Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

FFM - Enduro de Carpiagne: Le nouveau refus préfectoral est un casus belli

Dans Moto / Sport

FFM - Enduro de Carpiagne: Le nouveau refus préfectoral est un casus belli

La FFM ne décolère pas et a priori, elle a bien raison de fulminer puisqu'elle est dans son bon droit. Seulement voilà, en face, il y a la plus haute autorité de l'Etat dans un département qui fait fi des considérations des juridictions pourtant administratives. Celles-ci ont beau retoqué les positions préfectorales au sujet d'un Enduro de Carpiagne que l'on veut décidément occire dans les sombres couloirs de l'hôtel de la Préfecture des Bouches du Rhône, rien n'y fait. Un an après une première affaire de déni de justice, on remet le couvert en dégainant les oukases. Un climat délétère pour le moins dommageable.


Audiard disait que l'on reconnaissait certaines personnes par leur faculté à tout oser tandis qu'un adage identifie la même catégorie de gens par leur obstination à ne jamais changer d'avis. Deux approches pour une même entité à la philosophie d'un autre temps. Quant au reste, la parole revient à la FFM:


Communiqué FFM:


Le terrain militaire de Carpiagne est encore le théâtre d'une nouvelle bataille juridique opposant la préfecture de Marseille au sport moto.


En 2010 déjà, cette même préfecture avait souhaité interdire le prologue d'une épreuve d'enduro se déroulant dans le camp militaire de Carpiagne (13) ,champs de manoeuvre des chars Leclerc de l'armée française.


Les motivations du Préfet,notamment les risques d'érosion des sols(!),avaient été jugées peu convaincantes par le Juge Administratif qui avait suspendu son arrêté.


Aujourd'hui,le Préfet des Bouches-du-Rhône récidive en interdisant à nouveau la même manifestation avec des arguments encore plus stupéfiants.


Il évoque notamment la nécessité de promouvoir,dans ce parc national qui n'existe pas encore,«des véhicules sobres en énergie».A titre d'information,un char Leclerc consomme plus de 300 litres/100km.


Plus grave encore,mis à part un plaidoyer sur l'environnement et la sauvegarde de la planète digne d'un leader d'Europe Ecologie, cette préfecture n'invoque pas le moindre argument juridique valable pour justifier son interdiction d'un sport pourtant reconnu d'intérêt général par l'article L100-1 du Code du Sport.


La Fédération entend ne pas en rester là et donnera les suites qu'il conviendra à cette nouvelle affaire afin de défendre son club et ses activités.


Mots clés :

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

J'espère que tout va bien dans sa préfecture, parce que pour avoir rien d'autre à faire qu'emmerder et empecher les citoyens d'assouvir leur passion, il doit n'avoir plus aucun dossier à traiter. A trop prendre les gens pour des cons, ce qui est la grande mode en ce moment, faut pas s'étonner que çà parte en vrille

Par Anonyme

Super expressions ! Alors que cette nouvelle interdiction devrait soulever le peuple, vous employez "casus belli" et "occire". Le 1er est latin pour signifier : cas de guerre, le second veut ou voulait dire : tuer, mais plus employé depuis 'un siècle, car très familier et archaïque. Ensuite on passe à oukases qui signifie, déçision arbitraire. SUPER, avec ça, les lecteurs retiendrons qu'ils n'ont rien compris, comme moi, alors que ce nouveau cas intolérable est d'une importance capitale qui donne la preuve de la non démocratie chez nous. Félicitations. Espérons que la FFM ne va pas lacher, mais le pouvoir est le plus fort.

Par Anonyme

bonsoir une petite réaction. Encore un préfet qui veut une place plus belle ou un meilleur poste; c'est vrai que dans ce coin, les préfets se font habituellement plus connaître en brulant les paillottes. Ce Préfet, il n' aurait pas des sujets plus important à traiter du côté de Marseille; en matière sociale, sécurité,  économiques. Il n'a que cela à faire de s'occuper d'un enduro en plein camp militaire. Il faut être sérieux  M le Préfet. Cela veut donc dire que M Le Préfet veut tout faire pour protéger l'environnement. Pourtant, la décharge d'ordures ménagères du côté de Marseille a fonctionné pendant des années sans arrêté préfectoral et aujourd'hui encore; il y a sans doute des priorités M le Préfet. Ici, on parle de motos! Au fait, n'oubliez pas de ranger votre voiture d'état M le Préfet et de prendre votre vélo; ça c'est écolo. Si vous pouviez aussi à ne pas trop dépenser notre argent M Le Préfet pour de telles affaires sachant que cela va finir au TA ou une autre juridiction. Faites en sorte que vos personnels soient compétents et évitent d'écrire ou de vous faire écrire des bêtises; ce serait un investissement "durable". Merci Allez la FFM, il faut réagir et fermement.

Par Anonyme

quoi de plus débille les arguments de ce préfet... il faut être écolo! ok avec ça je suis d'accord, mais c'est quoi être écolo? Il ne faut pas oublier M. Le prefet que ces toutes ces personnes qui pratiques des sports comme l'enduro qui entretiennent nos forets, qui font en sorte de déblayer les chemins, La forets et les espaces naturels sont leur terrains de jeu, ils sont donc les premiers a vouloir protéger ces espaces... Ce ne sont pas des talibans qui cherchent juste à ramener un peu CO2 dans des lieux naturels. En tous cas bon courage à la FFM pour ce combat, et je pense qu'utiliser les premier arguments de ce préfets "érosions des sols" (c'est sur qu'une petite enduro fera beaucoup plus de dégat qu'un char Leclerc) pour montrer qu'il s'acharne contre quelque chose de légal, ça peut facilement le décrédibiliser !!!!

Par Anonyme

A Jacques Bolle et toute son équipe, ne le lâchait pas celui-là, mais s'il continue à faire chier les motos, c'est qu'il a la bénédiction du haut de la pyramide....ne nous voilons pas la face. Et comme l'indique Emboucane, dans le 13, le plus gros problème, ce sont les motos dans les chemins. Et puis merci à en français pour la traduction.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire