Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

FFMC/ FFM vs Emmanuel Barde: droit de réponse sur l'obligation du port des gants. La FFMC réplique

Dans Moto / Sport

FFMC/ FFM vs Emmanuel Barde: droit de réponse sur l'obligation du port des gants. La FFMC réplique

Suite au communiqué du 7 décembre 2016 et à la lettre ouverte d'Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, la FFMC répond.


Hier nous vous parlions du droit de réponse demandé par Emmanuel Barde suite au communiqué de presse de la FFM et de la FFMC concernant le côté répressif du port des gants. Après la lettre ouverte (retrouvez la ici) voici ce qu'en dit la FFMC :


« À quel titre ?


Nous n'avons diffusé aucune information erronée ni diffamé monsieur Barbe. Dans notre communiqué de presse, la FFMC n'a fait que ce qu'elle fait depuis 37 années d'existence : défendre la pratique de la moto et exercer son droit à ne pas approuver les décisions gouvernementales qui nous concernent quand nous considérons qu'elles sont inadaptées.


En l'occurrence (et nous le répétons à nouveau puisque monsieur Barbe semble ne pas l'avoir compris), nous ne remettons pas en cause l'idée de porter des gants pour circuler au guidon d'un deux-roues motorisés, nous contestons le décret du 20 septembre dernier qui rend le port de gants « homologués » obligatoire et qui procède donc à la création d'une nouvelle infraction au Code de la route pouvant se traduire par un retrait de point, alors que ne pas porter de gants ne porte atteinte à personne d'autre que l'usager incriminé et que l'obligation d'en porter ne fera pas bouger une ligne sur les bilans annuels de la sécurité routière.


FFMC/ FFM vs Emmanuel Barde: droit de réponse sur l'obligation du port des gants. La FFMC réplique


Quelle que soit la réaffirmation du délégué interministériel dans ses croyances en une vision répressive de la sécurité routière qui n'est pas et qui ne sera jamais la nôtre, ce droit de réponse sur notre site, nous lui accordons bien volontiers tant il illustre (hélas) le dialogue de sourds auquel monsieur Barbe nous confine depuis sa nomination à la circulation en avril 2015.


Il nous permet également de réaffirmer notre position en faveur d'une prise en compte des enjeux de sécurité routière par le prisme de la pédagogie, de l'information sincère et distanciée des pressions politiques et commerciales et surtout de la libre acceptation par les intéressés des enjeux qui les engagent.


C'est ce qui fonde les raisons d'exister de la FFMC et en nous jetant le gant par cette demande d'un droit de réponse, monsieur Barbe nous conforte dans nos arguments tout en nous donnant le plaisir et la légitimité de les exprimer encore et toujours.


Rien que pour cela, qu'il en soit remercié. »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire