Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Externalisation de l'examen du code : 142 000 places supplémentaires

Dans Pratique / Autres actu pratique

Externalisation de l'examen du code : 142 000 places supplémentaires

L'examen du code de la route va bientôt être chamboulé puisque l'Etat a décidé d'externaliser son organisation à des sociétés dont ce n'est pas l'activité principale. La chose fait évidemment grincer des dents du côté des acteurs du permis de conduire mais selon le gouvernement, cela permettra de créer 142 000 places supplémentaires et réduire les temps d'attente.

L'externalisation du passage du code de la route, promis par le gouvernement, va démarrer officiellement le 1er juin prochain. Il s'agit d'ouvrir le marché de l'organisation de l'examen du code à des prestataires privés, les inspecteurs du permis et les acteurs spécialistes du domaine n'ayant donc plus le monopole. Autant dire que cette décision a provoqué de la colère du côté des examinateurs du permis, mais le gouvernement se justifie aujourd'hui par des chiffres concrets.

 

Selon le ministère de l'Intérieur, l'ouverture de ce marché à des sociétés privées va permettre de créer 142 000 places supplémentaires à l'examen du code de la route en France : "Cette réforme permettra de diminuer encore les délais d'attente en libérant près de 5 % du temps de travail des inspecteurs, qui pourront par conséquent faire passer chaque année l'équivalent de 142 000 examens de conduite supplémentaires du permis B et procéder à nouveau à des opérations de contrôle des centres de stage de récupération de points et des écoles de conduite. Elle permettra, à terme, à un candidat de disposer de plus de centres d'examen pour passer le code, réduisant ainsi les déplacements, et de bénéficier d'horaires beaucoup plus amples pour passer l'épreuve du code, le samedi notamment, comme de modalités d'inscription modernes par Internet, pour ceux qui ne choisiraient pas de s'inscrire par l'intermédiaire d'un établissement d'enseignement de la conduite".

 

La flexibilité et le choix seront bien plus importants pour le candidat mais il faudra voir à terme si les examinateurs et auto-écoles n'ont pas trop perdu au change et si, effectivement, de nouvelles places ont aussi été créées pour le passage de la conduite. Rappelons que le passage du code par un prestataire privé aura un coût fixe : ce sera 30 €. Le ministère de l'Intérieur précise que cette somme sera "transparente" pour le candidat puisque substituée au montant total du permis de conduire versé à l'auto-école.

 

Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ce qui est génial avec l'Etat Français c'est que pour externaliser l'examen du code de la route à des sociétés privées et vouloir confier l'examen du permis à La Poste on ne nous parle plus de vouloir œuvrer pour la sécurité routière, par contre pour confier les radars mobiles à des société privées....

Par

En réponse à LeFarfelu

Ce qui est génial avec l'Etat Français c'est que pour externaliser l'examen du code de la route à des sociétés privées et vouloir confier l'examen du permis à La Poste on ne nous parle plus de vouloir œuvrer pour la sécurité routière, par contre pour confier les radars mobiles à des société privées....

faire passer l'examen et non l'apprentissage, il n'y a par conséquent aucune incidence sur la sécurité routière, ton commentaire est un non sens.

sans compter que le personnel sera formé.

Par

Tant mieux. Les temps d'attente étaient ridicules, pour au final des résultats bien moyens.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire