Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

Dans Nouveautés / Restyling

Leader et pionnier de la catégorie des SUV compacts, le Nissan Qashqai s’offre un restylage pour conserver son statut face à une concurrence plus féroce que jamais. Outre un léger rafraîchissement, c’est surtout un système de conduite semi-autonome qui fait son apparition. Essai au volant d’une version diesel équipée du dCi 130.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

 

 En bref

A partir de 22 950 €
Système de conduite semi-autonome
2 ou 4 roues motrices

 

Le Qashqai, c’est le Johnny Hallyday des SUV compacts. Le patron, le taulier qui est arrivé avant tout le monde sur un marché naissant, voilà 10 ans, auquel personne ne croyait et qui est devenu pourtant le plus prisé d’Europe. Aujourd’hui, une silhouette sur quatre vendue est un SUV et sur son marché, celui des compacts, le Qashqaï est encore leader avec 10,5 % de part de marché.

Une prouesse face à une concurrence bien plus dense et féroce qu’il y a une décennie. Aujourd’hui, le japonais doit faire face au Renault Kadjar, dont il est mécaniquement proche, au Peugeot 3008, aux modèles du groupe Volkswagen (Volkswagen Tiguan, Seat Ateca et Skoda Karoq), aux coréens (Hyundai Tucson et Kia Sportage) et à bien d’autres acteurs. Au total, ce sont près d’une vingtaine de modèles qui se battent pour décrocher les faveurs d’une clientèle de plus en plus exigeante. Pour contrer ses nombreux rivaux, le Nissan Qashqai procède donc à un restylage à la fois esthétique et surtout technique.

Le japonais adopte en conséquence la nouvelle identité stylistique de Nissan découverte avec la Micra. On remarque une face avant remodelée à travers une calandre en V très prononcée et des optiques étirées qui proposent désormais un éclairage à LED. Les pare-chocs sont également redessinés, avec quelques inserts gris, et les feux arrière identiques gagnent un effet 3D. Voilà un restylage qui se voit, au moins sur la partie avant, et qui donne un coup de jeune bienvenu à l’ancêtre du marché.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

A bord, en revanche, c’est le calme plat… Alors que la concurrence innove en proposant des cockpits numériques, des chargeurs de smartphone par induction ou encore des systèmes multimédias toujours plus poussés, le Qashqai lui se contente d’un volant à trois branches au design « plus sportif », de nouveaux inserts sur la planche de bord et d’une mise à jour de son système daté, Nissan Connect. Ce dernier offre une nouvelle interface avec toute la connectivité actuelle mais les graphismes et l’ergonomie globale sont dépassés par rapport à la concurrence.

Essai vidéo - Nissan Qashqai 2017 : un bon vieux tube

A sa décharge, il compense en renforçant de façon significative son offre d’aides à la conduite. On note l’arrivée de la détection des piétons et du park assist intelligent en plus de la reconnaissance des panneaux de signalisation, de la gestion automatique des phares, de la détection d’angle mort, de l’alerte de trafic transversal à l’arrière. Enfin, c'est surtout l'inédit système de conduite semi-autonome baptisé ProPilot qui marque un tournant (cf. encadré  "Le point high tech").  Ce dispositif  n’arrivera qu’en fin d’année. Il gère la direction, l’accélération et le freinage en maintenant le véhicule dans sa file de circulation sur voie rapide.

Outre l’apparition d’un sixième niveau de finition (Tekna +, à partir de 31 200 €), résolument haut de gamme, qui comprend une magnifique sellerie cuir Nappa, des jantes de 19 pouces et une sono Bose, la qualité perçue des « modèles de base » reste dans la moyenne de la catégorie. La finition et les ajustements sont plutôt bons mais quelques plastiques bas de gamme persistent sur les parties basses, sur les contre-portes et le levier de vitesses. Pas de progrès non plus pour le Qashqai en matière d’accueil. Il reste l’un des plus mauvais élèves du marché avec une habitabilité arrière tout juste dans la moyenne et l'un des plus petits volumes de coffre de la catégorie, à 430 litres.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Nissan Qashqai

99 g/km - bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :
Nissan Qashqai 2

Décembre 2013

A titre d'exemple pour la version II (2) 1.6 DCI 130 ALL MODE 4X4-I TEKNA+.

1,59 m1,80 m
4,39 m
  • 5 places
  • 430 l / 1585 l

  • Méca. à 6 rapports
  • Diesel

Portfolio (18 photos)

Commentaires (21)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

pionnier des SUV compacts ???? et le Rav 4 bien avant lui alors ?

Par

omg les sièges bracelet de montre pompés chez Citroen....

Par

Pour en avoir eu un en location j'ai été agréablement surpris, bon c'était un dci 110 mais au final ca suffit, très bon rouleur, habitacle bien insonorisé, c'est pas si bateau que ça, bien équipé qui plus est et confortable. Après pas fait d'off road surtout que c'était un 2x4. Mais faut mini le 130 je pense quand même. Après le 110 boite 6 niveau conso c'est royal.

Par

Je n'aime pas trop ce restylage. Ni ce bleu clair.

Sinon, ça reste un Qashqai : un véhicule polyvalent et réussi, à des tarifs soignés. Un bon choix raisonnable, quoi.

Par

En réponse à gxahafair

omg les sièges bracelet de montre pompés chez Citroen....

Comme quoi suffit pas de faire des sièges comme ça pour se dire premium même un généraliste sait dessiner sur des fauteuils en cuir papier mâché.

Par

Des erreurs dans l'article. De nombreux équipement équipent déjà la version actuelle:

"On note l’arrivée de la détection des piétons, de la reconnaissance des panneaux de signalisation, de la gestion automatique des phares, de la détection d’angle mort, de l’alerte de trafic transversal à l’arrière, du park assist intelligent" >> tout ça existe déjà sauf détection des piétons. IDEM pour l'éclairage LED qui n'est pas une nouveauté. Quand au Nissan Connect, ce dispositif ne présente aucun intérêt. A part ça le Qashqai reste une très bonne voiture, surtout en alllmode.

Par

chez ds maintenant cher ami

Par

En réponse à gxahafair

pionnier des SUV compacts ???? et le Rav 4 bien avant lui alors ?

sans oublier le suzuki vitara :bien:

Par

En réponse à gxahafair

pionnier des SUV compacts ???? et le Rav 4 bien avant lui alors ?

oui il manque un adjectif... pionnier des suv low cost...

le rav 4 c'était 2O % plus cher...

évidemment sans concurence low cost... le quashqai s'est trés bien vendu pendant une decennie!!

là c'est plus la meme musique...

les coréens sont au meme prix et mieux...

le duster c'est la meme camelote moins cher...

et ya les clones de chez rino fortement remisés le kadjar...

et surtout ya beaucoup mieux pour pas beaucoup plus cher...voir au meme prix..

toy rav4.. nonda crv mais aussi le 3OO8 et le tiguan et ses clones de skoda et seat!!

rino ou nissan c'est 14 et quelques.. la note chez cara...

quand la concurrence est à 15 ou 16!!

hé oui nissan n'est plus le pionnier!!

et la qualité et la fiabilité a régréssé!!!

Par

j'adore cette voiture je laisse ma page si vous voulez en savoir plus sur moi vous ne saurez pas déçu petits coquins :love: http://atominik.com/3dnX

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire