Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Geely, propriétaire de Volvo, rachète Proton et Lotus

Dans Economie / Politique / Marché

Geely, propriétaire de Volvo, rachète Proton et Lotus

En 2010, le chinois Geely avait fait une très belle prise avec le rachat de Volvo. Aujourd'hui, Geely annonce une montée au capital en tant qu'actionnaire majoritaire chez Proton, mais aussi et surtout chez Lotus. La marque anglaise sort ainsi de l'incertitude et c'est plutôt une bonne nouvelle avec Geely.

Il est facile de reprocher bien des choses aux grands groupes automobiles chinois, parfois rois de la copie, parfois un peu en retard en matière de style, de motorisation et de technologie, mais le géant Geely a tout de même su faire un sacré coup gagnant en 2010 lors du rachat de Volvo. Le constructeur suédois va en effet réussir à doubler ses ventes, qui étaient à 400 000 unités par an il n'y a pas si longtemps, à 800 000 unités par an d'ici 2018. Au final, Geely a su injecter des finances tout en laissant une totale liberté d'action à Volvo qui a ainsi gardé son identité. Nous en voyons aujourd'hui le résultat puisque Volvo se montre toujours plus menaçant vers les constructeurs allemands.

 

Geely se tourne désormais vers l'avenir avec l'acquisition de deux nouvelles marques : Proton et Lotus. Le géant asiatique est actionnaire majoritaire de Proton (à hauteur de 49,9 %) et Lotus (à hauteur de 51 %), ce qui porte le nombre de marques de ce groupe à 4, à savoir Volvo, Lotus, Proton et le constructeur qui promet beaucoup dans l'électrique, Lync&Co.

 

Au premier abord, nous sommes tentés de dire que c'est une très bonne nouvelle pour Lotus. Si Geely adopte la même stratégie qu'avec Volvo, cela veut dire que Lotus pourra continuer son existence en conservant son ADN, mais avec des finances désormais un peu plus stables. Espérons en tout cas pour le constructeur anglais que la vie soit maintenant un long fleuve tranquille.

 

L'an dernier, Lotus avait déjà remonté la pente en réduisant nettement les pertes, grâce, notamment, à l'Evora. La marque, anciennement filiale du malaisien DRB-Hicorn, devrait renouer cette année avec les profits, et l'injection de liquidités de Geely devrait aussi grandement aider. Une bonne nouvelle puisque le renouvellement de l'Elise, le modèle historique, se profile pour 2020.

Mots clés :

Geely

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ils ont ressuscité Volvo,à priori je leur fais plutôt confiance

Par

La meilleure des nouvelles pour Lotus.En espérant que cette adorable bagnole descende un peu ses prix et son malus ad hoc

Et si en plus elle roule en Pirelli elle sera 100% Chinoise :biggrin:

Par

Une Volvo sport avec Lotus ?!:bien:

Par

En réponse à Ajneda

Commentaire supprimé.

Et pourquoi pas Une Volvo sport avec Lotus ?!:bien:

Par

En réponse à duriezro

Et pourquoi pas Une Volvo sport avec Lotus ?!:bien:

Ou encore une Volvo sport avec Lotus ! :bien:

Par

Une Lotus berline avec Volvo :bien:

Par

....ils l'ont bien fait avec Ford ou Opel/Vauxhall dans le passé...

Par

PSA etait dans la course pour le rachat mais Geely a été préféré

Par

Les Chinois ne sont pas fous, ils mettent leur argent dans ces sociétés pour en gagner encore plus dans le futur.

Par

En réponse à mwouais

Ou encore une Volvo sport avec Lotus ! :bien:

Ca donnerait une Volvus ? une Loto ? :voyons:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire