Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Étude - 9 Français sur 10 ont une bonne image de l'automobile

Étude - 9 Français sur 10 ont une bonne image de l'automobile

Les Français sont attachés à la voiture. Et si pour la majorité d'entre eux, elle est pratique et symbolise l'indépendance, elle est aussi un objet de plaisir et de rêve. Voilà qui contraste avec l'image négative qu'elle a dans le débat public.

 

La voiture fait toujours rêver. Selon l'Observatoire Cetelem 2017, une étude internationale menée dans 15 pays, neuf conducteurs sur 10 en ont une bonne image. En France, 89 % des conducteurs ont une opinion positive des automobiles.

Cette popularité dans l'Hexagone peut sembler en contradiction avec la place des voitures dans le débat public. Un Français sur deux trouve d'ailleurs que lorsque les médias en parlent, les termes utilisés sont négatifs. C'est beaucoup plus que la moyenne des 15 pays étudiés (31 %).

Il est vrai que les sources d'information généralistes se font plutôt l'écho des mauvaises nouvelles : hausse des taxes, mortalité… Comme le rappelle Cetelem, l'automobile est globalement sous pression : normes antipollution de plus en plus sévères, mise en place de restrictions dans les grandes agglomérations… Élément nouveau de l'étude 2016 : l'impact du « Dieselgate », qui ne s'est pas limité à Volkswagen. Celui-ci a éclaboussé Renault, Fiat ou encore Mitsubishi.

Pour 56 % des sondés, ces affaires ont eu un impact négatif sur leur perception des marques concernées (57 % en France). 52 % ont même indiqué qu'ils n'avaient pas l'envie de se tourner vers une des marques touchées lors du prochain achat.

Objet de liberté et d'indépendance

Le secteur se porte tout de même très bien. Les ventes de véhicules neufs sont au plus haut dans le monde. 87 millions de voitures particulières et d'utilitaires légers neufs ont été écoulés sur la planète en 2015 et un nouveau record est en vue pour 2016.

Nous sommes attachés à nos autos car elles sont synonymes de liberté. 87 % des personnes interrogées dans le monde pensent cela. C'est même 95 % en France ! La voiture séduit par l'indépendance qu'elle apporte et sa disponibilité immédiate. En clair, par rapport à un bus ou un train qui part à heures fixes, elle est garée en bas de chez vous prête à démarrer à n'importe quel moment. Les personnes interrogées se disent plus attachées à leur auto qu'à leur téléphone portable.

Malgré l'émergence de nouveaux moyens de transport, seulement 8 % des automobilistes jugent l'auto moins indispensable qu'il y a 20 ans. Mais 17 % des personnes interrogées pourraient s'en passer au quotidien. Une proportion qui devrait augmenter au cours de la prochaine décennie : 15 % des sondés à l'international et 19 % en France pensent que la voiture aura une place moins importante dans la société dans 10 ans.

Le plaisir est toujours là

Bonne nouvelle, l'automobile reste un objet de plaisir pour 7 personnes sur 10. 84 % des sondés déclarent même « adorer conduire ». Il y a des disparités internationales : la proportion chez nous est de 81 %, elle grimpe à 89 % en Allemagne mais n'est que de 69 % au Japon.

À l'approche du Mondial de l'Automobile, autre donnée rassurante pour les constructeurs : 73 % déclarent que les nouveautés leur font envie. Deux tendances fortes se dessinent : une popularité croissante des SUV et des marques premium. 52 % des Français avouent que les modèles haut de gamme les font rêver.

Les critères d'achat les plus importants sont le prix, la consommation et la sécurité. Seulement 4 % des automobilistes accordent de l'importance à l'image de soi que renvoie la voiture choisie. Les marques peuvent également avoir le sourire en apprenant grâce à cette étude que parmi ceux qui souhaitent acheter une nouvelle voiture d'ici deux ans, 6 sur 10 sont prêts à dépenser davantage par rapport à leur précédent achat.

3 questions à Flavien Neuvy, responsable de l'Observatoire Cetelem

Étude - 9 Français sur 10 ont une bonne image de l'automobile

> Pour les Français, il y a une véritable notion de plaisir associée à l’automobile. De plus, la France est un pays où l’industrie automobile est très présente. Comment expliquer alors la mauvaise image de la voiture dans nos médias traditionnels ?

Incontestablement, dans le débat public, la voiture est souvent pointée du doigt pour la pollution qu'elle génère. Par ailleurs, les problèmes de congestion dans les grandes villes et le dieselgate n'en finissent plus de ternir son image. Pour autant, près de neuf Français sur 10 nous disent qu'ils aiment conduire et qu'ils ne pourraient pas se passer de leur voiture.

> 70 % des Français accordent de l’importance au prix d’achat. C’est plus que la moyenne internationale (64 %). Nous sommes moins dépensiers pour changer de voiture ?

Non puisque le prix de vente moyen d'un véhicule neuf à encore augmenté en 2015. Simplement, acheter une voiture neuve reste un investissement très important (le plus important après l'achat d'un bien immobilier) et les Français font attention aux prix des voitures et sont très sensibles aux promotions.

> Les marques premium sont de plus en plus plébiscitées. Pourquoi cet engouement pour le haut de gamme alors que les automobilistes font peu attention à l’image renvoyée par la voiture ?

C'est vrai que la voiture a perdu sa valeur statutaire. L'image qu'elle renvoie de l'automobiliste n'est pas un critère d'achat important. Si les marques prémium progressent c'est avant tout parce qu'elles ont su élargir leur gamme et donc leur base de clients et que ceux-ci se font plaisir en achetant ces voitures.

 

Mots clés :

Poursuivez votre lecture :

Vidéos populaires

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

les 10% restants sont les Parisiens de Paris...pour eux l'automobile c'est le diable.

Par

Quant on voit le taux de diéselbeurk en France je ne vois pas où est le désir de plaisir automobile des Français...

Par

"Le plaisir est toujours là"

Sur un marché auto où la caisse numéro 1 des particuliers est une Dacia ?

Ne pas rire, ne pas rire... :areuh:

Par

En réponse à cactus-fr

"Le plaisir est toujours là"

Sur un marché auto où la caisse numéro 1 des particuliers est une Dacia ?

Ne pas rire, ne pas rire... :areuh:

Juste une Renault à sa juste valeur . :bah:

Par

paris n'est pas la France...

Par

Au moins on sait que les rageux anti-premium ici sont justes des envieux et des jaloux.:areuh::lol::fleur::fleur::fleur:

Par

2e pseudo-étude bidonnée en 3 jours.

Évidemment aucune explication sur comment celle-ci a été menée. En même temps, quand on essaye de te bourrer le mou avec des fadaises, vaut toujours mieux éviter de s'épancher sur les détails...

Allez on relève toutes les conneries présentes dans l'article ?

1) Déjà le raccourci grossier que se permet notre petit journaleux entre "avoir une bonne image" et "faire rêver" : j'ai une bonne image de ma grand-mère, c'est pas pour autant qu'elle hante mes rêves humides.

2) "52 % ont même indiqué qu'ils n'avaient pas l'envie de se tourner vers une des marques touchées (par le dieselgate) lors du prochain achat"

---> VAG 1er groupe auto mondial, Renault 1er en France et en très nette progression en Europe : tout va bien pour eux merci.

3) "Les personnes interrogées se disent plus attachées à leur auto qu'à leur téléphone portable."

---> Ai-je besoin d'argumenter sur ce genre de grossièretés...?

4) "seulement 8 % des automobilistes jugent l'auto moins indispensable qu'il y a 20 ans"

---> Une étude réalisée en zone rurale donc.

5) "84 % des sondés déclarent même « adorer conduire »"

---> Confirmation qu'aucun des sondés n'a décidément posé un gommard dans un centre-ville.

6) "73 % déclarent que les nouveautés leur font envie"

---> Doit-on rappeler que le parc auto français vieillit...?

7) "Seulement 4 % des automobilistes accordent de l'importance à l'image de soi que renvoie la voiture choisie."

---> L'ennui mes poussins c'est que vous vous contredisez deux lignes au-dessus : le premium, le haut de gamme, toussa toussa, à votre avis c'est pourquoi ?

8) 6 sur 10 sont prêts à dépenser davantage par rapport à leur précédent achat

---> Malgré la paupérisation observée ? Phénomène qui ira bien sûr en s'accélérant, et cela très brutalement, dans les années à venir.

...et j'ai eu la délicatesse de ne pas m'étendre sur l'interview PA-SSIO-NNANTE de notre encravaté.

...

Bref, que dire devant ce ramassis d'inepties...

Tiens, je tiendrais à l'occasion une petite comptabilité sur le nombre d'articles inutiles que notre site favori se permet de mettre en ligne simplement dans une optique de remplissage voire de propagande grossière.

Je vous ferais çà pour disons...début octobre.

Par

En réponse à cactus-fr

"Le plaisir est toujours là"

Sur un marché auto où la caisse numéro 1 des particuliers est une Dacia ?

Ne pas rire, ne pas rire... :areuh:

vu que t'es blindé de thunes, distribue ton poignon, tu ne verras que des porsche dans les rues.

Par

Et si RENAULT devanait numéro un mondial ..??

Voilà qui devance mes ..Anticipations et qui va Klouer le beK à mon Infiltré et aKcélérer ses ulcères gastriques ..!!

Kaput ..??!!

Par

En réponse à automotive2

vu que t'es blindé de thunes, distribue ton poignon, tu ne verras que des porsche dans les rues.

C'est quoi exactement le rapport avec ce que j'ai dit ?

Jamais critiqué le fait que chacun avec ses moyens, mais qu'on ne vienne pas causer de "plaisir automobile" quand la caisse n'est rien d'autre qu'un déplaçoir...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire