Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Google : 5 millions de km parcourus par ses voitures autonomes

Google et la voiture autonome, ça roule. C’est même du pilotage automatique vers le succès dont on attend néanmoins les fruits d’ici quelques années. En attendant, c’est sa filiale Waymo qui se charge de défricher le terrain et de semer avant que n’arrive la récolte attendue. Et ça travaille fort puisque l’enseigne annonce fièrement son approche des 5 millions de kilomètres parcourus par ses véhicules. Une barre qui sera vite dépassée pour un nouveau record dans des délais qui s’amenuisent. Mais tout n’est pas encore parfait cependant.

Google : 5 millions de km parcourus par ses voitures autonomes

C’est une règle incontournable : plus il y a de voitures qui roulent, plus il y a de kilomètres parcourus. Et plus il y a de voitures, mieux la mise au point de fait. Une synergie positive qui ravit Google, fier de sa filiale Waymo qui supervise ses projets dans la voiture autonome. En 2009, Google démarrait ses recherches dans la conduite autonome.

On attendra six ans et cinq mois pour passer la barre du 1,6 million de kilomètres. À partir de juin 2015, les choses prennent de la vitesse : en un an et quatre mois c’est le cap des 3,2 millions de kilomètres qui était conquis en octobre 2016. Pour la seule année 2016, on sait que les voitures de Waymo ont parcouru 965 600 kilomètres environ.

Pas mal, mais on ne parle ici que de la distance parcourue sur route. John Krafcik, le patron de Waymo indique en effet que la simulation automobile a permis à la conduite autonome Google d'accumuler de l'expérience sur des milliards de kilomètres.

Fin 2016, le lancement de 100 voitures était revendiqué avant que, fin avril la flotte ne gonfle à 500 véhicules. Dans ces conditions, le cap des plus de six millions de kilomètres semble atteignable rapidement.

Un bémol cependant. Ces chiffres triomphants sont malheureusement plus discrets lorsqu’il faut parler des « désengagements », c'est-à-dire lorsque la personne se trouvant derrière le volant est obligée de reprendre le contrôle du véhicule pour une raison ou pour une autre. Une donnée qui est pourtant essentielle. Pour l’année 2016, les désengagements ont été au nombre de 124, soit à peu près un désengagement par tranche de 7 700 kilomètres. Pas mal. Mais il y a encore à faire.

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Balancer le nombre de désengagements sans plus de détail, ça n'a que peu d'intérêt.

De plus un désengagement tous les 7700km, qu'est-ce que ça représente? Le nombre semble faible, mais comme on ne sait pas à quoi on doit le comparer, c'est un peu un nombre balancé pour faire réagir mais dont on a rien de plus pour réellement débattre de quoi que ce soit.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire