Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
 
S'inscrire

Essai vidéo - Lexus RC : le flacon, pas l'ivresse

Publié dans Nouveautés > Nouvelles versions

par

Une nouvelle fois Lexus se distingue de la concurrence en proposant l’unique coupé hybride premium du marché. La RC 300H mise sur cette technologie et un design expressif pour se placer comme alternative aux ténors allemands. Suffisant ?

Essai vidéo - Lexus RC : le flacon, pas l'ivresse

En bref

Unique sur le marché
Motorisation hybride de 223 ch
Bonus écologique : 750 €

 Voilà un an, Lexus enrichissait sa gamme d’un nouveau coupé, le RC. Mais comme la division premium de Toyota est connue pour naviguer à contre-courant c’est d’abord la version sportive, RC F, animée par un V8 de 477 ch, qu’elle lançait en premier. Après avoir appâté le chaland avec cette version d’apparat Lexus revient à ses premières amours : l’hybride.

Lexus a pioché dans la banque d’organes du groupe Toyota auquel elle appartient pour y implanter une motorisation full-hybride, c’est-à-dire capable de fonctionner en mode thermique seul, en mode 100% électrique ou en associant les deux en fonction des situations. L’ensemble est géré de façon totalement autonome. Il s’agit ici de la version 300h déjà présente sous le capot des IS, GS et NX.  Elle associe un 4 cylindres de 181 ch à un moteur électrique de 143 ch pour offrir une puissance cumulée de 223 ch.

Ce mariage devrait assurément représenter la grande majorité des ventes puisqu’elle est la seule au catalogue à bénéficier d’un bonus de 750 € et d’une exonération partielle de la taxe sur les véhicules de société (TVS), marché que Lexus convoite assez avec cette voiture. En France, Lexus propose toujours la méchante RC-F de 477 ch et une version essence RC 200t, animée par un quatre cylindres turbo de 245 ch mais malheureusement plombée par un malus de 2 200 €.

L’un des principaux atouts de ce coupé, c’est son design très expressif qui fait mouche à chaque sortie. La face avant très travaillée, la calandre XXL et les hanches larges tranchent avec les très classiques coupés allemands comme les Audi A5, BMW Série 4 ou Mercedes Classe C coupé.

Certains plastiques sont de piètre qualité
Certains plastiques sont de piètre qualité
Le système multimédia est daté par rapport à la concurrence
Le système multimédia est daté par rapport à la concurrence
Les places arrière sont très réduites
Les places arrière sont très réduites

 

À bord, c’est une autre histoire puisque le RC alterne entre le bon et le médiocre. Le cockpit à 3 étages reste original dans sa conception mais passable dans sa finition. Les plastiques employés sont quelconques comparés à la concurrence, tout comme le système multimédia. Ce dernier offre des graphismes archaïques et une facilité d’usage proche du néant. Achevons cette liste noire par l’habitabilité aux places arrière. Avec 4,70 m de long, le RC fait partie des grands et s’affiche comme un coupé quatre places. Dans la réalité, ces dernières serviront de dépannage et à la seule condition de transporter des enfants ou des culs-de-jatte. Le coffre lui encaisse plutôt bien l’arrivée des batteries avec un volume décent de 340 litres.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Lexus Rc

108 g/km - Bonus : 750 €*

* Véhicules hybrides émettant moins de 110 grammes de co2 : bonus de 750 €.

Début de commercialisation du modèle :
Lexus Rc

Janvier 2016

A titre d'exemple pour la version 300H F SPORT EXECTUIVE.

1,39 m1,84 m
4,70 m
  • 4 places
  • 366 l / NC

  • Auto. à variable rapport
  • Hybride essence électrique

Portfolio (17 photos)

Inscription à la newsletter

Mots clés :

Lexus Rc

En savoir plus sur :
Lexus Rc

Commentaires (75)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

dommage car l'enveloppe était très belle... mais ce type de voiture doit donner des sensations plus proches de l'esthétique agressive..sinon se serait un flop..

Par

" Le système multimédia est daté par rapport à la concurrence "

La crainte que j'exprimais hier était donc fondée....incroyable qu'une boite japonaise premium, avec pour partenaire une autre énorme boite comme Panasonic, soit incapable de proposer mieux, même sur ses derniers modèles....

Par

" Pire, elle traîne à la patte un boulet qui s’appelle CVT (boîte à variation continue) et qui mouline désagréablement lorsqu'on sollicite franchement la mécanique. Au final, les sensations sont très en-dessous de l’attente suscitée. "

Ouh là là Grands Pieds, comme vous y allez fort !

Y'a tout plein de gens ici qui vont aller vous soutenir que ce type de transmission est une merveille, un cadeau des cieux et des dieux, qu'il n'est pas possible de faire mieux tant on touche à la perfection... :jap:

Par

Autre point quelque peu mesquin au niveau sécuritaire : devoir atteindre les 3ème niveau de finition pour bénéficier de détecteurs d'angle mort. Les motards ne vous disent pas merci Mr Lexus....

Par

" Si vous acceptez le fait que ce méchant coupé est aussi sportif qu’une Yaris, le RC est fait pour vous."

Oh ce tacle en conclusion :roi:.....on l'appelle pas Grands Pieds pour rien...

Par

Entre la transmission façon scooter et la planche de bord des années 90, ce coupé soi disant premium à plus de 60000€ aura sans doute du mal à trouver son public en Europe.

Par

Coup de crayon vraiment au top ! Les prestations sont inégales certes, mais ça reste l'un des plus beaux coupés de ces dernières années. Et sans être aussi parfaite qu'une allemande (elle, au moins, a du charme :fleur:), elle saura très certainement trouver son public avec d'autres arguments.

Par

Banco ! Bataille qui essaye une hybride HSD, le résultat ne pouvait pas être différent.

Allez essayer la 200t peut-être, ça vous ira mieux ?!!

Par

Une fort belle auto...gâchée par un nombre considérable de tares.

La ligne est franchement réussie : sportive, élégante, harmonieuse et différenciante.

On regrettera simplement ces balourds rétroviseurs et le fait que le logo Lexus semble s'enliser mollement dans la calandre. Calandre qui perd d'ailleurs beaucoup de son côté sculptural avec la plaque d'immatriculation...dommage. Également, la vue du phare vue de dessus (page 4) me semble peu flatteuse.

On reste cependant devant une très belle proposition et puis...on pénètre dans l'habitacle... :peur:

Vieillot, sinistre, archaïque, avec certains boutons de la taille d'un grain de riz et des plastiques disparates : 5 ans de retard...voire 10...

On ajoutera également cette ridicule horloge, qui me semble être la seule façon de z'yeuter l'heure ici : intelligent... :roll:

Habitabilité, coffre : mauvais, sans surprise.

Comportement à la ramasse comme d'hab avec cette exécrable CVT. Que l'auto soit typée confort, pourquoi pas, mais dans ce cas, pourquoi l'affubler d'un physique aussi démonstratif ?

Accorder un bonus à une caisse de richards, tout ceci est également parfaitement normal... :sol:

Autre chose, on peut se demander quand le capot relevable (ou airbag piéton) présent ici deviendra une norme : le système semble fiable et son utilité n'est plus à démontrer. Or dans un monde où les autos sont de plus en plus silencieuses pour ne pas dire complètement muettes, cela me semble urger.

...mais puisque désormais tout le monde investit dans ces merveilleux SUV, le pedzouille qui se fera culbuter finira de toute façon mort écrasé alors tout va bien. :bien:

Par

"C'est un peu comme si on enfilait des chaussures de sport à Maïté"

Pourquoi s'autoriser ce petit commentaire débile et misogyne ? C'est dommage

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire