un peu comme ce que l'on retrouve dans une Kia ou une Hyunday. Probablement fonctionnel, mais clairement en dessous de ce qui se fait aujourd'hui, même chez les généralistes.

Après, le design extérieur étant le premier critère d'achat, je ne doute pas qu'elle trouve preneur. Enfin, si les client intéressé arrivent à trouver une concession (je suppose que tout les garages Nissan ne propose pas forcément du Infiniti).

Par

En réponse à eutha

Une direction digitale ? Une direction que l'on utilise uniquement avec les doigts ?

Nan parce que digitale ne veux rien dire d'autre que cela. "Digital" est un mot anglais qui a pour correspondance française "numérique".

Bernard Pivot vous remercie.

J'avoue j'ai bien ri aussi, c'est quoi ? Un volant tactile ? Ou qui affiche l'heure ? Digital c'est du barbarisme de première bourre...décidément Infiniti devrait donner un guide préalable de test avant de filer les clefs sur le parc presse, avec des mots clefs en gras. Direction à commande électrique aurait amplement suffi.

Ca plus aucun détail sur les raisons du "pourquoi c'est moins bien fini que la concurrence" puis à la fin "Qualité perçue flatteuse"...faudrait un peu se décider. Est-ce qu'on peut la démonter avec les doigts comme une Alfa ?

Si la voiture avait été badgée Lexus, elle aurait perdu encore un point sur en gros, sur la même base argumentaire. Bref comme d'hab, quand c'est pas un panzer, c'est bâclé.

Par

On est presque à 2T avec des bagages léger et le plein. Ça doit être un veau à conduire. Mais elle doit être d'un confort presque supérieure à une allemande.

Par

Comme toujours, bataille enterre les Japonaises premium avec des notes inférieures à ce qu'il donne pour une bête Seat... on commence à avoir l'habitude de son objectivité et de sa partialité toute personnelle.... Toujours aussi nul. Les concess' Jap' devraient cesser de prêter leurs autos à caradisiac. Le test ne nous apprend rien ( mais c'est une habitude sur caradisiac avec leurs tests de 3 minutes alors que tout le monde est passé au format 30 minutes sur youtu be), il ne sait rien, de toute évidence, comme d'hab' avec une marque qu'il n'aime pas, il lit à peine la fiche technique et se contente de mal noter.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire