Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

FFM : Pollution en CO 2 de l'activité moto, la FFM met les points sur les "i"

Dans Moto / Sport

FFM : Pollution en CO 2 de l'activité moto, la FFM met les points sur les "i"

Il y a des mises au point qui valent le coup d'être faites.


Vous le savez tous, la seule chose qui pollue notre pauvre planète, c'est la moto à entendre nos détracteurs.


Nous en avons eu voici peu un bon exemple avec le projet d'interdire certains centres-villes aux motos dites « vieilles », type 125 XLR qui consomme à peine 3 litres aux 100 kms mais la bénédiction d'y circuler avec une voiture neuve équipée d'un 3 litres turbo diesel ou un poids lourd de 44 tonnes !


Imaginons l'impact "carbone" d'une seule réunion du G 20 !


A côté du transport, de l'industrie, de l'agriculture, la pollution de l'activité moto est inexistante.


La FFM vient de nous communiquer un bilan intéressant de la pollution du sport motocycliste.


UNE EMPREINTE NEGLIGEABLE


La Fédération Française de Motocyclisme (FFM), tout comme quatre autres fédérations sportives, s'était portée volontaire auprès du Ministère des Sports et de l'Agence pour l'Environnement et la Maîtrise de l'Energie (ADEME) afin de réaliser un bilan carbone de ses activités.


Ce bilan inclut l'essentiel de l'activité fédérale et notamment ses manifestations sportives.


Le constat est éloquent, l'impact carbone des motos de compétition est insignifiant (moins de 3% de l'empreinte totale des activités de la FFM), il représente l'équivalent du kilométrage annuel de six semi-remorques de transport.


L'essentiel de l'impact carbone de la Fédération Française de Motocyclisme est généré par les déplacements, principalement ceux des spectateurs, ce qui est comparable à toute réunion publique qu'elle soit sportive, culturelle ou . . . politique !


Le bilan total des émissions de la Fédération Française de Motocyclisme est de 35.000 tonnes de CO2, soit vingt vols aller-retour Paris/New York.


Sachant que plusieurs de nos manifestations telles que l'Enduropale du Touquet ou le Grand Prix de France de Vitesse accueillent plus de 100 000 spectateurs, on peut objectivement en déduire que le sport motocycliste n'a quasiment pas d'impact sur l'environnement.


Le bilan carbone complet de la Fédération Française de Moto est disponible sur simple demande auprès du Service Communication.


Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

je ne dirai qu'une chose : bravo la FFM et son prés pour toutes les bonnes actions entrepriuses depuis son début de mandat ; Bravo m. Bolle

Par Anonyme

De toute façon la premiere polution mondiale aujourd'hui c'est l'avion aucuns progrès au contraire ça ne cesse pas d'augmenter sans compter sur la modification du climat suffit de regarder le ciel nord ouest de la region parisienne vers20h le soir pour voir le ciel devenir gris a la place de bleu a cause de la condensation de l'air causé par les reacteurs de dizaine d'avions qui partent a cettte heure de roissy ou d'orly mais ça c'est tabou meme les écolos ferment leurs gueules la dessus...commes sur les racket d'état routiers d'ailleurs... a mediter:jap:

Par Anonyme

conso de carburant des sports mécanique en france par an: 0.003 % des carburants totaux consommés en france

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire