Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

États-Unis : Donald Trump veut assouplir les normes antipollution

États-Unis : Donald Trump veut assouplir les normes antipollution

C’était une promesse de campagne de celui qui est à présent au pouvoir aux États-Unis. Donald Trump avait annoncé dans les mois qui ont suivi son arrivée à la Maison Blanche en janvier 2017 qu'il demanderait à l'Agence de protection de l'environnement d'examiner les normes antipollution établies pour la période 2022-2025 avec pour objectif de les revoir. Le président américain a tenu la ligne et voici le résultat.

L’administration précédente Obama prévoyait des réductions graduelles de consommation pour atteindre un objectif 4,32 litres aux cent kilomètres en 2025. Une ambition qui a pris du plomb dans l’aile depuis cette prise de position du responsable de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) Scott Pruitt : " sous l'administration Obama, le processus d'évaluation des normes a été mené trop rapidement pour des raisons politiques et a été établi sur des références qui ne correspondent pas à la réalité, fixant des normes trop élevées ".

Des propos doux aux oreilles des Américains et des acteurs du marché automobile chez l’Oncle Sam. En effet, avec le recul des prix de l'essence ces dernières années, les consommateurs américains ont recommencé à racheter des véhicules plus gros et plus polluants, les SUV et les "pick-up" représentant désormais plus de 60 % du marché. En résumé, la mort programmée des gros 4X4 est repoussée aux calendes grecques.

Ceci étant dit, ce revirement ne plaît pas à tout le monde. En la circonstance, la Californie ferait même sécession… Xavier Becerra, le procureur général de Californie, a ainsi déclaré : "l'offensive de l'administration Trump contre les normes de pollution des voitures met en danger notre capacité à protéger la santé de nos enfants, lutter contre le changement climatique et permettre aux Américains d'économiser de l'argent. Nous sommes prêts à aller en Justice pour préserver ces normes essentielles et pour répondre à la guerre déclarée par l'administration contre l'environnement ".

L’administration fédérale a déjà répondu en signalant que " le fédéralisme ne veut pas dire qu'un État peut dicter les normes pour le reste du pays. Il est dans notre intérêt d'avoir des normes nationales et nous travaillerons avec tous les États, y compris la Californie, pour y parvenir ".

Mots clés :

Commentaires (111)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

In Trump we can't Trust :pfff:

Par

les américains tiennent un sacré poisson d'avril en matière de président :bah:

Par

Je soutiens la position de Trump. Ces normes totalement fantaisistes ont été imposées aux constructeurs pour les obliger à proposer des véhicules électriques et hybrides. Mais ça c'était avant que les États-Unis ne découvrent les immenses réserves de pétrole et de gaz en son sein.

On veut imposer au peuple ce mode de transport par tous les moyens pour ne plus dépendre du pétrole des pays du Golfe et de Russie. En fait, aucune de ces décisions n'est à vocation écologique. Elles sont toutes politiques et géostratégiques.

Trump a raison de vouloir assouplir ces normes. Elles sont injustes et obligent les constructeurs à ruser voire tricher. Cette machination pousse à l'hypocrisie totale. L'automobile est l'industrie qui innove le plus et le plus rapidement dépassant toutes les autres industries réunies en terme d'innovation. S'acharner à ce point sur elle alors que les véhicules n'émettent que 15 à 18% des émissions de CO2 mondiales et de polluants est scandaleux et démontre l'absurdité et l'aveuglement pervers de nos politiciens corrompus aux lobbyistes du nucléaire, de l'électrique et de groupuscules communautaires qui ont à souhait d'affaiblir considérablement les pays musulmans exportateurs de pétrole.

La voiture électrique est un fiasco écologique, trop chère, inadaptée au marché, trop long à recharger et n'apporte qu'un agrément bien moindre comparé à son homologue thermique. Le peuple n'est pas dupe.

Par

Qui peut soutenir ce genre de type?

Par

En réponse à summercacao

Je soutiens la position de Trump. Ces normes totalement fantaisistes ont été imposées aux constructeurs pour les obliger à proposer des véhicules électriques et hybrides. Mais ça c'était avant que les États-Unis ne découvrent les immenses réserves de pétrole et de gaz en son sein.

On veut imposer au peuple ce mode de transport par tous les moyens pour ne plus dépendre du pétrole des pays du Golfe et de Russie. En fait, aucune de ces décisions n'est à vocation écologique. Elles sont toutes politiques et géostratégiques.

Trump a raison de vouloir assouplir ces normes. Elles sont injustes et obligent les constructeurs à ruser voire tricher. Cette machination pousse à l'hypocrisie totale. L'automobile est l'industrie qui innove le plus et le plus rapidement dépassant toutes les autres industries réunies en terme d'innovation. S'acharner à ce point sur elle alors que les véhicules n'émettent que 15 à 18% des émissions de CO2 mondiales et de polluants est scandaleux et démontre l'absurdité et l'aveuglement pervers de nos politiciens corrompus aux lobbyistes du nucléaire, de l'électrique et de groupuscules communautaires qui ont à souhait d'affaiblir considérablement les pays musulmans exportateurs de pétrole.

La voiture électrique est un fiasco écologique, trop chère, inadaptée au marché, trop long à recharger et n'apporte qu'un agrément bien moindre comparé à son homologue thermique. Le peuple n'est pas dupe.

"Le peuple n'est pas dupe."

Tu n'es pas dupe. Merci de ne pas m'associer à ton discours.

Même si l'écologie n'est certainement pas la première cause de ces mesures et que les lois sont difficiles à tenir, je t'invite à aller faire un tour dans quelques mégapoles de ce monde pour y respirer le bon air frais issu des millions de voitures agglutinés dans leurs rues. Tu verras que ce n'est pas si "scandaleux et absurde" au final

Par

trump est un souverainiste.. un mationaliste qui protégera son pays..

et ses constructeurs américain..

il est pas pret à céder aux sirénes des bobos écolos..

qui veulent ruiner l'industrie américaine et la vendre aux chinois..

car qui détient les terres rares?

qui sera le roi de la voiture électrique et du nerf de la guerre: les batteries?

les usa ont leur indépendance énergétique avec le pétrole issu du gaz de chiste!!

donc on continuera à voir de gros moteurs essence sur leur gros suv et pick up..

encore quelques dizaines d'années...

trump ne va pas les tuer avec des normes trop restrictives!!

ils ont de la chance les ricains..

nous en france aprés le 1L ou 1L2 3 cylindres essence..

ce sera des moteurs de mobylette..

et dans 10 ans des moteurs électriques..

nos politiques vont tuer tout plaisir de conduite automobile..

il faudra alors régulierement faire un séjour au usa et louer une mustang...!!

trump un trés bon président..

qui brade son pays à la chine..

Par

"trump un trés bon président..

qui brade son pays à la chine.." Bel oxymore Gignac.

Par

En réponse à hugh6

"Le peuple n'est pas dupe."

Tu n'es pas dupe. Merci de ne pas m'associer à ton discours.

Même si l'écologie n'est certainement pas la première cause de ces mesures et que les lois sont difficiles à tenir, je t'invite à aller faire un tour dans quelques mégapoles de ce monde pour y respirer le bon air frais issu des millions de voitures agglutinés dans leurs rues. Tu verras que ce n'est pas si "scandaleux et absurde" au final

En premier lieux LES mégapoles du monde ne sont pas soumises aux lois Américaines.

Les normes US actuelles, donc qui semblent vous convenir, n'y sont simplement pas appliquées et le fait que Trump les assouplisse, ou pas, n'y changera rien.

En deuxième lieux on le voit en UE, il en va de même aux USA, les normes telles quelles sont définies actuellement sont complètement fantaisistes et n'ont aucun rapport avec la réalité.

C'est tellement vrai que plutôt que de faire un assouplissement de ces normes qu'à fait l'UE ?

Ils ont définie des valeur avec des marges de tolérances. En gros en UE on vous dit: "la norme c'est 100, mais jusqu'à 200 on dira rien"....

Trump dit: "la norme de 100 est ridicule, on va la mettre à 200 et basta".

Qui est le plus franc ?

Maintenant je conçois que c'est pas vraiment le bon signal envoyé aux industriels. Ceux-ci ne sont déjà pas enclin à faire le maximum pour ne pas polluer alors si en plus on leur dit que c'est bon il sont tranquilles pour quelques années on put être sûr qu'ils vont tirer le frein à main de la dépollution.

Par

Ils ont leur macron. C'est bien fait

Par

En réponse à zemik

les américains tiennent un sacré poisson d'avril en matière de président :bah:

bien vu lol:bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire