Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

GP 125 du Japon : Louis Rossi « privé » de tout

Dans Moto / Sport

GP 125 du Japon : Louis Rossi « privé » de tout

Et surtout privé de moto !


Le déplacement au pays du soleil levant était synonyme d'économie chez Matteoni Racing, le boss, le mécanicien et les deux pilotes composaient l'équipe, un personnel restreint et des pièces visiblement encore moins nombreuses.


Louis Rossi était resté sur un GP d'Aragon terminé à plat ventre au contact des rapides RSA. Il n'aura pas la peine de ce « dépouiller » ce dimanche, cette fois-ci sa 125 Aprilia n'a même pas pu aller sur la grille de départ, on pourrait presque en rire, mais ça agace quand même.


On retient une nouvelle 10ème position le vendredi après-midi lors de la seconde séance d'essais devant des pilotes comme Kent, Vazquez, Webb ou Iwema.


Louis est rentré de suite à Paris pour faire dans la communication, son département de l'Aisne inaugurant une campagne publicitaire dans la capitale où le pilote figure en bonne place, vous l'avez peut-être vu dans les couloirs du métro parisien. On applaudit d'y voir le sport motocycliste à l'honneur.


UN GRAND PRIX DU JAPON TRICOTÉ… PUR L'AISNE !


C'est une équipe extrêmement réduite qui s'est rendue au japon puisqu'ils n'étaient que quatre dont deux pilotes ! La partie s'annonçait d'emblée plutôt rude sur ce circuit de style « stop and go », aux nombreuses courbes où l'accélération et les gros freinages sont essentiels pour réaliser de bons chronos. Il y faut donc un bon moteur afin de pouvoir accélérer vivement et un réglage de châssis très pointu pour garantir la stabilité lors des freinages. Ajoutez un dénivelé d'une trentaine de mètres, une ligne droite de 762 mètres et vous y êtes.


Les Essais Libres : 16ème le vendredi matin, 10ème l'après-midi, 14ème le samedi matin, Louis s'en sort plutôt très bien malgré une très modeste 30ème vitesse de pointe… Les réglages du châssis sont excellents et permettent encore de compenser un moteur aux performances très modestes elles aussi.


Séance Qualificative : à 10 minutes de la fin, Louis est 11ème en 2'00''510. Il a amélioré son temps du matin de plus de 8 dixièmes : tout semble aller pour le mieux ! Et puis soudain, nous le voyons rétrograder jusqu'à la 17ème place : le moteur ? Oui, le moteur… !


Rien n'est perdu puisque seulement 4 dixièmes de seconde le séparent de la 10ème place.


Quelques nouvelles nous parviennent via Facebook : Louis peste.


GP 125 du Japon : Louis Rossi « privé » de tout


La course : Il n'y en aura pas !


Louis est prêt, il arrive dans son box, enfile ses gants, met son casque et soudain stupéfaction : sa moto est en train d'être démontée…! Qu'à cela ne tienne, en attendant il s'occupera de son jeune coéquipier afin qu'il rejoigne la grille de départ.


Une grille que Louis n'approchera pas, le moteur ayant rendu l'âme avant le début des hostilités… Ambiance.


Mais comme Louis regarde toujours devant lui, le plus urgent maintenant restait à faire : regagner la France et les 1.400 Axonais réunis à Paris, au Trianon, pour le lancement de la campagne de notoriété de l'Aisne dans le métro parisien !


Atterrissage à 19h20 à Roissy ce lundi 3 octobre. C'est Luc Guillaume, représentant de la Fédération Française pour l'occasion, qui le pilotera afin d'arriver en temps et en heure pour saluer Yves Daudigny, président du Conseil Général de l'Aisne et fidèle soutien des « Talents de l'Aisne », ainsi que tous ses partenaires qui avaient fait le déplacement !


Le mot de Louis : « Merci à Yves Daudigny, à Philippe Mignot son Directeur de Cabinet, et à Pascale Cartégnie, Directrice de la communication, sans lesquels rien n'aurait été possible ; merci à Laurent Steinmann, PDG de S-D-P pour son discours en mon absence, et merci à tous ceux qui m'entourent ! »


GP 125 du Japon : Louis Rossi « privé » de tout


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

J'espère vraiment qu'il aura un jour une machine fiable et plus compétitive  .....

Par Anonyme

Avec une bonne moto, il pourrait etre du niveau de Zarco. La france nous sort progressivement des bons pilotes... On va y arriver !!!

Par Anonyme

c'est clair qu'il le mérite, il aurait plus mérité d'être sur la grille de départ plutôt qu'au Trianon lundi soir. la com c'est bien, mais des résultats c'est mieux. suis vraiment dég de son absence au départ...

Par Anonyme

on pourrait avoir des pilotes a un tres bon niveau mais c'est l'argent qui leur manque....sponsors reveillez vous

Par Anonyme

Rossi a une mauvaise passe , le nouveau Rossi est né , Vive le  Rossi ! :ml:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire