Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
Conseils
Article proposé par  

Est-il possible de négocier avec son assureur ?

Dans Conseils / Assurance Auto

Comme pour les emprunts immobiliers, il est aujourd'hui possible de renégocier son contrat d'assurance auto. Mais avant toutes choses, il est important que vous fassiez le point sur vos besoins réels. Explications.

Est-il possible de négocier avec son assureur ?

Si, en vertu de l'article L211-4 du code des assurances, tout conducteur d'un véhicule à moteur doit souscrire au minimum une garantie responsabilité civile, également appelée « garantie au tiers », rien ne vous empêche de négocier le montant de votre prime mensuelle avec votre assureur. Et ce particulièrement si votre véhicule est assuré depuis un certain temps auprès de la même compagnie.

Mais attention : avant d’entamer des négociations, il est impératif de savoir quels sont vos besoins réels en matière d'assurance auto. Pour ce faire, relisez attentivement votre contrat et posez-vous les bonnes questions :

1/ Votre contrat est-il adapté à votre véhicule ?

Vous roulez dans le même véhicule depuis des années : sa côte à l’argus est forcément moins élevée. Or, en toute logique, la prime d’assurance d’un véhicule neuf n’est pas la même que celle d’un véhicule âgé.

Autre point à vérifier en vue d’obtenir un rabais sur le montant de vos cotisations : l’état de votre véhicule. S’il a plus de dix ans par exemple, son état ne justifie peut-être plus une assurance tous risques. Si ce type de contrat offre davantage de garanties qu’une assurance au tiers, il est aussi plus coûteux. Attention toutefois : cette assurance minimale ne vous couvrira qu'en cas de collision avec un véhicule dont le conducteur est connu, avec un piéton ou bien encore avec un animal dont le propriétaire est identifié. Tous les accidents occasionnés par des anonymes, les actes de vandalisme, les dommages que vous causez vous-même à votre véhicule ne seront plus couverts. Vous risquez aussi de vous priver de garanties comme le vol et l’incendie.

2/ Votre contrat est-il adapté à l’utilisation que vous faites de votre véhicule ?

Si vous roulez peu (moins de 8 000 km par an), il peut être judicieux de mettre en avant ce point dans vos négociations.

Bon à savoir : sachez qu’il existe des contrats d'assurance au kilomètre.

3/ Votre contrat est-il adapté à vos besoins ?

Votre contrat d’assurance auto inclut peut-être des garanties ou des prestations dont vous n’avez pas besoin. Vous utilisez votre voiture seulement pour de longs trajets et adoptez un mode de transport alternatif pour aller travailler ? Vous n’avez donc probablement pas besoin d’un véhicule de remplacement. De même, dans ce cas, pourquoi souscrire une assistance 0 km

4/ Votre véhicule est stationné dans un garage et non plus dans la rue ?

Vous pouvez dès lors négocier une baisse d’environ 10 % de votre prime.

Pour bien négocier, comparez

S’il existe un tarif moins cher que celui proposé par votre assureur, pour les mêmes garanties, et si la différence n’est pas trop importante, vous serez à même de lui demander de s’aligner. À condition de ne pas être un conducteur à risque et d’être légalement en mesure de résilier votre contrat actuel. Dans le cas inverse, votre levier dans les négociations sera considérablement amoindri.

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire