Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

FFMC : à la rescousse du Codever à l'assemblée nationale

Dans Moto / Pratique

FFMC : à la rescousse du Codever à l'assemblée nationale

Peut être qu'un jour, les morts de motards adeptes de la promenade en chemin s'arrêteront avec la proposition de loi du député des Bouches-du-Rhône, Michel Vauzelle, déposée le 18 novembre dernier.


Les faits sont hélas loin d'être nouveaux : un câble ou des barbelés tendus à travers un chemin par des propriétaires lassés par les passages sur leur terrain des motards pratiquant l'off-road. Mais comme ces « modifications » ne sont pas signalés (volontairement ou non) et plusieurs enduristes ont déjà perdu la vie suite à ces négligences. Le dernier en date étant un jeune de 18 ans qui est décédé le 19 juillet 2010.


Le député Michel Vauzelle, a donc déposé un projet de loi « visant à interdire l'usage de clôtures et barrages non correctement signalés et visibles en travers des lieux de passage ». La FFMC reste soucieuse de ce qu'il adviendra de cette avancée en termes de droit motard, même si à la base elle s'occupe essentiellement des usagers de la route « enrobée ». Elle apporte donc tout son soutien au Codever pour que cette loi soit votée.


La FFMC rappel que « si nous ne pouvons que condamner, sur la route comme dans les chemins, les pratiques agressives et irresponsables de certains usagers de deux-roues motorisés, nous condamnons tout aussi sévèrement l'inconscience et la bêtise de ces propriétaires qui font justice eux-mêmes et protègent leurs biens en appliquant la peine de mort. »


Quant à lui, monsieur Vauzelle conçoit que des propriétaires veulent protéger leurs biens mais pas à n'importe quel prix. Une signalisation adéquate suffirait à éviter des morts inutiles.


Source


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

 il faut preciser quand même que dans 90% des cas, c'est sur des chemin communaux et autres sentiers ouvert à la circulation que sont posés ces coupes gorges, les soi-disant proprietaires ne sont pas dans leur droit car ces obstacles ne sont pas posés sur des propriétés privées... sinon la plupart des auteurs de ces fait seraient mis faces à leurs actes devant la justice, ce qui n'est helas arrivé qu'une seule fois, et le coupable n'a eu que du surcis et une faible amende pour un meurtre ( car il faut appeler les choses par leur noms )

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire