Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Francis Aspe, le manager de KTM HDI, fait le point sur la saison et sur ses espoirs 2010

Dans Moto / Sport

Francis Aspe, le manager de KTM HDI, fait le point sur la saison et sur ses espoirs 2010

KTM HDI fait depuis quelques années parti du décor du mondial. Avec des motos fournies par KTM France, l'équipe a pris de l'expérience et voit ses ambitions grandir. Nous avions pu entrer sous le auvent du Team en début d'année dernière.


Son pilote phare cette année, Anthony Boissière, n'a pas réalisé la saison espérée.


Son premier GP 2009 s'est terminé au bout de 150 mètres, ce qui engage mal une saison pleine d'ambitions.


Francis Aspe, le manager du Team, revient sur cette année 2009, avec la découverte d'Arnaud Tonus, puis il nous parle de 2010, avec une certaine Livia Lancelot sous son auvent.


Francis, tu commences 2009 avec Anthony Boissière et Arnaud Tonus, quel était l'objectif pour Anthony en MX 2.


C'était de nous faire un top 5 mondial, surtout qu'il nous avait fait voir à la fin de l'année dernière qu'il avait la vitesse, avec les Nations, les bons résultats qu'il avait eu en fin d'année. Donc on avait de gros objectifs pour Anthony et lui de gros objectifs pour lui-même.


Dès la première course à Valence, on a vu qu'il était dans le coup, au championnat de France ça c'est très bien passé aussi, il remporte la première épreuve, c'était plutôt positif.


Au premier GP à Faenza, Anthony fait 150 mètres et se blesse dans la chute, la saison est mal engagée.


Oui, il se blesse au départ de la première épreuve du mondial, il est resté sans rouler pendant quelques semaines, et puis voilà, la saison est déjà par terre en terme d'objectif parce que, on peut pas rattraper cela.


Il revient à Valkenswaard et tombe sur la tête, rien ne veut aller.


Il se reblesse de suite à Valkenswaard, il était pas frais, il se blesse aux cervicales, finalement, ce n'était pas grand chose. Il fait l'impasse sur Agueda pour bien se préparer pour Bellpuig, et ça a payé, à Pellpuig, il était frais, tout était prêt pour ce GP.


Pour son retour en Espagne justement, il gagne une manche, c'est que l'homme et la moto vont bien.


Ca c'était magnifique, on sait que Anthony est capable, on savait qu'on avait une bonne moto, le problème, c'est la récurrence, il faut être capable de le refaire tous les week-end.


Après le GP de France à Ernée, Anthony replonge dans le mauvais, République Tchèque 0-0, c'est une passe très mauvaise, et deux GP dans le sable ou il galère vraiment.


Et oui, malheureusement, il a encore enchaîné quelques pépins physiques, je crois que le doute a commencé à s'installer et puis c'est fini. Ca a été une saison en demi-teinte pour lui et pour nous.


Il n'y est pour rien, nous non plus, ce sont les aléas du sport. On aurait aimé clôturer une saison plus jolie, mais une fois de plus, les blessures en ont décidé autrement.


Arnaud Tonus roule très bien en Bulgarie et au Portugal, ensuite, c'est moins bien.


Oui, Arnaud nous a fait un gros début de saison, il manquait de vitesse en arrivant chez nous, il venait de l'Europe, il s'est très bien entraîné l'hiver, et puis je penses qu'il a payé physiquement ce début de saison à partir du mois de juin, ça a été plus dur pour lui, il a commencé à se poser des questions parce qu'il y arrivé plus difficilement, les courses ont été un peu moins jolies que ce quelles ont été en début de saison.


Il a fait un bon GP de France et après c'était un peu en dents de scies. Mais ça reste pour nous une belle découverte parce quand on l'a rencontré l'an dernier, personne n'aurait trop parié sur Tonus.


Il a fait une belle saison, ce qui lui permet d'intégrer le Team Teka Suzuki.


La satisfaction, c'est d'avoir deux bons pilotes pour 2010 et que nos pilotes 2009 aient trouvé de bons guidons pour 2010, ça c'est important.


Entre tes motos et les KTM usines, il y a-t-il une grosse différence.


C'est difficile à dire, on a pas essayé les motos d'usine, Marvin n'a pas essayé les notres, mais je pense qu'il y a une différence, c'est évident, est-ce que cette différence peut nous empêcher de gagner une manche, non. Nous sommes encore dans un sport ou la prépondérance, c'est le pilotage, la moto, c'est beaucoup, mais c'est surtout le niveau et l'envie du pilote qui font le reste.


Moi, je suis convaincu qu'on a des motos capables d'être championnes du monde. J'en tiens pour preuve qu'on a « récupéré » Valentin, il était dans un Team semi-usine, Junior Factory KTM, il a commencé à rouler sur nos motos et nous a rassuré grandement sur nos motos.


Tu te sépares de tes deux pilotes Anthony et Arnaud, Anthony, t'avais pas le choix.


Anthony, de fait j'avais pas le choix, il doit monter en MX 1, on avait fait deux saisons et Arnaud a été contacté par toutes les usines, il avait le choix, je pense qu' au départ, il était dans l'optique de rester avec nous et la proposition de Teka était vraiment super. C'est une belle histoire, on est parti bien, on est pas fâché avec Arnaud, il serait parti pour un Team privé, je n'aurais pas compris mais pour un Team Factory, c'est logique.


Tu es parti en 2010 pour avoir un seul pilote garçon puisse que Livia va rouler pour HDI.


Oui, moi, je suis un Team privé, donc limité en budget, je suis fourni par KTM France, Livia est un pilote à part entière. Nous aurons malgré tout trois pilotes, j'ai un pilote qui amène un budget, c'est Frédéric qui s'en est occupé, ça va se signer cette semaine, c'est Mathias Bellino, qui va rouler en MX 1.


On l'a vu rouler, il est beaucoup plus doué sur une 450 que sur une 250, quand on voit le cas Clément Desalle qui n'est pas passé par le MX 2, il y a peut-être quelque chose à faire de différent.


En MX 2, il a un handicap par sa taille et son poids, quand vous rendez 20 kgs, c'est pas possible à compenser. Nous c'est ce qu'on pense, Mathias est d'accord avec ça, donc on pense qu'on a un bon coup à jouer.


Avec la venue de Livia, KTM s'assure pratiquement le titre féminin 2010.


Oui avec l'Allemande Stéphanie Laier et Livia, c'est sur, Pit Beirer était très content que nous prenions Livia, Livia a une excellente image en France, c'est super.


J'ai toujours apprécié Livia en tant que personne, c'est une grande professionnelle. Livia a déjà roulé sur la moto, ça fait 15 jours qu'on travaille ensemble, on a beaucoup de plaisir à travailler avec elle.


Les objectifs 2010 chez HDI sont-ils à la hausse.


C'est un top 3 avec Valentin, chez KTM, il me l'on donné pour ça, l'an dernier, il gagne Valence.
Valentin, il s'est blessé pour sa première année de mondial, il est capable, moi, j'y crois. Et le titre pour Livia, bien sur, dans sa tête, c'est très clair.


Ca fera quatre ans que le Team est en mondial, c'était dans nos objectifs d'être capable de jouer des titres mondiaux.


Merci Francis, bonne préparation hivernale et à bientôt.


Francis Aspe, le manager de KTM HDI, fait le point sur la saison et sur ses espoirs 2010


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire