Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

États-Unis : le taux de défaut sur les prêts automobiles inquiète

Dans Economie / Politique / Finance

États-Unis : le taux de défaut sur les prêts automobiles inquiète

Les résultats financiers présentés par les constructeurs automobiles sont encourageants, la bourse en général donne des signes peu alarmants et s’offre même parfois quelques embellies. Si, de ce côté-ci de l’Atlantique, l’emploi est en berne, chez l’Oncle Sam, on s’estime proche du plein-emploi et les jobs sont légion. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’y avait pas le taux de défaut sur les prêts automobiles.

Vous avez aimé la spéculation immobilière qui a amené le monde économique au bord du gouffre en 2009 ? Alors vous allez adorer la même bulle financière, mais appliquée cette fois à l’automobile. C’est un tableau pour le moins significatif qui nous est proposé sur le site labourseauquotidien.fr. Et pourtant, il n’affole pas grand monde.

C’est un peu la mer qui s’est étrangement retirée avant son violent retour dans une immense vague qui va tout bouleverser. Mais ce cas concret de Ford ne peut être ignoré. Le constructeur américain a annoncé que son encours de prêts accordés aux acheteurs de ses véhicules avait dépassé 250 Mds$ en mars 2017. Une valeur à rapprocher avec une autre, celle du chiffre d’affaires du groupe : 151 Mds$.

Faites le compte : l’encours des prêts avoisine plus de 1,6 fois le chiffre d’affaires. Le site insiste : cela représente une perte potentielle de 7,5 Mds$ qui se compare à un bénéfice de 4,6 Mds$ en 2016. Mais comme disait celui qui chutait d’un immeuble en passant chaque étage jusqu’à son sort tragique inéluctable : « jusque-là tout va bien ».

Mots clés :

Commentaires (41)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

non mais allo quoi!

que de désinformations, çà va trés mal aux USA;

le taux réel de chomage est de 20-25%.... 45 à 50 millions de ricains aux food stamps.. et on dit que c'est le plein emploi? des tas d'actif qui disparaissent ds stats, par exmple depuis 2007 14 millions de ricains se sont "retiré" du marche du travail, disparaissant ainsi des stats, qaunt aux jobs crées c'est des job low cost à quelques $ de l'heure....

les bulles à venir; les bulles des bagnoles+ bulle pret étudiant+ bulle gza de schiste...hummm la prochaine crise çà va être pire que celle de 2008!

et retirer votre argent des banques!

Par

C'est pas un hasard s'ils ont prévu de bloquer nos comptes,pour pouvoir les ponctionner.Ils savent très bien, nos gouvernants, que tôt ou tard ça va exploser.Et avec Trump qui a de nouveau déréglementé la finance,ça va exploser plus vite que prévu.

Par

Elle est visible depuis longtemps cette crise. Meme Cara (c'est dire) en avait parlé il y a 2 ou 3 ans déjà. Tant que le système ne changera pas dans ce putain de pays le reste du monde trinquera à chaque fois.

Allez encore un ou deux ans et tout ira bien pour tous nos constructeurs.

Par

Mais comme disait celui qui chutait d’un immeuble en passant chaque étage jusqu’à son sort tragique inéluctable : « jusque-là tout va bien ».

Jusqu'ICI tout va bien. :colere:

Par

J'ai absolument rien compris à l'article, Mr lecondé on travaille pas tous dans finance

Par

Quand on voit que VW à bien réussi à absorber 20md$ de pertes, on exagère peut-être un peu le risque non ?

Par

En réponse à pcur

Quand on voit que VW à bien réussi à absorber 20md$ de pertes, on exagère peut-être un peu le risque non ?

Vw à des reins incroyablement solide, ce n'est pas le cas de tous, surtout de Ford, de plus Vw s'y attendait parfaitement à ces amendes, elle avait anticipé

Par

En réponse à Zoulman

J'ai absolument rien compris à l'article, Mr lecondé on travaille pas tous dans finance

Bah en très très résumé, les achats à crédits que Ford risque de ne jamais toucher équivalent à 1.6 CA annuel...

Sachant que le CA c'est le prix de vente, le bénéfice, c'est le prix de vente moins toutes les charges (salaires, impôts...), ils peuvent perdre 4-5 ans de bénefs, donc, ça pue du cul mais grave...

Par

En réponse à p.martin.pm

C'est pas un hasard s'ils ont prévu de bloquer nos comptes,pour pouvoir les ponctionner.Ils savent très bien, nos gouvernants, que tôt ou tard ça va exploser.Et avec Trump qui a de nouveau déréglementé la finance,ça va exploser plus vite que prévu.

Et c'est moins Ford que Tesla qui m'inquiète le plus.Le séisme, en ce cas, touchera bien au delà le monde de l'automobile.

Par

En réponse à pcur

Quand on voit que VW à bien réussi à absorber 20md$ de pertes, on exagère peut-être un peu le risque non ?

Le problème c'est que les constructeurs ne sont pas les seuls à proposer des financements pour l'achat d'un véhicule, les banques aussi le font...

Ensuite , ces créances sont titrisé et revendu sur les marchés financiers, en ayant de bonne note, elles sont considérés comme des actifs sûr et rémunérateur...

Sauf que quand cette bulle financière va exploser, et que les acteurs financiers se rendront compte que l'actif ne vaut rien, un vent de panique va toucher tous les principales places boursières...

Exactement le même schémas que pour les prêts immobiliers subprimes... et ça ne touche pas les prêts autos, les prêts étudiants aussi :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire