Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

FSBK Dijon : 1er titre de champion de France attribué à Christophe Arciero en Moto3 !

Dans Moto / Sport

FSBK Dijon : 1er titre de champion de France attribué à Christophe Arciero en Moto3 !

Le premier titre de la cuvée 2013 a été attribué à l'issue de la course de Moto3 et concerne Christophe Arciero qui y met la manière avec la victoire en prime. Le beau temps a accompagné toute la journée et a permis au spectacle d'être grandiose. Avec des courses ultra serrées, les héros du jour s'appelle Grégory Leblanc (Superbike), Mathieu Ginès (Supersport), Christophe Arciero (Moto3) Morgan Berchet (Pirelli 600) Michel Amalric (European Bikes) et le tandem Delannnoy / Lavorel (Side Car).


Retour sur cette journée de Samedi :


Superbike


Gregory Leblanc, malgré une petite chute lors des essais qualificatifs, a dominé la course et a fait un pas de plus vers le titre. Son principal adversaire au titre, Julien Da Costa termine au pied du podium après une course compliquée. La relève s'est montrée en grande forme avec sur le podium Etienne Masson et Axel Maurin.


Les essais chronométrés : Grégory Leblanc (Kawasaki, Pirelli) et Julien Da Costa (Suzuki, Dunlop) ont connu quelques soucis avec, en début de séance, une chute à mettre au crédit de chacun. Axel Maurin (Kawasaki, Pirelli) qui évolue à domicile en profite pour aligner des tours très rapides et pour signer la pole position en 1:20.231. Etienne Masson (Suzuki, Dunlop) se rapproche à un dixième tandis que Leblanc, malgré sa chute et le fait qu'il n'ait pas repris la piste, prend le 3ème temps. Nicolas Pouhair (BMW, Dunlop) signe une très belle 4ème place juste devant Da Costa qui partira donc de la 2ème ligne de la grille de départ. Jonathan Hardt complète cette deuxième ligne.


La course : Etienne Masson réalise le meilleur départ juste devant Axel Maurin et Grégory Leblanc. Le Blanc ne tarde pas à prendre les choses en main et prend les commandes avant la fin du premier tour devant Maurin, Masson et Da Costa. Au 3ème tour, Muscat trouve l'ouverture sur Da Costa et lui prend la 4ème place. Devant, Le Blanc creuse l'écart et entame un cavalier seul qui sera salué par le drapeau à damiers au 16ème tour. Maurin et Masson sont à la lutte pour la deuxième place. Masson passe au 7ème tour et Muscat recolle au duo en emmenant dans sa roue Da Costa. Le groupe suivant est relégué à deux secondes et il est mené par Guillaume Dietrich. Masson parvient à se mettre à l'abri et laisse ses trois poursuivants directs s'expliquer pour l'attribution de la dernière marche du podium. Maurin résiste bien et Muscat doit conjuguer avec les attaques de Da Costa. Derrière, Julien Enjolras double Dietrich qui part à la faute dans le 12ème tour. Au tour suivant, Muscat se fait doubler et semble avoir des soucis avec sa machine puisqu'il perd rapidement du terrain. Da Costa tente de revenir sur Maurin. A l'entame du dernier tour, si les deux premières marches du podium semblent attribuées, Da Costa revient très fort sur Maurin. Au contact l'un de l'autre, Maurin parvient malgré tout à conserver sa place sur le podium. David Muscat finit 5ème et Julien Enjolras 6ème.


Supersport


Un duel fratricide entre pilotes de la Dark Dog Academy a tenu en haleine tout le monde durant toute la course. Mathieu Ginès parvient à arracher la victoire sur le fil face à un Lucas Mahias en grande forme. Valentin Debise, revenu dans la course au titre suite à la décision du TNDA, prend la 3ème place juste devant Nicolas Salchaud.


Les essais chronométrés : Tout juste revenu du GP de Brno où il s'est fait remarqué au guidon d'une Moto2 française, Lucas Mahias (Yamaha, Dunlop) signe le meilleur temps de la séance en 1:21.544. Il devance de 0.233 seconde son coéquipier et leader du championnat Mathieu Gines, et de 382 millièmes Valentin Debise (Honda, Dunlop). Placé juste derrière à 15 millièmes, Nicolas Salchaud (Kawasaki, Pirelli) complète le top 4 en étant le dernier pilote à rouler en moins de 1:22. Il aura à côté de lui en seconde ligne Robin Camus (Suzuki, Pirelli) et David Perret (MV Agusta, Pirelli). Avec le top 5 contenu en 7 dixièmes, la course s'annonce très disputée.


La Course : Lucas Mahias et Mathieu Gines se sont livrés à une course en tête époustouflante. Sauf au 10ème tour où ils étaient séparés de 2 dixièmes, ils ont parcouru les 15 autres tours de la finale à moins de un dixième l'un de l'autre. Valentin Debise et Nicolas Salchaud se sont mêlés un temps à la bagarre pour la victoire mais, au 14ème tour, Salchaud commet une petite erreur qui scinde le groupe en deux. A l'arrivée, Mathieu Ginès l'emporte sur le fil face à son coéquipier Lucas Mahias tandis que Valentin Debise s'impose sur le podium devant Nicolas Salchaud. Derrière, un groupe de 3 pilotes s'est livré à une superbe bagarre que David Perret gagne face à Thibaut Bertin et Kevin Longearet.


Moto 3


Très belle course à trois pilotes qui se termine par la victoire de Christophe Arciero qui en profite pour empocher le titre de Champion de France Moto3 2103 trois manches avant la fin. Enzo Boulom a encore fait sensation en se battant pour la victoire au guidon de sa Moto3 Challenge de l'Avenir FFM.


Les essais chronométrés : séance très animée sous le soleil de la Bourgogne avec une lutte à 3 pour la pole entre Renald Castillon Gioanni, Christophe Arciero et Enzo Boulom qui confirme sa montée en puissance vue à Magny Cours. Après plusieurs changements, c'est finalement Arciero qui est le plus rapide en 1:27.843. Il devance de 256 millièmes Castillon Gioanni et de 343 millièmes Boulom. Arrivé à 1 seconde de ce trio de tête, Karl Croix se place en 4ème position devant Loic Arbel et Corentin Brenon pour quelques dixièmes. Avec 4 pilotes dans le top 6, le Challenge de l'Avenir FFM est fort bien représenté.


La course : Enzo Boulom réalise un excellent départ mais se fait souffler le premier tour pour 7 millièmes par Christophe Arciero tandis qu'il a Rénald Castillon Gioanni à 70 millièmes. Ce premier tour est à l'image des 12 tours qui suivent. Les trois garçons jouent au jeu des aspirations, des freinages ultra tardifs (particulièrement Boulom), des passages sur la ligne à quelques millièmes. Dans le dernier tour, l'ultime virage Christophe Arciero positionné en embuscade profite du phénomène d'aspiration pour doubler Castillon Gioanni et Boulom et franchir la ligne d'arrivée en vainqueur devant Boulom et Castillon Gioanni qui sont séparés de 0.01 seconde. Derrière, Kar Croix a tenu le rythme de ce trio pendant 2 tours mais se retrouve isolé durant le reste de la course à la 4ème position. Corentin Brenon sort vainqueur de son duel ultra serré avec Loic Arbel. Avec plus de 75 points d'avance sur le second, Christophe Arciero devient champion de France Moto3 2013 !


Pirelli 600


Le trio ultra compact composé de Morgan Berchet, Hugo Clere et Thibaut Gourin a donné une course incroyable. Morgan Berchet finit par s'imposer pour 41 millièmes… Thibaut Gourin deuxième, Hugo Clere troisième font que les écarts au classement provisoire se resserrent.


Les essais chronométrés : le soleil est de la partie à Dijon. Hugo Clere (Yamaha, SLMoteurs) et Morgan Berchet (Yamaha, PMR) se battent à coup de dixième voir de millièmes pour tenter d'obtenir la pole position. Mais dans son ultime passage, Thibaut Gourin (Yamaha, GMT94) les met d'accord en bouclant son tour le plus rapide en 1:23.457 soit 104 millièmes de mieux que Clere et 112 millièmes de mieux que Berchet. Gaetan Gouget (Yamaha, JLD Racing), Kevin Meco (Honda, Team4you) et Pierre Texier (Yamaha, Tex Racing) se retrouve juste derrière à quelques dixièmes.


Avec une première ligne en 112 millièmes et les deux première lignes dans la même seconde, la course de cet après midi s'annonce ultra serrée.


La course : les Pirelli 600 ouvrent le bal des courses sous un soleil couvert par quelques nuages. Hugo Clere prend le meilleur départ juste devant Thibaut Gourin et Morgan Berchet. Ce trio va se livrer à 14 tours de pure folie. Groupés en quelques dixièmes durant toutes les courses, les trois garçons n'ont rien lâché. Festival de dépassements, de changements de position, Morgan Berchet franchit la ligne d'arrivée avec 41 millièmes d'avance sur Thibaut Gourin et 35 centièmes sur Hugo Clere. Corentin Juillet a fait une belle course. Dans le groupe de chasse du trio de tête dès le début, il en prend le commandement au 9ème tour suite à une petite erreur de Pierre Texier. Au fil des derniers tours, Juillet creuse l'écart et s'isole au pied du podium. La course au titre est donc relancée.


European Bikes


Les essais chronométrés : Michel Amalric (BMW) signe la pole pour 6 millièmes face à Adrien Protat (Ducati) et Bruno Paita (BMW). A noter la présence de deux journalistes de Moto et Motards, Stéphane Lacaze sur une Ducati Panigale et Bader Benlekehal au guidon d'une MV Agusta F3 800. Ils se classent respectivement 24 et 22ème.


La course : Michel Amalric remporte la victoire devant Laurent Aymonin et Nicolas Trolard. Adrien Protat chute dans le premier tour et doit abandonner. Stéphane Lacaze finit 15ème et Bader Benlekehal 19ème.


Side Cars


Delannoy / Lavorel gagne une bataille de plus dans la « guerre » qui les opposent à Huet / Arifon et grappillent 5 points de plus. Le Bail / Chaigneau complètent le podium. Victoire en F2 de Clerc / Lavorel.


Les essais chronométrés : Delannoy / Lavorel ont fini par placer leur Side #1 devant celui Huet / Arifon qui ont mené le début de séance. Le Bail / Chaigneau prennent la 3ème place devant les Poret père et fils. En F2, Guignard / Poux signent le meilleur temps (6ème au général) devant Clerc / Lavorel et Leblond (fille) / Farnier.


La course : Malgré un très bon départ, Le Bail / Chaigneau cède à la pression de Huet / Arifon puis de Delannoy / Lavorel pour se retrouver en 3ème place. A mi-course ils sont isolés à cette place et y resterons jusqu'à l'arrivée. Une fois de plus, les deux derniers prétendant au titre se sont livrés à un beau duel. Huet / Arifon ont résisté un temps mais Delannoy / Lavorel sont plus rapides. Ils restent groupés encore quelques tours avant de se faire décrocher par les champions en titre. En F2, Clerc / Lavorel et Leblond Estelle / Farnier se livrent aussi à une belle bagarre qui tourne à l'avantage de Clerc / Lavorel.


A l'issue de cette journée, un concert « Rock » a été donné dans le paddock par le groupe « Central Park » qui a mis une super ambiance et a ravi tout le monde !


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire