Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP 125 au Portugal : Louis Rossi, "Un Grand-Prix bien huilé"

Dans Moto / Sport

GP 125 au Portugal : Louis Rossi, "Un Grand-Prix bien huilé"

Pour intituler le communiqué de presse : « Un Grand Prix bien huilé » c'est que l'on ne manque pas d'humour dans la famille Rossi !


Louis Rossi n'avait pas encore réalisé un premier tour de GP aussi bien placé au guidon de sa 125, 12ème, voilà qui laissait espérer dimanche un beau résultat avec rappelons le une Aprilia RSW au sein du réputé team Mattéoni, une moto incomparable avec celles des teams de pointes.


A Estoril, une 8ème place en course n'était pas illusion pour Louis, au delà il fallait sans doute profiter de faits de course favorables mais pourquoi pas.


Le Français avait déjà chuté samedi mais dimanche il va se retrouver à plat ventre après quelques tours sans comprendre pourquoi. Et j'en reviens au « GP bien huilé », la moto revenue au box, l'équipe s'est aperçue que de l'huile aspergeait sa roue arrière ! Le pilote est indemne c'est l'essentiel, mais devait être très déçu, Louis doit pourtant garder son calme, sa sérénité, le prochain GP est chez lui au Mans, pas le plus facile pour un pilote. Un GP Nationnal est toujours une équation difficile entre la volonté de bien faire devant son public et la sagesse. Cool Louis !


Les points du top 10 vont bien finir par arriver, on ne peut pas concevoir la suite autrement.


Le communiqué : UN GRAND PRIX BIEN ''HUILÉ'' !


Troisième rendez-vous de la saison, le Portugal accueillait ce week-end son Grand Prix national sur le circuit d'Estoril. Un pilote affûté après 15 jours de préparation physique intensive avec Fréderic Corminboeuf, une météo bien plus clémente que prévue, une


équipe impatiente de se retrouver : pour Louis tout était en place…


Vendredi 29 avril :


Lors des essais de pré-saison en février, sur ce même circuit alors noyé sous la pluie, Louis et son équipe n'avait pas pu valider suffisamment de bases de réglages. Aussi lors des essais libres, rencontrent-ils immédiatement des difficultés avec l'avant de la


moto : 14ème , puis 18ème la première journée, les séances se concluent par une petite chute. Pas d'hésitation, la décision est prise : modification radicale de l'angle de chasse de la moto pour le lendemain.


Samedi 30 avril :


Dès la première séance, Louis retrouve ses bonnes sensations avec l'avant de sa moto.


La direction prise est donc la bonne. Soulagé et du même coup un peu trop gourmand d'entrée de jeu, Louis s'emporte, veut immédiatement doubler un autre pilote au frein…


L'effet est instantané : chute et fin d'une séance écourtée de moitié : 27ème…


Place aux essais qualificatifs : cette fois il va falloir gérer…Louis se sent à l'aise sur la moto qui fonctionne bien… il est tout de suite dans le rythme. Un premier arrêt auprès de son team : tout va bien. Louis est 7ème quand il repart, il effectue 3 tours sans améliorer son temps, s'agace, évite de justesse la collision avec un pilote parti à la faute


et décide de s'arrêter pour passer un pneu arrière neuf. 12ème lorsqu'il repart, Louis améliore régulièrement son chrono et termine la séance en 1'48''959, prenant ainsi la 13ème place sur la grille, 1ère moto privée. Tout est envisageable pour le lendemain, car pas moins de 8 pilotes de la 6ème à la 13ème place (justement !) se tiennent dans la même seconde à 6 dixièmes !


Dimanche 1er mai : La course


GP 125 au Portugal : Louis Rossi, "Un Grand-Prix bien huilé"


Pour la course, et surtout en vue du Grand Prix de France, l'équipe décide de tester certains réglages afin de faciliter la vitesse de passage dans les courbes. Malheureusement, la piste mouillée lors du warm up ne permettra pas de les valider, le team décide


donc de conserver la stratégie de la veille.


Bon départ de Louis qui passe une première fois la ligne en 12ème position : tous les espoirs sont permis ! Subitement Louis disparaît des écrans ! Nous le retrouvons 24ème mais sans comprendre… ! Encore quelques tours, Louis est 19ème, puis 23ème, et la chute de notre pilote est rapidement annoncée ! Que s'est-il passé ?! Il faudra attendre le retour de la moto pour que Louis et son équipe comprennent ces glissades à répétition de l'arrière de la moto : une fuite d'huile du moteur, plutôt mal venue, aspergeait la roue arrière…


C'était imparable pour le pilote et évidemment une grosse déception pour tout le monde. On avait beaucoup et bien travaillé, mais c'est la dure loi de la course.


Prenons donc rendez-vous pour le GRAND PRIX de FRANCE, le week-end du 15 mai avec tous les cocoricos d'usage pour encourager les pilotes français qui auront à coeur de vous offrir le meilleur d'eux-mêmes !


photo S-Perec


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire