Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

FSBK - Nogaro: Gregory Leblanc victorieux le samedi

Dans Moto / Sport

FSBK - Nogaro: Gregory Leblanc victorieux le samedi

Le circuit Paul Armagnac de Nogaro et l'ASM Armagnac Bigorre accueillent ce week-end le second rendez vous du Championnat de France Superbike. La météo peu clémente en début de journée a été en s ‘améliorant et à permis de belles courses sur une piste sèche. Ces conditions de pistes changeantes ont permis à certains pilotes de se mettre en valeur et à d'autre de confirmer leurs polyvalences.


Retour sur cette journée de Samedi.


Superbike :


Après des essais sur le séchant, Grégory Leblanc a fait une course magistrale sur une piste sèche. Il s'affirme comme le grand rival de Julien Da Costa et leur duel s'annonce serré à chaque course. Sur cette première manche, Etienne Masson et Axel Maurin ont fait forte impression puisqu'ils terminent tous les deux dans le top 6 alors qu'ils découvrent la catégorie.


Les Essais chronométrés : le circuit est de plus en plus séchant pour la séance des Superbike. David Muscat (Ducati), malgré sa grosse chute survenue hier lors des essais libres, occupe le haut de la feuille des temps dès le début de la qualification. Il faut attendre la 23ème minutes pour que Thomas Metro (Kawasaki, UP Racing) le détrône. Dans le dernier quart de la séance, Axel Maurin (Kawasaki, CMS), Muscat et Gregory Leblanc (Kawasaki, SRC) se battent pour la pole. Mais, grâce aux conditions de pistes de plus en plus sèches, le dernier tour affole les chronos. La pole change de main au dernier passage de chaque pilote et c'est finalement Etienne Masson (Suzuki, LMS) qui s'octroie le meilleur chrono devant Grégory Leblanc et Julien Da Costa (Suzuki, LMS).


La Course : Etienne Masson réussit le coup de force de rentrer dans le premier virage en tête devant son coéquipier Julien Da Costa et devant Grégory Leblanc. Da Costa le double dans le premier tour et se retrouve rapidement sous la pression de Leblanc. Durant 3 tours, Da Cosat tente de rester au contact mais le pilote Kawasaki s'éloigne inexorablement vers sa première victoire dans la catégorie reine. Da Costa reste en seconde position malgré le retour de Masson qui se fait de plus en plus menaçant jusqu'au 13 tours où des retardataires lui font perdre le contact. On retrouve donc les mêmes protagonistes qu'au Mans mais dans un ordre légèrement différent. Derrière, Guillaume Dietrich s'impose sur le fil (16 centièmes) sur David Muscat et Axel Maurin.


Supersport :


Soucieux de faire oublier son erreur mancelle et de revenir le plus vite possible en bonne position pour le titre, Mathieu Ginès a montré aujourd'hui que sa place de favori n'était pas usurpée. Avec une course bien maitrisée où il a su contenir son principal rival Nicolas Salchaud, à qui il reprend 5 points. Lucas Mahias enchaine les podiums au guidon d'une MV Agusta qu'il continue d'apprivoiser. Cette troisième marche du podium a donné lieu a de belles passes d'armes où des nouveaux venus dans la catégorie (Longearet et Bertin) montrent qu'il va falloir compter avec eux dorénavant


Les Essais chronométrés : la bruine a cessé avec l'entrée en piste des Supersport. La pole a été extrêmement disputée durant toute la séance et revient lors de son ultime passage à Mathieu Ginès (Yamaha, Dark Dog Academy). Lucas Mahias (MV Agusta, Team Pro Boost) signe le 2ème temps devant Nicolas Salchaud (Kawasaki, Team R Bike) qui confirme sa bonne forme du début de saison. De nombreuses chutes sont venues parsemer la séance avec notamment David Perret (MV Agusta, Team V2), Peter Polesso (MV Agusta, Team Pro Boost), Gregory Di Carlo (Yamaha, Dark Dog Academy) et Rémy Echard (Yamaha, team RMCCA). La grille de départ ainsi formée devrait donner lieu à de belles remontées pour la course


La Course : Mathieu Ginès voulait se rattraper après son erreur du Mans. Après avoir effectué le meilleur départ, il emmène dans sa roue Nicolas Salchaud, Cédric Tangre et Lucas Mahias. Au bout de 5 tours, le duo de tête s'échappe pour un duel de toute beauté. Même si Salchaud n'a jamais été en mesure de porter une attaque sur Ginès, ce dernier a réussi à le contenir à 3 dixièmes. Les deux hommes se sont échangés les meilleurs tours en course tout au long des 16 tours. Derrière, la bagarre pour le podium a été remportée par Lucas Mahias face à Kevin Longearet et Thibaut Bertin. Valentin Debise, après avoir mené ce groupe termine à la 6ème position et signe ainsi la plus belle remontée de la course.


Moto3 :


La venue de pilote de Grands Prix continue à Nogaro avec la présence d'Alan Techer. Prenant son rôle d'exemple très au sérieux, il a concouru avec une Moto3 du Challenge de L'avenir FFM et à montrer que le matériel utilisé pouvait permettre de se battre pour la gagne. Christophe Arciero n'a pas démérité et gagne une belle course en lutte avec lui. Les jeunes du Challenge se sont bien illustrés.


Les Essais chronométrés : le ciel se découvre de plus en plus mais la piste reste piégeuse et humide. Maximilien Bau (Challenge de l'Avenir FFM) fait forte impression avec le meilleur temps de la séance. Maximilien est le plus jeune pilote du plateau à seulement 14 ans depuis deux mois. Enzo Boulom (PMR) prend le deuxième temps à 286 millièmes tandis que Loic Arbel (Challenge de l'Avenir FFM) complète la première ligne. Alan Techer (CIP Moto3) venu en Wild Card s'est fait piégé par la piste Gersoise et se trouve à la 7ème position. Christophe Arciero (Suter) n'a pu boucler qu'un seul tour chrono mais se classe malgré tout 6ème.


La Course : parti de la 3ème ligne, Alan Techer réussit un superbe premier tour et passe en tête lors de son premier passage sur la ligne de chronométrage. Au guidon de sa moto du Challenge de l'Avenir, le pilote de Grand Prix est rejoint par Christophe Arciero et sa Moto3 Suter. Les deux pilotes vont faire le reste de la course roue dans roue. Avantagé par son moteur, Arciero double Techer dans le 8ème tour. Techer reste au contact mais ne trouve pas de faille et en parallèle, Arciero ne commet pas d'erreur. Ce dernier signe sa première victoire cette année. Derrière ce duo, on retrouve Enzo Boulom qui a fait une course isolée à la 3ème place. Corentin Brenon finit par prendre la 4ème place à Karl Croix dans un groupe de furieux de 4 pilotes.


Pirelli 600 :


Morgan Berchet confirme sa course du Mans en remportant une nouvelle victoire face à Pierre Texier, Thibaut Gourin et Hugo Clere qui ne lui ont pas rendu la tâche facile. Cette catégorie poursuit à merveille son rôle de découvreur de talent.


Les Essais chronométrés : les Pirelli 600 ouvrent le bal des essais chronométrés sous un ciel bien gris et une petite bruine. Morgan Berchet (Yamaha) prend les commandes dès le début de la séance avec une large avance sur ses concurrents. Il se fait rattraper mais améliore encore pour passer sous la barre des 1:47. A moins de deux minutes, Alexis Drain (Kawasaki) crée la surprise et améliore le chrono de référence en 1:46.833 soit 8 centièmes de mieux que Berchet. Pierre Texier (Yamaha) complète la première ligne.


La Course : Hugo Clere, malgré son départ canon et ses 5 tours en tête de la course échoue au pied du podium à l'issue d'une course haletante. Avec ses camarades Morgan Berchet, Pierre Texier et Thibaut Gourin, ils nous ont fait un festival durant 15 tours. Les quatre pilotes sont restés en bagarre pour le podium tout le temps et étaient contenu en moins d'une seconde. Dans l'avant dernier tour, Berchet reprend les commandes à Texier et s'impose pour la seconde fois de l'année. Thibaut Gourin résiste jusqu'au bout à Hugo Clere et monte sur son premier podium de cette catégorie.


Les Side Cars :


Les champions de France sortant ont su patienter pour remporter une victoire sans partage. Largement dominateurs depuis le début du week-end, ils concrétisent en course avec cette première victoire. Face à eux, Huet / Arifon confirment leurs statuts d'outsider en compagnie de Le Bail / Chaigneau habitués à croiser le fer avec les champions. En F2 Bajus / Carre s'imposent.


Les Essais chronométrés : la piste n'est pas encore parfaitement sèche mais les chronos se rapprochent des temps de référence. Delannoy / Lavorel poursuivent leurs dominations et signe une nouvelle pole position. Huet et Harifon confirment leurs places aux avant-postes en prenant le 2ème temps juste devant Le Bail / Chaigneau. En F2, Estelle Leblond / et Mélanie Farnier prennent le 6ème temps du général devant Barbier / Debroise, 7ème mais relégués à plus de 1,2 seconde.


La Course : l'averse passée, le départ des Side Car permet à Huet / Arifon de boucler le premier tour en tête devant Le Bail / Chaigneau et Delannoy / Lavorel. Durant la première moitié de course, Huet / Arifon résistent au retour des champions sortants. Au 8ème tour Delannoy / Lavorel prennent les commandes et remportent la course avec une large avance sur Huet / Arifon et Le Bail / Chaigneau qui franchissent l'arrivée avec seulement deux petits dixièmes d'écart. En F2, Bajus / Carre s'imposent face à Leblond (père) / Roussel et Leguen / Cacciolatto. Leblond (Fille) / Farnier sont 5ème F2, 13ème au général.


Les European Bikes :


la domination des twins est de moins en moins présente dans cette catégorie où les belles mécaniques européennes se disputent la victoire. BMW signe la pole, le meilleur départ et 90% de la course en tête avec Bruno Paita. Malheureusement pour eux, Ducati place deux pilotes sur les plus haute marches du podium avec le jeune Adrien Protat qui suit les traces glorieuse de son père et Nicolas Trolard à qui la victoire tendant les bras.


Les Essais chronométrés : avec quelques traces mouillées dans certains virages, le choix des pneus est compliqué pour les European Bikes. Bruno Paita (BMW) sort son épingle du jeu et signe le meilleur temps devant Nicolas Trolard (Ducati) et Michel Amalric (BMW).


La Course : une petite averse localisée sur un des virages du circuit écourte de deux tours la course des European Bike juste au moment où Nicolas Trolard reprend sa place devant Adrien Protat. En effet, le pilote Ducati a fait toute la course devant le jeune Protat (fils de…) et derrière Bruno Paita lorsque ce dernier connaît une baisse de régime pour une raison inconnue. Trolard se fait doubler à ce moment là. Trolard réplique donc deux tour plus tard mais, avec le drapeau rouge, c'est le classement du 11ème tours qui est retenu et qui donne Protat, Trolard et Amalric sur le podium.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire