Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

États-Unis : Ford renonce à une usine au Mexique

L’annonce arrive peu après que le futur Président des États-Unis Donald Trump ait tancé vertement la General Motors sur sa démarche industrielle et commerciale avec le Mexique voisin. Une charge qu’a bien comprise la marque Ford qui annonce renoncer à la construction d’une usine de plus d’un milliard de dollars au même Mexique.

États-Unis : Ford renonce à une usine au Mexique

Les Américains pour commencer et sans doute ensuite le reste du monde devront s’en convaincre : Donald Trump est bel et bien élu Président des États-Unis et il semble bien déterminer à appliquer son programme. Dans ce dernier, il est souligné le regret de voir un accord de libre-échange nord-américain (Aléna), liant les États-Unis, le Canada et le Mexique. Un accord qui est mis à l’index par Donald Trump qui l’accuse d'être responsable de la perte de millions d'emplois industriels aux États-Unis.

C’est sur cette vision des choses que l’élu du camp Républicain a promis à la General Motors d’une lourde taxe frontalière, si elle ne fabriquait pas aux États-Unis les voitures qu'il y vend. Un coup de semonce qui a fait plier Ford qui annonce renoncer à la construction d’une usine au Mexique. Un investissement qui était estimé à plus d’un milliard de dollars. En lieu et place, la marque mettra 700 millions de dollars dans une usine au Michigan.

Le patron de l’ovale bleu Mark Fields a commenté ce revirement comme « un vote de confiance en la promesse du président élu Donald Trump de créer un climat propice aux affaires ». Il a ajouté : « nous n’avons pas négocié un accord avec M. Trump. Nous avons fait cela pour notre compagnie ».

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Eux ils on un bon president

Par

Il va coulé les States déjà fauchées et ceci c'est une balle tiré en pleins pieds.

Par

En réponse à Sevent

Il va coulé les States déjà fauchées et ceci c'est une balle tiré en pleins pieds.

1 balle dans le pied de ford et une dans le pied à VW

un vrai cow boy ce trump

Par

Comme quoi le volontarisme paye. Nos chantres du made in France, ils ont prévu quelque chose ?

Par

En réponse à Sevent

Il va coulé les States déjà fauchées et ceci c'est une balle tiré en pleins pieds.

Aucun pronostic, en attendant Ford a plié et investi dans une usine au Michigan. Chez nous la désindustrialisation fait peine à voir; le tertiaire ne fournit pas d'emploi à plus de 6000000 de chômeurs.

Par

En réponse à val1972

Eux ils on un bon president

Trump est une catastrophe, il faut voir au delà de sa démagogie.

Il est raciste, misogyne et menteur.

Il s'est posé en candidat anti-système alors qu'il en fait pleinement parti.

La composition de son futur gouvernement est effrayante: des PDG voyous, des banquiers d'affaires, des créationnistes et des climato-sceptiques.

Que du beau monde...

Par

C'est quoi ce montage photo lol

Par

En réponse à Sevent

Il va coulé les States déjà fauchées et ceci c'est une balle tiré en pleins pieds.

Les States ont déjà 30 000 milliards de dettes depuis la crise...

Par

Les US ont du petrole , du gaz , de l'uranium , des metaux precieux , une grosse capacité agricole , du soleil , ect

quand ils couleront vous serez plus de ce monde

Par

Bah comme quoi, ce n'est pas bien compliqué de redonner du travail au peuple et/ou remplir les caisses de l'état...

Le futur président français pourrait s'en inspirer peut-être.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire