Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

FSBK de Magny Cours : le podium de la diversité en Superbike

Dans Moto / Sport

FSBK de Magny Cours : le podium de la diversité en Superbike

Le circuit de Nevers Magny-Cours a été le théâtre de belles courses tout au long de cette journée ensoleillée. Le 5ème rendez vous du Championnat de France Superbike a tenu toutes ses promesses avec en vainqueurs du jour Grégory Leblanc, Mathieu ginès, Christophe Arciero, Hugo Clere, l'équipage Delannoy / Lavorel et Laurent Aymonin.


Retour sur cette journée de samedi :


Superbike


Grégory Leblanc signe une nouvelle victoire sur le tracé Nivernais en imposant son rythme. Intouchable, le pilote Kawasaki rajoute cinq unités à son avance sur son dauphin Julien Da Costa qui termine deuxième aujourd'hui. David Muscat complète le podium après une belle bagarre avec le pilote Suzuki.


Les essais chronométrés : Grégory Leblanc (Kawasaki, Pirelli) réussit en bouclant seulement 4 tours à prendre la pole position en 1:41.199. Le reste du top 6 a été très changeant tout au long de la séance. Julien Da Costa (Suzuki, Dunlop) finit par s'imposer dans ce groupe avec son meilleur temps en 1:41.546. Son coéquipier Etienne Masson le suit à une demie seconde en réalisant son tour le plus rapide 24 millièmes plus vite que David Muscat (Ducati, Michelin) quatrième. Thomas Metro (Kawasaki, Pirelli) et Guillaume Dietrich (BMW, Dunlop) complètent la seconde ligne.


La course : Grégory Leblanc signe le meilleur départ devant Julien Da Costa et David Muscat. Inexorablement, le pilote Kawasaki s'échappe. Au 4ème tour, il compte 2.3 secondes d'avance sur Da Costa qui est sous la pression de Muscat (+0.7s). Etienne Masson est isolé en 4ème place et laisse Guillaume Dietrich, Axel Maurin, Thomas Metro et Jonathan Hardt se battre pour la 5ème place. Entrée du Safety Car pour permettre aux commissaires de rendre la piste propre suite à la chute d'un concurrent. Tous les écarts sont réduits à néant durant les deux tours de procédure. Lorsqu'au 8ème tour la course reprend ses droits, Grégory Leblanc met les bouchées doubles et colle 2.7 secondes dans ce tour. Muscat en profite d'une petite erreur de Da Costa pour lui prendre la seconde place. Dietrich et Masson sont juste derrière. Durant la seconde partie de course, Grégor y Leblanc s'envole vers la victoire. Da Costa reprend la 2ème place et se met à l'abri du pilote Ducati. Etienne Masson prend la 4ème place au détriment de Dietrich. Axel Maurin en difficulté tente une dernière attaque dans le dernier virage pour le gain de la 6ème place et part à la faute. Il ne peut repartir.


Le podium donne donc trois machines et trois manufacturiers différents. Ce sont ces derniers, représentés par Maryline Lesoeur la directrice Marketing de Pirelli, Jean-Félix Bazelin, le responsable Europe de la compétition de Dunlop et Piero Taramasso le responsable Monde Compétition deux roues de Michelin qui ont remis les trophées.


Supersport


L'arrivée d'un nouveau coéquipier au sein de la Dark Dog Academy n'a pas fait trembler Mathieu Gines qui remporte une nouvelle victoire. Seul pilote a avoir réussi a suivre son rythme jusqu'au bout de la course sans jamais avoir vraiment été en mesure de l'inquiéter, Nicolas Salchaud prend la seconde place. Lucas Mahias complète le podium pour sa première apparition chez les jaunes et noirs.


Les essais chronométrés : Depuis la dernière course de Ledenon, Lucas Mahias a changé de machine et d'équipe puisqu'il est désormais sur une Yamaha chaussée de Dunlop (contre la MV Agusta / Pirelli) et coéquipier de Mathieu Gines au sein de la Dark Dog Academy. L'adaptation semble bonne pour lui puisqu'il signe le 3ème temps à seulement 106 millièmes de la pole détenue par Valentin Debise (Honda, Dunlop) en 1:44.640. Mathieu Gines a longtemps eu la pole provisoire mais il l'a perd dans les derniers moments de la séance pour 14 millièmes. Kevin Longearet (Yamaha, Pirelli) Nicolas Salchaud (Kawasaki, Pirelli) et Robin Camus (Suzuki, Pirelli) se retrouvent en seconde ligne de la grille de départ de la course


La course : Valentin Debise effectue les deux premiers tours en tête avec Mathieu Gines, Nicolas Salchaud, Lucas Mahias et Thibaud Bertin collés à son dosseret de selle. Au 3ème tour, Ginès passe et hausse le rythme. Salchaud l'imite deux tours plus tard et se retrouve à être le seul à suivre l'homme de tête. Derrière, la lutte pour compléter le podium est magnifique. Mahias prend une légère option dans le 10ème tour. Debise et Bertin s'échangent de place plusieurs fois et restent menaçant pour la 3ème place. Dans le dernier tour, lors une nouvelle attaque, Bertin part à la faute dans le virage du « Château d'Eau ». Il parvient à repartir et à marquer les points de la 8ème place. Ginès l'emporte donc devant Salchaud et Mahias qui monte sur le podium pour sa première course aux couleurs de la Dark Dog Academy.


Moto 3


Rénald Castillon Gioanni a donné du fil à retordre à Christophe Arciero qui signe une belle victoire sur le tracé Nivernais. Enzo Boulom rate le podium sur problème mécanique dans le dernier tour et permet à Corentin Brenon de monter sur son deuxième podium de l'année.


Les essais chronométrés : parmi les wild cards du week-end, on peut noter la présence de Renald Castillon Gioanni et de Loris Cresson. Christophe Arciero signe le meilleur temps en 1:52.591. Castillon Gioanni et Enzo Boulom se sont bien bagarrés pour le second temps et c'est le wild card qui prend finalement l'avantage pour 16 centièmes. Boulom complète la première ligne et représente le premier pilote du Challenge de l'Avenir FFM. Sur la deuxième ligne de la grille de départ, reléguée à plus de deux secondes de la pole, on retrouve Loris Cresson et deux autres pensionnaires du Challenge de l'Avenir FFM : Loic Arbelet Karl Croix.


La course : Christophe Arciero réalise le meilleur départ en bouclant le premier tour en tête devant Rénald Castillon Gioanni et Enzo Boulom. Dans les premiers tours, le trio de tête est groupé en quelques dixièmes. A mi-course, ils sont toujours roues dans roues. Au 8ème tour une attaque de Castillon Gioanni est couronnée de succès mais la réplique d'Arciero ne se fait pas attendre. Boulom a perdu un peu de terrain. Arciero et Castillon Gioanni poursuivent leur duel tandis que Boulom a un ennui mécanique qui le contraint à l'abandon. Corentin Brenon hérite de la 3ème place sur le podium et premier du Challenge de l'Avenir FFM. Dans le dernier tour, avec les positions ne changent pas et donne Arciero, Castillon Gioanni et Brenon.


Pirelli 600


Telle la fable de Lafontaine, Morgan Berchet a appris à ses dépends que la course se termine lorsque le drapeau à damiers est agité. Dans la confusion, il laisse échapper une victoire pourtant promise après la course délivrée pendant 11 tours sur 12. Hugo Clere remporte sa première victoire tandis que Kevin Meco profite des déboires des certains concurrents pour accéder à la 3ème marche du podium.


Les essais chronométrés : le soleil accompagne les jeunes pilotes du Pirelli 600 pour la première séance de la journée. Morgan Berchet (Yamaha, team PMR) domine pratiquement toute la séance mais se fait souffler la pole position par Thibaut Gourin (Yamaha, GMT 94) dans les toutes dernières minutes pour 0.211 seconde. Corentin Juillet (Kawasaki, UP Racing) se hisse en première ligne, devant Gaetan Gouget (Yamaha, JLD Racing), Pierre Texier (Yamaha, Tex Racing) et Hugo Clere (Yamaha, SLMoteurs) qui forment la seconde ligne de la grille de départ de la course de cet après midi.


La course : les Pirelli 600 ouvrent le bal des courses sous un soleil bien présent et de hautes températures. Thibaud Gourin boucle les deux premiers tours en tête mais chute dans la dernière partie de son 3ème tour et laisse sa place à Morgan Berchet. Il a Hugo Clere, Pierre Texier et Corentin Juillet derrière lui. Juillet chute dans le Chute dans le 6ème tour et repart très loin de sa place. Texier part à la faute à son tour aux 8ème tour. Devant, Berchet est toujours en tête devant Clere et c'est Maxime Cudeville qui hérite de la 3ème place. En bagarre avec Kevin Meco, Cudeville s'incline dans le 10ème tour.


Coup de théâtre à l'entame du dernier tour puisque Morgan Berchet croit avoir terminé la course et coupe son effort. Clere le double et, le temps qu'il réalise son erreur, il est trop tard pour finir sur la plus haute marche du podi um. Néanmoins, dû à l'important écart entre le duo de tête et le 3ème finit second de la course devant Meco.


Side Cars


Fin de course chaotique pour les Side Cars avec une double chute et de l'huile sur la piste. Delannoy / Lavorel remportent un nouveau succès devant Huet / Arifon et Le Bail Chaigneau.


Les essais chronométrés : Delannoy / Lavorel et Huet / Arifon se sont échangés leurs places en haut de la feuille des temps pendant toute la séance. Ce sont les champions de France sortant qui s'impose pour 0.732 seconde devant les Bretons. Le Bail / Chaigneau prennent la 3ème place juste devant Brunazzi / Rigondeau. En F2, Clerc / Lavorel signent le meilleur temps (9ème au général) devant Estelle Leblond / Farnier et les Olliger.


La course : Huet / Arifon prennent le meilleur départ devant Delannoy / Lavorel. Un beau duel entre les deux équipages pendant tout le début de course a lieu. Au 4ème tour Delannoy / Lavorel passe en tête. Au tour suivant ils font un écart. Le duo de tête se retrouve rapidement rejoint par leurs poursuivants. Au 6ème tour, Le Bail / Chaigneau gagnent deux places et prennent les commandes. Deux tours après, Delannoy / Lavorel repassent devant avec derrière eux Huet / Arifon. La course se trouve alors arrêtée avant son terme sur drapeau rouge suite à la chute de deux équipages et à la présence d'huile sur la piste. Le classement du 8ème tour est retenu et donne en F1 Delannoy / Lavorel, Huet / Arifon et Le Bail / Chaigneau et en F2 Clerc / Lavorel, Leblond François / Roussel et Olliger père et fils.


European Bikes


Essais chronométrés : Nicolas Trolard (Ducati) signe une nouvelle pole position devant Lionel Ancelin (Ducati) et Laurent Aymonin (BMW). Adrien Protat est 4ème et Stéphane Coutelle, Journaliste à Moto Journal présent ce week-end en wild card sur une Ducati Panigale est 5ème.


La course : Laurent Aymonin remporte la course devant Nicolas Trolard et Lionel Ancelin. Adrien Protat est tombé dans le 4ème tour et a du abandonner. Stéphane Coutelle est 8ème.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire