Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Ford va licencier partout dans le monde

Dans Economie / Politique / Social

Ford va licencier partout dans le monde

Chez Ford, ça ne semble plus aller très fort. L’ovale bleu ne tourne plus très rond et semble être entré dans un cercle vicieux alimenté par le ralentissement des marchés automobiles américain et chinois. La marque qui est dans le premier carré des groupes automobiles doit faire des économies et améliorer sa rentabilité, ce qui est synonyme de compression du personnel. Un triangle infernal que regarde avec angoisse le site de Blanquefort qui emploie notamment un certain Philippe Poutou. Un candidat au licenciement ?

La nouvelle est comme un coup de tonnerre et a de quoi déclencher les foudres des personnels de Ford. Le constructeur envisage en effet de se séparer de 10 % de ses effectifs répartis dans le monde. Comme ces derniers sont estimés à 202 000 personnes, ce sont donc 20 000 d’entre elles qui sont susceptibles de passer à la trappe.

En début d’année, le constructeur de Dearborn avait pourtant annoncé le recrutement de 700 salariés dans l’État du Michigan afin de calmer la colère du nouveau Président des États-Unis. Donal Trump voyait en effet d’un mauvais œil la délocalisation au Mexique. Mais la réalité a rattrapé Ford dont son président Mark Fields est sous la pression des actionnaires. L’objectif ? Mettre en œuvre une cure d’austérité qui permettrait d’économiser quelque trois milliards de dollars dès cette année.

Les choses ne s’annoncent pas simples pour Ford qui doit faire face à la fois au recul de ses ventes et à une hausse de 7 % de ses coûts, principalement à cause d’une hausse des prix des matières premières, des contrats de garantie de qualité et des investissements. Par ailleurs, les experts affirment que 2017 serait la première année de baisse des ventes de voitures depuis 2009 aux États-Unis.

Mots clés :

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le retour des cycles...

Par

Quant à la remarque concernant Mr Poutou, Mr Lecondé, elle est minable.

Franchement, on a vu plus respectueux.

Par

bah, Poutou est un CGTiste, c'est à dire un intouchable. et comme il est même maintenant plus connu que Martinez, Ford se gardera bien de ne pas le licencier (lui et ceux qui l'entourent), histoire d'éviter de faire trop de bruits...

en attendant, il pourra néanmoins demander à Macron de réagir... mais ça ne changera rien...

Par

En même temps c'est pas terrible comme avec Philippe poutou au boîte de vitesse avec son bac pro meca raté.. ...

Par

Ca n'a rien à voir avec ca. Je suis aux antipodes des idées de Mr Poutou. Mais Caradisiac n'a pas à faire de remarque de ce style, avec une bonne connotation politique.

C'est un forum auto, pas celui du Figaro ou de Marianne.

Par

Saloperie d'actionnaires... J'aimerais bien que quelqu'un les licencies ceux la...

Par

En réponse à jeanno_74

Quant à la remarque concernant Mr Poutou, Mr Lecondé, elle est minable.

Franchement, on a vu plus respectueux.

respectueux de quoi? ce type représente cet immobilisme qui sclérose nos usines par le biais des syndicats qui ne représentent qu'eux même.

puis au final ces tous les salariées qui trinquent avec la fermeture des sites de production; rrrrrrrrrgh!

Par

En réponse à jeanno_74

Quant à la remarque concernant Mr Poutou, Mr Lecondé, elle est minable.

Franchement, on a vu plus respectueux.

C'est possible que l'on est vu plus respectueux...mais justement pas cet individu.

Par

En réponse à Yoan0

respectueux de quoi? ce type représente cet immobilisme qui sclérose nos usines par le biais des syndicats qui ne représentent qu'eux même.

puis au final ces tous les salariées qui trinquent avec la fermeture des sites de production; rrrrrrrrrgh!

l'allusion à Philippe Poutou ne me choque pas.Cette usine Ford de Blanquefort est dans la tourmente depuis des décennies (menaces de fermeture, promesses d'investissements....selon les cycles du secteur) et notre ami Philippe (hors toute considération politique) est plus crédible et sympathique que le "facteur" qu'il remplace et qui lui ne risquait pas sa place de même façon.

Par

Méthode vieille comme le capitalisme .. on ne peut pas économiser sur les coûts en delocalisant , alors on "optimise" la fabrication et on lisencit.. pour satisfaire l'appétit des actionnaires. . Et ça continura tout le temps, l'année prochaine faudra présenter un meilleur bilan aux actionnaires, leur verser plus de dividendes donc faire encore plus d'économies ..c'est le système capitaliste, avide de croissance, qui pousse même certains groupes à tricher pour être compétitif .ça touche tout le système, du kilo de farine à l'automobile.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire